Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Les critiques de Julien Brnl
Jigsaw
Réalisateurs : Michael Spierig et Peter Spierig
Article mis en ligne le 4 novembre 2017
dernière modification le 5 août 2018

par Julien Brnl

➡ Vu au cinéma Acinapolis Jambes - Sortie du film le 01 novembre 2017

Signe(s) particulier(s) :

  • 8e épisode de la saga « Saw » débutée en 2005 sous la houlette de James Wan, à qui l’on doit depuis les succès des franchises « Conjuring » et « Insidious » ;
  • malgré le fait que « Saw 7 : Chapître Final - 3D » était censé être le dernier épisode, le studio Lionsgate a souhaité relancer la machine infernale, et cela sept ans après le dernier épisode.

Résumé : Après une série de meurtres qui ressemblent étrangement à ceux de Jigsaw, le tueur au puzzle, la police se lance à la poursuite d’un homme mort depuis plus de dix ans. Mais un nouveau jeu semble bel et bien avoir recommencé... John Kramer est-il revenu d’entre les morts pour rappeler au monde qu’il faut sans cesse célébrer la vie, ou bien s’agit-il d’un piège tendu par un assassin qui poursuit d’autres ambitions ?

La critique

« Saw », c’est l’une des sagas horrifiques les plus populaires et tordues qu’il soit, ayant vu la naissance d’un nouveau genre, le « torture porn », tant apprécié par son imagination extrême, que pour sa cruauté à l’apparence singulière. Car, étonnement, voir des personnes, non empathiques, souffrir le martyr, ça attire le public...
Mais voilà déjà un petit temps que l’on n’avait plus entendu parler de « Saw » et de son « tueur au puzzle », John Kramer, alors responsable d’horribles tortures dans les sept films ayant tous vus le jour sur grand écran, à raison d’un par an, mais n’ayant jamais cessé de s’essouffler, terminant d’ailleurs sur un dernier épisode aux recettes bien décevantes, signe d’une certaine lassitude du public pour une saga en manque d’inspiration... John Kramer pourtant mort et enterré, on était en droit d’espérer beaucoup de ce (son ?) retour (pour autant qu’on en apprécie le genre), et cela sept ans après le dernier film.

Réalisé par les frères Spierig, à qui l’on doit notamment le très réussi « Daybreakers », le film lève rapidement le voile sur ce qui nous attend le long de ses nonante minutes... Et malheureusement, ce nouveau départ signe comme une énième redite de ce que l’on a déjà vu, à travers un film davantage occupé à essayer de refaire revivre ses morts plutôt qu’à se renouveler.

Ainsi, la mise en scène du film nous embarque, comme à l’accoutumée, sur deux terrains en parallèle, soit, tout d’abord, un groupe de personnes tentant de survivre au « jeu », et donc à des épreuves abominables, et, de l’autre, une enquête policière cherchant à élucider la récente découverte de corps mutilés, et cela à l’aide d’indices laissés près de ces corps.

Si la structure reste efficace et se laisse regarder, force est de constater qu’elle n’a pas changé.

De plus, alors que l’on constate très vite que la chronologie du parallèle présenté ne fonctionne pas, le public ne retrouve plus le niveau de cruauté ayant fait le succès de la saga. Certes, c’est mieux pour les plus sensibles, mais ça dénature un peu la recette de la saga, au péril des aficionados.

Mais alors que l’on fait le tri dans les pistes, et que l’on découvre, petit à petit, les éléments de réponse sur ce nouveau jeu, et son responsable (Jigsaw/John Kramer est-il bien mort ?), voilà qu’arrive, à gros coup de couteau dans le ventre, le célèbre faux twist final, ayant également fait la renommée de la saga. Sauf qu’ici, il faut croire que les scénaristes ont totalement craqué leurs slips, jouant sur une improbable conclusion, qui plus est, bien trop complexe pour soulever une quelconque excitation de la part du public.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Dans la brume
le 19 mai 2018
Le jeune Karl Marx
le 30 octobre 2017
GhostLand - Le Film
le 26 avril 2018
Abdel et la Comtesse
le 20 juin 2018
Overlord
le 16 novembre 2018
Everybody Knows (Todos lo saben)
le 29 mai 2018
Laissez bronzer les cadavres
le 16 janvier 2018
Neuilly Sa Mère Sa Mère
le 12 août 2018
YAO
le 24 mars 2019
Kings
le 13 juillet 2018
RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.93