Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE est le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour RCF.

Les critiques de Julien Brnl
L’Espion qui m’a Larguée / The Spy Who Dumped Me
Réalisateur(s) : Susanna Fogel
Article mis en ligne le 10 août 2018
dernière modification le 12 août 2018

par Julien Brnl
logo imprimer

Malgré des longueurs, et des enjeux grotesques, il faut bien avouer que « L’Espion qui m’a Larguée » est relativement bien rythmé, et que l’action est soignée. Et c’est sans doute par ces biais que le film se sauve des flots. 11/20

➡ Vu au cinéma Acinapolis Jambes - Sortie du film le 08 août 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • seconde réalisation de la cinéaste Susanna Fogel après « Amies Malgré Lui » (2014), inédit chez nous ;
  • première expérience hollywoodienne pour Kev Adams qui obtient ici un (petit) second rôle ;
  • ce n’est autre que le célèbre chef cascadeur Gary Powell, que l’on retrouve ici à son poste, lui dont la filmographie comporte, entre autres, de multiples participations aux sagas « James Bond » et « Jason Bourne ».

Résumé : Audrey et Morgan, deux trentenaires vivant à Los Angeles, se retrouvent embarquées malgré elles dans une conspiration internationale lorsque l’ex-petit ami d’Audrey débarque à son appartement poursuivie par une équipe d’assassins. Les deux jeunes femmes sont contraintes d’échapper à leurs poursuivants à travers toute l’Europe, tout en tentant de sauver le monde avec l’aide d’un agent au charme « so british ».

La critique

Dans cette comédie féminine d’action et d’espionnage, deux meilleures amies (Audrey et Morgane) se retrouvent malgré elles confrontées à une mission des plus imprévues, et dangereuses. Arrivées comme un cheveu dans la soupe dans un règlement de comptes international autour d’un trophée à grande valeur, elles vont devoir l’amener jusqu’à Vienne, dans des mains sûres, et non dans celles de ravisseurs malintentionnés. Sauf que ces derniers sont évidemment à leurs trousses... Heureusement, l’aide d’un bel agent britannique ne leur sera pas de refus, tandis qu’elles doivent pourtant ne faire confiance à personne...

« L’Espion qui m’a Larguée » n’est clairement pas le film qui se prend au sérieux une seule seconde. Avec son duo de filles maladroites et sottes qui se retrouvent à voyager à travers le monde et sauver leur peau d’une situation bien inconfortable, on est installé dans un genre assez bien huilé, soit le buddy movie, mais à la sauce féminine, un peu à la manière du film « Les Flingeuses » (2013) de Paul Feig. C’est Mila Kunis (« Bad Moms », « Ted », « Black Swan ») et Kate McKinnon (membre pionnière de la troupe du Saturday Night Live, et vue l’année passée dans le reboot féminin de « SOS Fantômes ») qui incarnent ici les deux amies qui connaissent tout l’une de l’autre, forcées d’unir leur force coûte que coûte pour échapper à l’ennemi.

Cette course-poursuite à travers les capitales européennes repose pour beaucoup sur son action, bien présente tout le long du métrage. D’ailleurs, au milieu de son humour assez lourd, les cascades fonctionnent très bien, voire davantage que dans les mêmes comédies du genre. Et puis, la succession de situations rocambolesques avec lesquelles vont devoir jongler les amies nous réservent une distrayante partie de cache-cache, dans laquelle elles apparaissent tout sauf invisibles.

Quant au duo formé par les actrices, il n’est donc pas le point fort du film, alors que Mila Kunis est toujours aussi inexpressive, et Kate McKinnon, beaucoup trop cabotine. Cependant, le coté décalé de la paire, lié à ses deux personnalités prisent au dépourvu, n’est pas à blâmer, et reflète avec autodérision leur façon à elles de gérer leur situation.

Le film trouve inévitablement ses limites dans son scénario, invraisemblable et convenu (les méchants se font botter le popotin par les gentils), et de ce qu’il en fait. En effet, le film échoue par le traitement trop premier degré des codes du film d’espionnage qu’il épouse, lui qui ne se révèle jamais menaçant, et, à l’opposé, jamais vraiment hilarant. Finalement, le film passe à côté de ses ambitions parodiques, pour ne livrer alors qu’une suite de quiproquos, certes délurés, mais déjà vus mille fois. Et ce ne sont pas les quelques rebondissements qui vont aider cette comédie à se hisser plus haut que la fine tranche de rigolade (un peu grasse).

« L’Espion qui m’a Larguée » reste un divertissement qui se laisse regarder une fois, si (vraiment) vous n’en avez pas le choix, et sans se prendre la tête.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Revenge
le 26 avril 2018
Lucky
le 26 avril 2018
Hannah
le 22 avril 2018
Ocean’s 8
le 21 juin 2018
Le brio
le 6 janvier 2018
Bienvenue à Suburbicon / Suburbicon
le 17 décembre 2017
Amoureux de ma Femme
le 15 mai 2018
Sale Temps à l’Hôtel El Royale / Bad Times at the El Royale
le 31 octobre 2018
Au Revoir Là-Haut
le 14 novembre 2017
Don’t Worry, He Won’t Get Far On Foot
le 29 avril 2018
RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.25