logo article ou rubrique
Pierre Pinaud
La fine fleur
Date de sortie : 30/06/2021
Article mis en ligne le 7 juin 2021
dernière modification le 16 juin 2021

par Charles De Clercq

Synopsis : Eve Vernet a été la plus grande créatrice de roses. Aujourd’hui, elle est au bord de la faillite, sur le point d’être rachetée par un concurrent puissant. Véra, sa fidèle secrétaire, croit trouver une solution en engageant trois employés en insertion sans aucune compétence horticole... Alors que quasiment tout les sépare, ils se lancent ensemble dans une aventure des plus singulières pour sauver la petite exploitation artisanale.

Acteurs : Catherine Frot, Olivia Côte, Vincent Dedienne, Fatsah Bouyahmed, Melan Omerta

La fine fleur, sans être « la » fleur du cinéma français n’en forme pas moins un très beau bouquet, réunissant un réalisateur qui arrive à transmettre sa passion pour les fleurs, Catherine Frot qui donne densité et émotion à son personnage, Vincent Dedienne, à contremploi et surtout le rappeur Melan Omerta, pour son premier rôle dans un film.

Sur une intrigue somme toute très classique, le petit face au puissant, David contre Goliath, le réalisateur de Parlez-moi de vous (2012), avec Karin Viard et Nicolas Duvauchelle, nous invite, pour son deuxième long métrage à découvrir l’univers de la création de roses et, notamment, celui des concours. Si certaines scènes ont été tournées dans une roseraie, il a fallu aménager certaines serres et même planter des roses car l’agenda du tournage ne correspondait pas à celui de la floraison des roses. D’autres ont été tournées dans un vrai concours.

C’est donc l’historie d’une passion et d’un héritage. Eve ne peut se résoudre à laisser sa roseraie aux mains de la puissante maison Lamarzelle. Mais plus encore, Eve ambitionne de créer LA rose qui cumulerait les qualités sans les défauts des autres. Occasion pour le spectateur de découvrir également comment l’on crée de nouvelles espèces de rosiers, mais aussi pour trois personnes « en insertion » et qui nous connaissent absolument rien de ce monde des fleurs. Véra, la secrétaire, les a engagé car, au vu des dettes de la petite entreprise, il n’est pas possible d’engager et payer des ouvriers qualifiés.

Eve aura l’idée (géniale ?) de créer une rose en la fécondant avec une autre. Hélas, celle-ci n’est pas dans le domaine public et c’est Lamarzelle qui la garde enfermée dans ses serres. Mais ne serait-ce pas occasion de mettre en œuvre le « talent » de trois-là qui sont en insertion et ont donc un profil qui devrait leur donner une certaine expérience pour mener une opération de haut vol (nous jouons sur les mots) de nuit dans les serre Lamarzelle. On vous laisse le plaisir de découvrir la suite de l’intrigue de cette comédie dramatique. Vont-il réussir ? Et que dit-on de « bien mal acquis » ? Lamarzelle arrivera-t-il à ses fins en rachetant l’entreprise d’Eve. Et qu’en sera-t-il des trois « bras cassés » (?) qui travaillent pour Eve, et qui prennent mêm goût à la fécondation des rosiers ?

Le film tient la route, ce pourrait être un feel good movie, mais c’est une comédie dramatique dont tou·te·s les actrices et acteurs sont au service du film. Et l’on retiendra en particulier l’excellente interprétation du rappeur Melan Omerta (Passionné d’arts de rue, il s’adonne au graff puis, petit à petit, au rap. Ses morceaux engagés et bien écrits, qu’il chante avec une fréquence importante, lui permettent de se faire un nom dans le milieu. Sa notoriété s’accroît toutefois beaucoup lorsqu’il est choisi pour rapper en première partie d’un concert de Bigflo et Oli, au Zénith de Toulouse. source : Allo Ciné) qui apporte un véritable plus à ce film.