Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est un site appartenant à Charles Declercq et est consacré à ses critiques cinéma, interviews. Si celui-ci produit des émissions consacrées au cinéma sur la radio RCF Bruxelles, celle-ci n’est aucune responsable du site ou de ses contenus et aucun lin contractuel ne les relie. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

Louis-Julien Petit
La Brigade
Sortie du film le 23 mars 2022
Article mis en ligne le 24 mars 2022

par Julien Brnl

Genre : Comédie

Durée : 97’

Acteurs : Audrey Lamy, François Cluzet, Chantal Neuwirth, Fatou Kaba, Adèle Galloy...

Synopsis :
Depuis toute petite, Cathy rêve de diriger son propre restaurant. Mais à quarante ans, rien ne s’est passé comme prévu et elle se retrouve contrainte d’accepter un poste de cantinière dans un foyer pour jeunes migrants. Son rêve semble encore s’éloigner... ou pas ?

La critique de Julien

Trois ans après la comédie sociale engagée et optimiste « Les Invisibles », centrée sur le combat d’assistantes sociales pour réinsérer dans l’urgence des femmes de la rue, alors que leur centre d’accueil était sur le point de fermer ses portes à la suite d’un arrêté municipal, Louis-Julien Petit persiste dans le même genre, et signe aujourd’hui « La Brigade ». Attaché à question de l’intégration en France, le cinéaste met en scène aujourd’hui l’histoire d’une (future) cheffe, de prime abord antipathique (jouée par Audrey Lamy, déjà présente dans son précédent film), qui n’aura alors d’autres choix que d’accepter un post ingrat de cantinière dans un foyer pour migrants isolés et mineurs, menacés d’expulsion, elle qui a été mis à la porte (étant donné sa grande langue) du restaurant gastronomique dans lequel elle travaillait. Dans l’attente d’ouvrir enfin son propre établissement, à quarante ans, et donc de mettre de l’argent de côté, Cathy Marie, pourtant égocentrique et sûre d’elle, découvrira alors la réalité de ces jeunes (pourtant loin de ses préoccupations premières), et se liera d’amitié et d’émotion pour eux, leur parcours, et leur combat de tous les jours, soit celui d’intégrer une formation avant leurs 18 ans, et donc d’apprendre un métier. En dépassant ses préjugés, ses méthodes, en se révélant à son tour à ses jeunes et au personnel du foyer, et en leur faisant mutuellement confiance, Cathy créera avec ces enfants une brigade de cuisine, avec pour objectif également de mettre en lumière leur situation...

Par le prisme de la comédie grand public, Louis-Julien Petit nous parle d’un sujet actuel qui lui tient à cœur, permettant de confronter Audrey Lamy à des jeunes émigrés jouant ici majoritairement leur propre rôle. L’actrice, toujours aussi énervée, parvient pourtant à nous toucher, et calme donc ici le tempo, et cela à mesure que son personnage haut en couleurs fera la connaissance de ces gamins, avec qui elle partagera son métier, eux qui n’ont rien demandé quant à leur situation, et qui ne demandent dès lors qu’à apprendre. Rempli de bons sentiments, et parfois de maladresses dans ses représentations, « La Brigade » est un film qui se regarde le cœur léger, lui dont la construction narrative est connue de tous, sans véritable ambition. On peine aussi à trouver du sens au dernier tiers du film, lui qui est une plongée moderne dans le monde de la téléréalité, mais quelque peu hors sujet, au travers de laquelle Cathy Marie tentera de mettre vainement sa brigade en lumière. Certes, il y a là un aspect comique recherché, mais c’est dès lors l’émotion préalablement installée qui en pâtit...

On apprécie donc la sincérité qui se dégage de ce récit, et la bienveillance qui l’entoure, tout comme son casting. Outre Audrey Lamy, l’interprétation de François Cluzet est aussi à souligner, lui qui joue un directeur de foyer très terre-à-terre, n’ayant d’autres objectifs que celui d’aider ces jeunes à grandir en France. Et puis, on retient les visages de ces derniers, de passage pour certains, eux qui tentent de trouver un sens à leur vie, à se rattacher à quelque chose, loin de chez eux, loin des leurs, et dont le futur dépend de la fastidieuse - petite référence à GusGus, joué ici par Yannick Kalombo - politique d’intégration des migrants en France...



Espace privé RSS

2014-2023 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.75