Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Romane Bohringer et Philippe Rebbot
L’amour flou
Sortie le 17 octobre 2018
Article mis en ligne le 26 septembre 2018
dernière modification le 6 août 2019

par Charles De Clercq

Synopsis : Romane et Philippe se séparent. Après 10 ans de vie commune, deux enfants et un chien, ils ne s’aiment plus. Enfin… ils ne sont plus amoureux. Mais ils s’aiment, quand même. Beaucoup. Trop pour se séparer vraiment ? Bref… C’est flou. Alors, sous le regard circonspect de leur entourage, ils accouchent ensemble d’un « sépartement » : deux appartements séparés, communiquant par… la chambre de leurs enfants ! Peut on se séparer ensemble ? Peut-on refaire sa vie, sans la défaire ?

Acteurs : Romane Bohringer, Philippe Rebbot, Rose Rebbot-Bohringer, Raoul Rebbot-Bohringer, Reda Kateb, Pierre Berriau, Richard Bohringer.

Beaucoup de consoeurs (et de confrères) ont ri durant la projection de ce film où les acteurs jouent leurs propres rôles (familles de Romane Bohringer et Philippe Rebbot : parents, enfants, fratries...). Pourquoi pas, ce n’est pas neuf au cinéma et si, pour certains acteurs, il s’agit de leur métier, ce n’est pas le cas d’autres. Fallait-il rendre public cet intime d’une vie où l’amour n’est plus présent comme au début ? Cela a déjà été fait. Le thème a été maintes fois chantés et nombres d’hommes et de femmes de scènes y consacrent certains de leurs standup (sur Netflix, par exemple). Mais pourquoi devons nous assister à ce qui est ici littéralement obscène (à savoir montrer sur la scène ce qui devrait rester sous celle-ci) ? Quel est l’intérêt de faire cela ? Quelles sont les limites (du genre) ? Qu’en est-il du vrai, du faux, du reconstitué, du construit ? Toutes les scènes sont-elles inscrites dans le « réel » ? Certaines sont-elles là « pour le fun », la gaudriole ? Pour ajouter une scène lesbienne ou jouer avec deux « pédés » en quête de paternité ? A vrai dire, nous avons été mal à l’aise avec l’exercice. Ici, à part l’idée des appartements « séparés et unis » tout au plus, nous nous disons que celui-ci vaut s’il a une dimension cathartique pour les protagonistes !

Faute d’enthousiasme à partager, nous renvoyons vers la critique de Sylvie-Noëlle sur Le blog du cinéma !

https://www.dailymotion.com/embed/video/x6tgkwo
Dailymotion Video Player - L'Amour flou : Trailer HD


Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.2