Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Seth Rogen & Evan Goldberg (2014)
L’interview qui tue ! (The Interview)
Sortie le 4 février 2015
Article mis en ligne le 28 janvier 2015
dernière modification le 11 février 2015

par Charles De Clercq
logo imprimer

59/100

Synopsis : Dans la comédie d’action The Interview, Dave Skylark et son producteur Aaron Rapoport sont les animateurs d’un talk show intitulé « Skylark Tonight ». Quand ils découvrent que le dictateur Nord Coréen Kim Jong-un est un fan de l’émission, ils décident de l’interviewer pour faire leurs preuves en tant que journalistes. Alors que Dave et Aaron se préparent à voyager à Pyongyang, leurs plans changent lorsque la CIA les recrute, alias les deux personnes les moins bien qualifiées de la planète, pour assasinner Kim Jong-un.

Acteurs : James Franco, Lizzy Caplan, Seth Rogen, Randall Park, Timothy Simons, Tommy Chang.

Après avoir vu le film qui a fait tant de buzz sur la Toile et dans les médias, j’aimerais reprendre les paroles de Junie dans Britannicus [1] : J’ose dire cependant que ce film n’a mérité ni cet excès d’honneur ni cette indignité. Sans toute la campagne médiatique autour du piratage de Sony, sans la polémique sur le lancement (ou pas) avorté, il est probable que le film aurait rejoint le panel des comédies américaines de type plus ou moins grivois, salace et potache. Ni plus, ni moins. S’agissant aussi des dérives possibles de l’utilisation de l’Internet, et comme « je suis Charles ! », je me suis dit que j’irais voir le film en vision presse et que j’en rendrai compte.

Je dois avouer que je ne suis pas vraiment chaud pour ce genre de comédie... mais je dois reconnaître, dans la foulée, après avoir vu celle-ci... que je me suis très souvent amusé, et parfois vraiment beaucoup, malgré certaines baisses de régime. J’écris de suite : c’est à la fois bête, vulgaire et jubilatoire ! Cela n’apporte strictement rien au cinéma. Je gage qu’aux USA (au moins) il y a un public cible pour cela.

Et malgré ces éléments négatifs, je me suis donc amusé en regardant ce film, plus d’ailleurs pour le sous-texte (ou le sur-texte) qui pimente (parfois très fort) ce long métrage. A commencer par les références et les identifications au Seigneur des anneaux. Ensuite, la critique des médias - ceux qui font de la m**de et les autres ! La critique, voir l’autodérision de stars. Ainsi, par exemple, Eminem qui avoue dans une interview qu’il n’est pas homophobe, que bien plus, il est gay. Oui, on répète, c’est un scoop, il est gay ! Bon rassurez-vous, c’est du cinéma, il n’est pas gay (ceci écrit, est-ce vraiment rassurant ? LOL !). Ce n’est pas tout, nous découvrons Joseph Gordon Levitt entouré de petits chiots ou chiens, jouant comme un gamin... ou encore un enfant terrible du cinéma et des séries américaines, Rob Lowe (oui Sam Seaborn de The West Wing - A la Maison Blanche, c’est lui ! L’histoire d’une sex-tape... aussi !) qui nous apprend qu’il porte une moumoute (bon, je radote... ou ragote ?). Il y a aussi Matthew McConaughey... mais non, on ne le voit pas, on parle bien de lui... mais chut, c’est pour l’écran (le grand, même s’il y a eu des diffusions en streaming).

On connait l’humour potache de Seth Rogen... Ceux qui connaissent aimeront (ou pas !). Quant à moi, j’ai apprécié Randall Park dans le rôle du président Kim mais surtout James Franco, un acteur que j’estime (et qui arrive à jouer dans de bons films). Vous le verrez même embrasser à pleine bouche Seth Rogen ou Randall Park... répétitions pour le futur I Am Michael de Justin Kelly où il jouera le rôle d’un pasteur « ex-gay » comme on dit. Et sachant qu’il s’agit d’un film qui est coproduit par Gus Van Sant nous découvrirons probablement un Franco plus en finesse que pour son interprétation déjantée de Dave Skylark.

Il faut, fallait bien donner une note... ce sera presque un 6/10... malgré tous les reproches que l’on est légitiment en droit de faire au film... tout en prenant son pied... (ou un mini missile dans le fondement !) voire en perdant un doigt (ou deux...).

NB :
1. Sur l’affiche du film figure une phrase écrite en coréen signifiant littéralement : « S’il vous plait ne croyez pas ces Américains ignorants sans honneurs » ( source Allociné).
2. Jason aurait probablement trouvé dans The Interview le gémissement qu’il cherchait pour réaliser son film... dans le film Réalité de Quentin Dupieux !!!!
3. Cette critique est mon quatre-cent quatrième article ! Cherchez l’erreur 404 !

Bande annonce sous-titrée :

http://www.youtube.com/embed/o2dMTBj-OOg
The Interview (L'Interview qui tue) // Trailer (NL/FR sub) - YouTube

Une autre bande-annonce VO seule... :

http://www.youtube.com/embed/Mj3uHftd5FQ
The Interview - Official Teaser Trailer - In Theaters This Christmas - YouTube
Notes :

[1Jean Racine, (1669) - Acte II


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

The Lost City of Z
le 4 mars 2017
Jackie
le 20 janvier 2017
Rock the Kasbah
le 21 mars 2016
It Comes At Night
le 19 mai 2017
The Boss Baby
le 24 mars 2017
Suffragette
le 3 octobre 2015
Bridget Jones’s Baby (Bridget Jones Baby)
le 10 septembre 2016
Spy
le 31 mai 2015
Their Finest
le 4 mai 2017
Timbuktu
le 8 décembre 2014


Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57