Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Aleksander Bach (2015)
Hitman : Agent 47
Sortie le 9 septembre 2015
Article mis en ligne le 2 septembre 2015
dernière modification le 8 août 2019

par Charles De Clercq

Présentation : L’histoire d’un assassin génétiquement modifié pour être la parfaite machine à tuer. Sa dernière cible est une multinationale dont l’objectif est d’obtenir le secret du passé d’Agent 47 pour créer une armée de tueurs dont les pouvoirs surpasseront même les siens. Faisant équipe avec une jeune femme qui détient peut-être un secret permettant d’affronter leurs puissants ennemis clandestins, 47 fait face à des révélations étonnantes concernant ses origines et se prépare à se battre avec son adversaire le plus redoutable.

Interdit aux moins de 12 ans

Acteurs : Zachary Quinto, Rupert Friend, Ciaran Hinds, Hannah Ware, Thomas Kretschmann, Emilio Rivera.

Il s’agit donc d’un film interdit ou déconseillé aux moins de 12 ans, mais la cible serait justement des jeunes adolescents amateurs de jeux vidéos, ...qui ne sont pas vraiment spécialistes du jeu vidéo à l’origine du film. En effet, ils risquent d’être déçus.

La déception risque d’être plus grande encore que pour la première adaptation de Xavier Gens, en 2007. A l’époque, l’Agent 47 était interprété par Timothy Olyphant avec Olga Kurylenko dans le rôle de Nika Boronina. A l’époque j’écrivais déjà dans mes notes que « j’étais déçu par le film que je souhaitais voir pour son acteur principal Timothy Olyphant que j’avais découvert avec plaisir dans la série télévisée Deadwood. Ici, un divertissement du samedi soir, sans plus : 4/10. »

Huit ans plus tard, Aleksander Bach réalise son premier film et nous propose une nouvelle interprétation du jeu vidéo. Autant dire de suite que c’est très décevant. Bien entendu il y a de la bagarre, mais il est difficile d’y croire tant les retournements de situations sont ridicules, les effets spéciaux ratés et les acteurs pas vraiment engagés dans leurs rôles.

Rupert Friend est impassible et insignifiant dans le rôle de l’agent 47 (alors qu’il était très convaincant dans Starred Up où il interprète le rôle du psychologue de prison Oliver Baumer !), Hannah Ware (Katia van Dees) clone Olga Kurylenko sans véritable personnalité dans un autre rôle tandis que Zachary Quinto n’est pas vraiment gai dans celui de l’agent John Smith ! M. Spock, on a presque envie de vous tirer les oreilles par rapport à vos choix de carrière ; vous étiez autrement plus crédible dans la pièce de théâtre Angels in America de Tony Kushner !

J’avoue cependant avoir ri lors de certaines scènes tragiques et violentes tellement celles-ci étaient non seulement téléphonées, mais très ridicules.

J’oubliais l’essentiel ! Le réalisateur, via un des protagonistes du film, nous ouvre les yeux vers une suite potentielle (titanesque peut-être ?) !



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

An Inconvenient Sequel : Truth to Power (Une suite qui dérange)
le 11 août 2017
Le grand bain
le 23 septembre 2018
A peine j’ouvre les yeux
le 21 mars 2016
The Gift
le 5 novembre 2015
Crimson Peak
le 14 octobre 2015
You Were Never Really Here (A Beautiful Day)
le 11 novembre 2017
Mon bébé
le 23 février 2019
Une histoire de fou
le 20 novembre 2015
Mal de pierres
le 30 septembre 2016
Mon garçon
le 17 août 2017
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7