Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Hans Petter Moland (2014)
Kraftidioten (In Order Of Disappearance)
En clôture du BIFFF le 19 avril 2015
Article mis en ligne le 20 avril 2015
dernière modification le 1er mai 2015

par Charles De Clercq
logo imprimer

Synopsis BIFFF : La cinquantaine bien tassée, Nils a une vie d’une banalité confondante, passée à conduire son chasse-neige sur les routes norvégiennes. Le bonhomme a toujours veillé à filer droit, si bien qu’on vient de le nommer Citoyen de l’Année. Mais, le soir de la cérémonie, il apprend que son fils unique – accro à un autre genre de poudreuse que papa – est mort d’une overdose. Et vlan ! Le cocon douillet de Nils part soudain en vrille : sa femme, submergée par le chagrin, le quitte tandis qu’il se met à rouler des pelles à son fusil… Jusqu’à ce qu’il découvre que le coup du junkie trop enfariné n’est qu’un tissu de conneries, et que son fiston s’est en réalité fait dégommer par un gang de trafiquants peu fréquentables. Mais là, du coup, Nils a une folle envie de les fréquenter, ces criminels patibulaires. Pas pour tailler la bavette en bon citoyen de l’année qu’il est, mais pour les envoyer bouffer les pissenlits par la racine un par un. Après une petite mise en jambes que d’aucuns auraient appelé un carnage, le gentil conducteur de chasse-neige va continuer à dégager les routes du crime organisé avec son fusil à canon scié, tout en déclenchant une guerre des gangs internationale. Rien que ça !

Présentation par le BIFFF : Bardé de son humour pisse-froid et noir comme on l’aime, le cinéma scandinave dégaine à nouveau une de ses perles du genre ! Cette fois, la claque est norvégienne et on la doit à Hans Petter Moland qui s’acoquine pour la 4e fois avec Stellan Skarsgård (Thor, The Avengers) dans un thriller jouissif, qui emprunte à Fargo son ambiance polaire et à Tarantino son empilement de cadavres frais. Au passage, cette kill list norvégienne a gagné le Prix International chez nos amis de Fantasia !

Acteurs : Birgitte Hjort Sørensen, Bruno Ganz, Kristofer Hivju, Stellan Skarsgård

Je n’ai pas été voir ce film en tant que journaliste (l’accréditation presse ne donne pas accès aux films d’ouverture et de clôture) mais comme spectateur « ordinaire ». Occasion de tester le système de réservation Sherpa. C’est très simple, cela se fait en ligne, vous payez - par exemple avec un compte Paypal - et vous recevez une confirmation. Il suffit de passer à la caisse du BIFFF le jour de la projection et vous recevez votre billet.

Et le film en valait vraiment la peine. La présentation était vraiment dans le bon en alliant Fargo et Tarentino. Stellan Skarsgård est extraordinaire dans l’interprétation de ce père dont le fils a été tué par des gangsters tout en faisant passer sa mort pour une overdose. Ce père de famille très ordinaire, citoyen d’honneur dont le travail consiste à déneiger les routes, n’est même pas originaire de sa patrie. Personne ne le soupçonne d’être le terrible vengeur qui sait se débarrasser des tortionnaires de son fils et surtout des commanditaires. Cathartique et jubilatoire, ce film vaut très largement le détour et méritait d’être un des deux films de clôture du Festival. Il fallait faire un choix. C’était tout simple : Big Game fera bientôt l’objet d’une projection presse ; je pouvais donc opter pour Kraftidioten !


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés



Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57