Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Christian De Vita (2014)
Gus, petit oiseau, grand voyage
Sortie le 10 juin 2015
Article mis en ligne le 13 février 2015
dernière modification le 16 juin 2015

par Charles De Clercq
logo imprimer

51/100

Synopsis : À l’heure du départ pour la grande migration, Darius, le doyen de la volée, est blessé. Il va devoir confier tous ses secrets et le nouvel itinéraire du voyage au premier oiseau venu. Et cet oiseau… c’est notre héros, exalté à l’idée de découvrir enfin le monde… mais pas du tout migrateur !

Voix françaises : Arthur Dupont, Sara Forestier, Bruno Salomone, Isabelle Renauld, Pierre Richard, Nathalie Boutefeu.

Premier long métrage de Christian De Vita (qui a notamment travaillé sur The Grand Budapest Hotel), ce film d’animation semblait prometteur et pourtant, à l’arrivée, j’ai éprouvé une petite déception. J’ai vu le film en 2D tout en disant (en chuchotant bien entendu !) à un confrère journaliste à mes côtés : « C’est presque de la 3D... comme quoi on peut faire de la 3D sans lunettes ! ». Le début du film me faisait penser à un public cible qui serait enfants de 3 à 7 ans. Par ailleurs, j’avais l’impression (qui se révélera être fausse au vu des informations que je trouverai sur la Toile après la projection presse) de me trouver en face de polygones gérés par ordinateurs. Les images avaient quelque chose d’anguleux, de pas « naturel » (je n’oublie pas qu’il s’agit d’un film d’animation, c’est donc façon de transmettre un sentiment). Il m’a fallu oublier très vite la cible « petits enfants ». En fait, il me semblait difficile de définir la bonne cible. Le film était trop adulte pour les enfants et trop enfantin pour les grandes personnes. Il souffre aussi, malgré lui, de la comparaison avec les Rio. Dommage, car le budget du film atteint dix millions d’euros.

Enfin, plutôt que de faire des copier/coller ou des compilations, j’invite à découvrir les « anecdotes » sur Allociné si vous voulez un savoir un peu plus sur le film et ses coulisses, en particulier sur la création des « plumes » en les peignant une à une « à la main ».

Plusieurs thèmes sont abordés qui peuvent ouvrir des pistes d’échange et de réflexion entre jeunes et adultes : l’oiseau jaune qui doit quitter sa maison, son foyer et devenir adulte au risque de se fourvoyer, de se prendre au sérieux et d’écraser les autres. Mais également : comment reconnaître ses erreurs et se faire des amis. La cruauté de la nature est abordée (les attaques de félins), la mort (celle d’un oiseau qui devait mener la migration).

En tout cas, mieux vaut ne pas vous contenter de mon avis qui est peut-être celui d’un vieux grincheux qui a perdu son âme d’enfant ! Puisque le film sera projeté dans le cadre du Festival Anima (et donc en famille, avec les enfants et à petits prix) deux possibilités vous sont offertes de vérifier par vous-même :

  • Le samedi 14 février 2015 à 14h00, au Studio 4.
  • Le dimanche 22 février 2015 à 14h00, au Studio 4.

Le film est annoncé pour les cinq ans et plus.

Bande annonce de la version française

Bande annonce de la version internationale (Yellowbird)


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Quand vient la nuit (The Drop)
le 24 septembre 2014
Silence
le 29 janvier 2017
On voulait tout casser
le 31 mai 2015
Cemetery of Splendor (Rak ti Khon Kaen)
le 18 août 2015
La Cordillera (El Presidente)
le 10 décembre 2017
Mountains May Depart (Shan he gu ren)
le 5 décembre 2015
Magallanes
le 1er juin 2017
Regression
le 11 octobre 2015
Even Lovers Get the Blues
le 18 juillet 2017
Moonlight
le 20 janvier 2017
RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.47