Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Saverio Costanzo (2014)
Hungry Hearts
Sortie le 15 avril 2015
Article mis en ligne le 15 mars 2015
dernière modification le 8 août 2019

par Charles De Clercq

Synopsis : Jude est Américain, Mina Italienne. Ils se rencontrent à New York, tombent fous amoureux et se marient. Lorsque Mina tombe enceinte, une nouvelle vie s’offre à eux. Mais l’arrivée du bébé bouleverse leur relation. Mina, persuadée que son enfant est unique, le protège de façon obsessionnelle du monde extérieur. Jude, par amour, respecte sa position jusqu’à ce qu’il comprenne que Mina commence à perdre contact avec la réalité.

Acteurs : Alba Rohrwacher, Adam Driver, Roberta Maxwell, Jason Selvig, Jake Weber, Geisha Otero, Natalie Gold.

Le réalisateur italien à qui l’on doit La solitudine dei numeri primi (La Solitude des nombres premiers, 2010) adapte ici le roman Il bambino indaco de Marco Franzoso en le transposant de l’Italie aux USA à New York.Il souhaitait que les personnages évoluent dans une mégalopole violente où ils puissent se perdre et ressentir de la solitude, afin que le spectateur comprenne mieux le désarroi de cette mère. Or aucune ville italienne ne correspond(ait) à cette définition.

Ce film italien, tourné en anglais, a été une très étonnante et promouvante découverte. Il commence, l’air de rien, dans les toilettes d’un restaurant asiatique. Nos protagonistes (Adam Driver, vu notamment dans la série Girls et Alba Rohrwacher) vont s’y retrouver enfermés, source de rires, mais également d’odeurs nauséabondes. Nous rions également, certains que nous entrons dans le registre de la comédie, alors que le film est classé dans les catégories « thriller, drame » ! Faudrait-il utiliser « comédie dramatique » ? Certes non, même si cette joyeuse et odorante rencontre se terminera pour le meilleur, par un mariage. Tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes. Mais un mariage, on sait bien que c’est pour le meilleur... et pour le pire.

Pour le moment, tout se passe bien entre nos tourtereaux. Le pire n’est pas pour tout de suite, il est à venir. En effet, lentement, mais surement, les choses vont se dégrader. Notamment au cours d’une relation sexuelle où Mina demande à Jude de « se retirer ». Ce qu’il ne fait pas et bien entendu, la relation sera fructueuse, porteuse d’un fruit, leur enfant. Mais il s’agira ici d’un fruit « défendu » à son corps défendant par la mère. C’est que durant sa grossesse elle a rencontré une diseuse de bonne aventure qui lui a prédit qu’elle mettrait au monde un enfant indigo. Certaine d’avoir mis au monde un enfant d’exception, la mère va s’attacher maladivement à son enfant jusqu’à le surprotéger. Né avant terme, elle veut déjà le sortir de la couveuse pour le prendre dans ses bras. Adoptant un mode de vie de style New Âge, choisissant de cultiver elle-même ses légumes sans polluants, protégeant son enfant de tout contact extérieur, des ondes radio, Wi-Fi... L’obligeant à un régime végétalien - toutes choses qui semblent d’une totale cohérence - le nouveau-né dépérit. Elle empêche les contacts extérieurs y compris avec leurs familles et proches.

Le hasard des visions presse a fait que j’avais vu juste auparavant It Follows, annoncé comme film d’horreur et je doutais que cette catégorie soit adéquate. J’ai donc dit à un ami journaliste à mes côtés : « Ici, nous sommes vraiment dans un film d’horreur ». En effet, nous sombrons véritablement dans une horreur sourde, quotidienne. La tension est palpable. Lui veut aussi le bien de son enfant et est en totale contradiction avec Elle qui le veut tout autant, mais de façon morbide borderline ! Là, nous tournons au drame, au thriller angoissant, à l’horreur jusque dans ce que la mère donne à manger à son enfant. Je ne dévoilerai pas la suite du film. Il faut le voir jusqu’à l’étonnante solution finale... très maternelle !

Il n’est pas étonnant, en revanche qu’Hungry Hearts ait obtenu la Coupe Volpi de la meilleure actrice pour Alba Rohrwacher et du meilleur acteur pour Adam Driver lors du 71e Festival de Venise.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

An Inconvenient Sequel : Truth to Power (Une suite qui dérange)
le 11 août 2017
Timgad
le 14 février 2017
Krotkaya (Une femme douce)
le 16 juillet 2017
Les beaux jours d’Aranjuez
le 20 janvier 2017
Rester vertical
le 27 août 2016
Mes séances de lutte
le 2 mai 2015
The End of the Tour
le 30 janvier 2016
The Love Witch
le 4 septembre 2017
Still Alice
le 6 février 2015
My Cousin Rachel
le 29 août 2017
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.20