Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Warner Home Video
La première saison de « L’arme fatale » (Lethal Weapon)
est disponible en Blu-ray™ et DVD à partir du 20 septembre 2017
Article mis en ligne le 16 septembre 2017
dernière modification le 25 septembre 2017

par Charles De Clercq
logo imprimer

Série : 7,5/10 - Image : 8/10 - Son : 8/10 - Bonus : * (voir texte)

 Présentation WHV

Impossible d’échapper à la mode du comeback. Le plus célèbre des duos de policiers au sang chaud fait lui aussi son grand retour !

Comme dans la saga originale, L’Arme fatale nous plonge dans les aventures des agents Martin Riggs (Clayne Crawford, Rectify, The Perfect Host) et Roger Murtaugh (Damon Wayans, Ma famille d’abord, In Living Color) dans les rues de Los Angeles, ville gangrenée par la violence. Murtaugh est un vétéran réfléchi, Riggs un électron libre à la gâchette facile.

La première saison de L’Arme fatale a reçu un très bon accueil aux États-Unis, la deuxième est déjà en cours de préparation.
La première saison est disponible en Blu-ray™ et DVD à partir du 20 septembre.

Synopsis : Cocktail explosif d’action dramatique pimenté d’humour, L’Arme Fatale revisite la saga cinématographique culte. Accrochez vos ceintures, le célèbre duo de flics reprend du service ! Affecté par une perte tragique, l’ex-Navy Seal Martin Riggs (Clayne Crawford) déménage en Californie pour tout recommencer à zéro. Il est associé à Roger Murtaugh (Damon Wayans), agent du LAPD de retour à son poste après une crise cardiaque qui a failli lui coûter la vie. L’addiction à l’adrénaline de Riggs clashe immédiatement avec l’approche pondérée de Murtaugh, mais dès les premières courses-poursuites, déflagrations et fusillades, chacun des coéquipiers apprend à considérer l’autre à sa juste mesure et surtout, à identifier les valeurs qu’ils partagent. Si seulement Riggs n’était pas aussi tête brûlée !

Cette nouvelle série nous est proposée par les producteurs exécutifs Matt Miller (Forever), Dan Lin (Lego® Batman, le film), Jennifer Gwartz (Forever) et McG (Charlie et ses drôles de dames, Terminator Renaissance). Soyez prêts, la tension est à son comble dans les 18 épisodes de cette première saison !

BONUS

  • Deleted Scenes
  • Featurette : Reloading Lethal Weapon
  • Gag Reel

 L’avis de Cinécure !

Comme nous l’annoncions sur RCF la semaine dernière, la série qui sort ce 20 septembre, la première saison de L’Arme fatale est une adaptation d’une célèbre... série... de films, quatre en l’occurrence, qui sont sortis de 1987 à 1998. A l’époque, les acteurs tenant les rôles-titres étaient Mel Gibson et Danny Glover. Films d’action, de type buddy movie, la saga était passionnante et divertissante. Ce n’était pas du cinéma d’auteur, mais les films faisaient ce que l’on attendait d’eux et ils le faisaient bien. Certes, on pouvait avoir l’impression que l’on tirait un peu trop sur la ficelle à la fin, mais les spectateurs ont vu et revu même avec plaisir cette série de comédies policières où, dès le début l’on est assuré que, malgré les catastrophes attendues et inévitables, nos héros s’en sortaient, avec ou sans les honneurs de leurs chefs (sans compter les factures pour la ville !).

L’on retrouve tout cela dans la série. La barre était placée haut, car Mel Gibson et Danny Glover étaient des acteurs emblématiques et il ne devait pas être simple de les remplacer dans la série bien entendu, mais surtout dans l’imaginaire de plusieurs générations de spectateurs. Et de fait, il faut un certain temps pour reconnaître des anciennes marques et en retrouver de nouvelles. Passé le deuxième épisode, le spectateur entrera dans le jeu et se passionnera pour ces nouvelles aventures, d’autant que beaucoup connaissent la trame de l’histoire. La série a bien entendu un fil conducteur : l’amitié entre les deux protagonistes, leurs tempéraments différents, mais toujours au service de la lutte contre le bien et le mal, sur fond d’une vie de famille réussie pour l’un et détruite pour l’autre. Chaque épisode se tient en une unité et point de tension dramatique qui se termine par un cliffhanger. On peut visionner un (deux, trois) épisode sans devoir attendre avec angoisse la suite. Alors ce n’est pas du niveau de très grandes séries, mais elle tient très bien la route. Nous lui donnons 7,5/10 mais comprenons que le 8/10 des votants IMDB est justifié, venant surtout des plus de quarante ans et donc des fans de la série qui sont, à notre estime les premiers destinataires de celle-ci.

Au plan technique, nous avons visionné la série sur grand écran en vidéo projection et sur un téléviseur LED 55 pouces 4K. L’image est agréable et lumineuse tandis que le son est convaincant. Le menu est classique, simple et facile, comme ceux des séries Warner. En revanche, les bonus sont malheureusement réduits à la portion congrue. Mais il était probablement difficile d’en ajouter alors qu’il faut faire tenir les 18 épisodes en 4 DVD ou 3 BR. sinon, il fallait, au coût de production des bonus, ajouter celui d’une galette supplémentaire. Nous supposons aussi que la majorité de ceux qui vont acquérir la série le fera pour celle-ci bien plus que pour les bonus.

 Diaporama

 Bande annonce en VO :


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés



Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57