Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Paul Feig
Last Christmas
Sortie du film le 27 novembre 2019
Article mis en ligne le 28 novembre 2019
dernière modification le 30 novembre 2019

par Julien Brnl

Signe(s) particulier(s) :

  • inspiré par la chanson « Last Christmas » de George Michael, tandis que la bande-originale du film contient au total 14 titres de Wham !, ainsi qu’un solo du chanteur et un titre inédit, achevé en 2015 avant sa disparition, et intitulé « This Is How (We Want You to Get High) » ;
  • co-écrit par Emma Thompson (avec l’aide notamment de son mari Greg Wise), elle qui tient ici également un rôle.

Résumé : Kate traîne derrière elle une série de mauvaises décisions et erre dans Londres au son des grelots accrochés à ses bottes de lutin, seul emploi qu’elle ait réussi à décrocher dans une boutique de Noël. C’est pourquoi elle n’en croit pas ses yeux quand elle rencontre Tom qui semble voir en elle bien plus que ce qu’elle laisse paraître. Alors que la ville se pare de ses plus beaux atours pour les fêtes de fin d’année, rien ne semblait les prédisposer à nouer une relation. Mais parfois, il suffit de laisser opérer la magie de Noël, d’ouvrir son cœur et d’y croire…

La critique de Julien

Noël approche désormais à grands pas, et il sera bientôt l’heure d’installer votre joli sapin et de l’illuminer de vos plus belles boules de Noël, et guirlandes aux couleurs étincelantes. Les fêtes de fin d’année, c’est aussi l’occasion rêvée pour les gros studios de sortir leur comédie romantique sur fond d’esprit de Noël, qui, on le sait, réchauffe les cœurs. Inspirée par la chanson phare de Wham ! et ses quelques paroles (« I gave you my heart »), « Last Christmas » est de celle-là.

Pour sa seconde incursion dans la comédie romantique après « Avant Toi » (2016) de Thea Sharrock, Emilia Clarke (convaincante) interprète ici une demoiselle qui peine à s’y retrouver dans sa vie et son corps, après avoir subi une greffe de la dernière chance, un an auparavant. Passionnée de chant, et enchaînant les castings, la jeune femme travaille alors en tant qu’elfe dans un magasin de Noël, qui vend des ornements durant toute l’année. Sans abri après avoir été jetée par son colocataire, Katarina (dite « Kate ») est en froid avec sœur (un avocat réputé), et en veut à ses parents (des immigrants yougoslaves), et plus particulièrement à sa mère (Emma Thompson), souffrant de dépression. Alors qu’elle accumule les bourdes et que son hygiène de vie n’est pas saine, Kate, dispersée, fera la rencontre de Tom (Henry Golding), un homme déconcertant et insaisissable, travaillant comme bénévole dans un refuge pour sans-abri, lequel va alors la charmer...

On est à même de se demander si cette comédie est vraiment réalisée par Paul Feig, à qui l’on doit notamment les films « Mes Meilleures Amies » (2011), Les Flingueuses (2013), « Spy » (2015) ou dernièrement « L’Ombre d’Emily » (2018). Car on a bien du mal à reconnaître ici son humour, que l’on sait parfois explosif, mordant et incisif. Certes, « Last Christmas » ne joue pas dans la même cour, mais tout de même... Farouche féministe, le cinéaste met une nouvelle fois une femme à l’honneur, tandis qu’il filme aussi la capitale londonienne, et cela avec beaucoup de charme, lui qui y vit depuis près de deux années.

Pour appâter son public (davantage féminin), cette comédie romantique, co-écrite par Emma Thompson, repose essentiellement sur ses personnages (un peu trop bienveillants), sa bande-originale évidente, et sur sa romance à fleur de peau, qui plus est inaccessible (quel ténébreux ce Tom). Enfin, la magie de Noël n’est jamais bien loin. Mais alors que l’on s’évade dans les tribulations de Kate et son quotidien (qui tourne quelque peu en rond), cette histoire opère un twist plutôt intéressant, et insoupçonné, lequel arrive cependant un peu tard par rapport au reste, et amène aussi son lot d’incohérences... Aussi, certains sujets sociétaux sont ici abordés en surface, et peinent à convaincre dans l’absolu. Et dans ce genre de cas, il aurait mieux fallu s’abstenir.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Edmond
le 13 janvier 2019
Notre Dame
le 19 décembre 2019
La Route Sauvage / Lean On Pete
le 27 avril 2018
Contrôle Parental / Blockers
le 4 juillet 2018
Abominable
le 29 octobre 2019
J’accuse
le 16 novembre 2019
Le Parc des Merveilles / Wonder Park
le 1er avril 2019
Continuer
le 6 février 2019
Tanguy, le Retour
le 3 mai 2019
Le jeune Karl Marx
le 30 octobre 2017
Espace rédacteurs RSS

2014-2020 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.48