Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Joel Hopkins
Hampstead
Sortie le 13 septembre 2017
Article mis en ligne le 26 août 2017
dernière modification le 6 août 2019

par Charles De Clercq

Synopsis : A Hampstead en Angleterre, l’américaine Emily Walters ne parvient pas à s’intéresser aux choses qui comptent comme son appartement, ses finances et même son fils. Malgré les encouragements de son amie Fiona, elle ne veut pas admettre que sa vie va à vau-l’eau.

Acteurs : Diane Keaton, Brendan Gleeson, James Norton, Lesley Manville, Alistair Petrie, Simon Callow.

Hampstead est typiquement un « feel good movie », une histoire si belle, si émouvante qu’elle ne peut que réchauffer le cœur. Dame ! un combat de David contre Goliath, de celle qui a un cœur contre les bien-pensants et les puissants. On ne peut qu’adhérer, même si certains regretteront que Diane Keaton s’enferme un peu trop souvent dans ce type de personnages tout en reconnaissant que Brendan Gleeson est assez fabuleux dans ce rôle d’homme bougon qui vit dans la nature. On se dira enfin que tout cela est trop beau pour être vrai !

Que nenni, c’est une histoire vraie qui à défaut d’être mise en scène qui est ici à la base du film. Probablement scénarisée de façon romantique pour les besoins du film (mais bon, notre cœur cède et accepte bien volontiers). Il s’agit donc de l’histoire d’un irlandais, Harry Hallowes (photo ci-contre), surnommé Harry l’ermite (1936-2016). Il a occupé une parcelle de terrain pendant près de vingt ans en en acquérant la propriété de 20 ares (40 acres) estimée à deux millions de livres sterling. On consultera avec profit cet article (en anglais), avec des photos, dont l’une qui montre le squat de Harry à quelques mètres de la résidence luxueuse, Athlone, appartenant à Mikhail Fridman, un oligarque russe et estimée à £65 millions !). Toujours en anglais cet articleparle de l’avenir de cette propriété après la mort de Harry, qui, pour la petite histoire a même travaillé pour Terry Gilliam.

Et donc, ce n’est pas le film du siècle... même si c’est peut-être l’histoire d’un des casses du siècle ! C’est probablement convenu, très cliché, mais un film de ce genre, cela fait de temps en temps du bien. Et quand les acteurs s’y mettent à fond, au risque peut-être assumé d’en faire un peu de trop, cela réchauffe le cœur. Et donc, nus avons apprécié à se juste mesure cette comédie romantique propre à faire sourire dans les chaumières. Nous avons eu beaucoup de plaisir à voir les réactions des promoteurs immobiliers, des femmes de l’immeuble qui snobent Emily, veuve désargentée, l’avocat amoureux, musicien et chanteur, qui veut lui venir en aide gratuitement... tout en lui mettant le grappin dessus, et si nous avons l’impression que la fin de Hampstead est inventée pour les besoins du film, on se dira que, somme toute, elle coule de source !

Pour l’anecdote, le fils d’Emily est joué par James Norton que l’on a découvert comme Tommy Lee Royce dans la série Happy Valley et surtout dans le rôle du pasteur Sidney Chambers dans la série Grandchester !

Bande-annonce :

Lien vers la critique de Julien Brnl



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Baby Driver
le 9 juillet 2017
High Life
le 1er février 2019
La Cordillera (El Presidente)
le 10 décembre 2017
Even Lovers Get the Blues
le 18 juillet 2017
Borg/McEnroe
le 1er novembre 2017
Ballerina
le 30 novembre 2016
La mélodie
le 1er novembre 2017
Le nouveau
le 28 novembre 2015
Good People
le 23 novembre 2014
Wakefield
le 26 août 2017
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7