logo article ou rubrique
Aurel
Josep
Date de sortie : 18/11/2020
Article mis en ligne le 6 septembre 2020
dernière modification le 21 septembre 2020

par Charles De Clercq

Synopsis : Complètement submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature de Franco, le gouvernement français parque ces Espagnols dans des camps de concentration où beaucoup d’entre eux vont périr faute de soins et de nourriture. Dans un de ces camps, deux hommes, séparés par des fils de fer barbelés, vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est Josep Bartolí, combattant antifranquiste et dessinateur.

Acteurs : Sergi López, Bruno Solo, Gérard Hernandez, François Morel, David Marsais, Valérie Lemercier, Alain Cauchi

Le dessinateur Aurel (Aurélien Froment) réalise un film d’animation qui est une véritable claque visuelle et historique ! Il s’intéresse à l’histoire de Josep Bartolí (Barcelone 1910 - New York 1995) et la situe dans son temps à travers une narration contemporaine (le grand-père mourant à son petits-fils). C’est tout un pan de l’histoire franco-espagnole que le spectateur découvrira s’il n’est pas au fait de celle-ci. Et même celui qui est au fait des dérives du franquisme, sera surpris de découvrir que les français parquaient dans des camps de concentration qui n’ont rien à envier à d’autres ceux-là qui fuyaient le régime de Franco. C’est aussi l’histoire d’une amitié que l’on découvre grâce au dessin d’Aurel mais aussi à la reprise de certains de Josep Bartolí. A l’occasion de quelques plans il sera donné à voir le sort réservé aux tirailleurs sénégalais. Un film d’animation pas du tout destiné aux enfants malgré le fait qu’il soit catalogué tous publics. On regrettera certains problèmes liés à la prise de son (et/ou l’articulation ?) en particulier pour Sergi López lorsqu’il parle français avec l’accent espagnol qui donne l’impression d’être forcé et cela en devient inintelligible ! On rêverait alors d’avoir un sous-titrage (pour malentendants ?). Hormis cela, c’est un film à voir absolument.