Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Les critiques de Julien Brnl
Happy Birthdead / Happy Death Day
Réalisateur : Christopher Landon
Article mis en ligne le 31 octobre 2017
dernière modification le 5 août 2018

par Julien Brnl

➡ Vu au cinéma Acinapolis Jambes - Sortie du film le 25 octobre 2017

Signe(s) particulier(s) :

  • le nom de l’héroïne du film, Jessica Rothe, ne vous dit peut-être rien, mais elle était pourtant l’une des colocataires d’Emma Stone dans le chef-d’œuvre « La La Land » de Damien Chazelle ;
  • le réalisateur du film n’est autre que le scénariste de « Paranormal Activity » 2, 3 et 4, ainsi que de son spin-off, qu’il a également mis en scène ;
  • nouvelle production Jason Blum, à qui l’on doit, rien que cette année-ci, les cartons de « Get Out » et « Split ».
  • Résumé : Prisonnière d’une boucle temporelle, Tree, étudiante, revit sans cesse le jour de son meurtre. Une journée apparemment banale qui s’achève systématiquement par sa mort atroce. Finira-t-elle par découvrir l’identité de son tueur ?

La critique
La poule aux œufs d’or Jason Blum a trouvé de quoi s’enrichir un peu plus ! Avec « Happy Birthdead », il revisite le classique d’Harold Ramis « Un Jour Sans Fin », dans lequel Bill Muray revivait sans cesse la journée du 02 février... Et à vrai dire, on n’est pas étonné de le retrouver à la production de cette relecture version « slasher », soit à la façon « Scream », quand on sait oh combien ses projets (à l’originalité variable) rapportent, malgré des budgets très minimes...

Il n’est évidemment plus question ici d’un journaliste, mais bien d’une étudiante superficielle et égocentrique se retrouvant coincée dans une boucle temporelle, ne cessant ainsi de revivre la journée de son anniversaire, à la fin de laquelle elle se fait toujours tuer par la même personne masquée. Bien décidée d’arrêter cette boucle, elle va alors tenter de déjouer sa propre mort après chacun de ses réveils...
Partant d’un postulat plutôt malin, « Happy Birthdead » est davantage une comédie horrifique qu’un film d’horreur en bonne est due forme auquel le producteur nous avait habitué.

Dès le départ, le scénario nous permet de suivre les mésaventures d’une fille détestable qu’on a plaisir à voir revivre la même journée et s’y faire massacrer, tant elle ne dégage pas une once de sympathie. Pourtant, force est de constater que les scénaristes permettent à leur héroïne d’évoluer positivement au fil de la même journée qu’elle revit. En effet, Tree, n’ayant d’autre choix que d’expliquer à certaines personnes ce qui lui arrive pour en espérer de l’aide, apprendra très vite de son entourage, et donc de sa propre personne, ainsi que de l’importance de la serviabilité... De ce côté, c’est plutôt intéressant et bien emballé, et cela nous permet de nous prendre de plus en plus d’empathie pour Tree, révélant, qui plus est, ses souvenirs douloureux, et son propre combat avec elle-même...

Permettant à son héroïne de changer le cours de cette même journée, le spectateur a donc le loisir de découvrir les nouvelles trajectoires de Tree, et être ainsi entraîné sur de nouvelles pistes totalement inattendues, ne gâchant dès lors pas les effets de surprise. D’ailleurs, cette dernière est incarnée par la révélation Jessica Rothe, obtenant ici son premier rôle au cinéma.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Destroyer
le 1er avril 2019
Venom
le 29 octobre 2018
Le Doudou
le 27 juin 2018
The Bookshop
le 19 juillet 2018
En Eaux Troubles / The Meg
le 20 août 2018
Guy
le 12 septembre 2018
The Beguiled (Les proies)
le 8 octobre 2017
Woman at war / Kona fer í stríð
le 8 décembre 2018
Pour vivre heureux
le 10 décembre 2018
Le sens de la fête
le 18 octobre 2017
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7