Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Zabou Breitman& Eléa Gobbé-Mévellec
Les hirondelles de Kaboul
Sortie le 4 septembre 2019
Article mis en ligne le 1er septembre 2019

par Charles De Clercq

Synopsis : Été 1998, Kaboul en ruines est occupée par les talibans. Mohsen et Zunaira sont jeunes, ils s’aiment profondément. En dépit de la violence et de la misère quotidienne, ils veulent croire en l’avenir. Un geste insensé de Mohsen va faire basculer leurs vies.

Acteurs : Simon Abkarian, Zita Hanrot, Swann Arlaud, Hiam Abbass.

Kaboul dont il est question en toile de fond de ce film, c’était il y a vingt et un ans ! Quatre ans plus tard, en 2002, la romancière algérienne Yasmina Khadra en fait un roman, une fiction, mais qui parle du réel et de la réalité ; « il fait partie d’une trilogie comprenant également L’Attentat et Les Sirènes de Bagdad. Ils parlent tous les trois des conflits entre l’Orient et l’Occident » (Wikipédia).

Aujourd’hui, Zabou Breitman, l’actrice aux multiples casquettes... et talents, s’associe à Eléa Gobbé-Mévellec pour réaliser une adaptation cinématographique de ce roman. En fait d’adaptation, il s’agit du passage en animation. Signalons tout de suite que ce n’est pas un film pour enfants même si le film est signalé « tous publics ». Ce n’est pas tant qu’il y ait des images gores ou insoutenables (quoique, la scène de lapidation !). Nous ne sommes pas loin d’un climat à la Timbuktu, mais bien plus oppressant, même si la douceur des images animées semble atténuer des situations terrifiantes. En tout cas, il faudrait probablement que les adultes voient d’abord le film pour qu’ils puissent se préparer pour en parler aux jeunes et leur donner quelques clés pour aborder la projection.

Si le film est de fiction et d’animation, il fait néanmoins appel à de vrais acteurs humains pour les voix, mais également le jeu. Les actrices et acteurs n’ont pas de texte, ils « jouent » leurs rôles et l’image animée est construite et s’adapte à travers leur jeu, leurs mouvements et expressions. Un tournage qui se fait dans un studio son. L’on ne s’étonnera donc pas de « reconnaitre » ceux et celles qui sont des porteurs d’images et d’émotions : Simon Abkarian, Zita Hanrot, Swann Arlaud, Hiam Abbass... Sans vouloir spoiler, un des acteurs disparaitra avant la fin (comme dans Psycho en quelque sorte).

En réalité, « spolier » aurait peu d’incidence pour ceux et celles qui auront lu le roman, tant le film est conforme à celui-ci (sauf, pour l’école clandestine et la fin, à moins que notre mémoire soit défaillante).

Quoiqu’il en soit, c’est un film à voir absolument. L’on n’en sort pas indemne et l’on se demande si quelque chose a changé en deux décennies !

On pourra écouter ici l’interview d’une rencontre avec Zabou Breitman sur le site d’Europe 1 « Les Hirondelles de Kaboul : »Cette histoire me semblait propice pour faire un film d’animation pour adultes« , raconte Zabou Breitman ». Le fichier audio est également téléchargeable sur le site.

https://www.youtube.com/embed/nycqzzawfxs
LES HIRONDELLES DE KABOUL Bande Annonce (Cannes 2019) Animation - YouTube


Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Christopher Robin (Jean-Christophe & Winnie)
le 3 août 2018
Pride
le 1er octobre 2014
Comment j’ai rencontré mon père
le 2 mai 2017
La glace et le ciel
le 12 septembre 2015
Toute première fois
le 17 janvier 2015
Pas son genre
le 1er septembre 2014
Seven Sisters
le 6 août 2017
TAG
le 20 juillet 2018
L’art de la fugue
le 1er mars 2015
Pitch Perfect 2
le 9 juillet 2015
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.20