Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Doris Dörrie
Grüsse aus Fukushima (Fukushima mon amour)
Sortie le 15 mars 2017
Article mis en ligne le 5 février 2017
dernière modification le 20 mars 2017

par Charles De Clercq
logo imprimer

Un film poétique tourné sur les lieux mêmes de la catastrophe de 2011.
Quand la porcelaine de la geisha est confrontée à une éléphant allemande ! 62/100

Synopsis : Marie, jeune allemande, arrive à Fukushima, au Japon, pour changer de vie. Malgré les difficultés d’adaptation qu’elle rencontre, elle choisit de rester auprès de Satomi, la dernière geisha de Fukushima qui a décidé, de son propre chef, de retourner dans la maison qui l’a vu naître. Les deux femmes ne pourraient être plus différentes, et pourtant, chacune à leur manière, apprennent à se découvrir et se lient d’amitié…

Acteurs : Rosalie Thomass, Kaori Momoi, Nami Kamata, Aya Irizuki

Le film est bien sûr en lien avec le célèbre Hiroshima mon amour réalisé par Alain Resnais, en 1959 dont la traduction littérale du titre japonais est « Une liaison de 24 heures » ! Et tout comme son « modèle », Fukushima mon amour est tourné dans un très beau noir et blanc (que l’on doit à Hanno Lentz) ! Ici, la ville et la région détruites suite à la catastrophe du 11 mars 2011 remplacent la tristement célèbre Hiroshima. Et le film de Doris Dörrie sort sur les écrans six ans après les tragiques événements. Deux femmes vont se rencontrer sur les lieux de la catastrophe et si toutes deux ont des parcours et des motivations différents, il y a, à la source, une blessure, un tragique qui les a fait se mettre en route, l’une, allemande, pour quitter ses racines, l’autre, japonaise, pour retrouver les siennes dont sa maison. La première est interprétée par l’actrice allemande Rosalie Thomass (29 ans) et la seconde, par la japonaise Kaori Momoi (64 ans). A leurs côtés, ce sont de nombreux acteurs non professionnels qui rejoignent le casting. La majorité d’entre eux habite la région. Qui dit modèle ne dit pas copie servile et les intrigues sont (très) différentes. Là où il était question d’une histoire d’amour sur un temps très court, ici, c’est celle d’une amitié et sur une durée plus longue.

Le spectateur amoureux du Japon découvrira certainement la fascination de la réalisatrice pour ce pays. De nombreuses scènes évoquent le choc des cultures et tout particulièrement la façon quasi brutal dont les Occidentaux habitent un monde sans prendre la peine d’en découvrir les moeurs et coutumes. L’allemande y est ici un éléphant dans un magasin de porcelaine tenu par une geisha. Et, parmi de nombreuses scènes, celle du thé est à la fois fascinante et éclairante sur la façon d’habiter un monde. Toutefois, et pour peu que le spectateur un tant soit peu averti de ces différences culturelles en ait saisi les enjeux, le reste du film sera prévisible. On s’attachera alors avec douceur et simplicité à la construction d’une amitié sur fond de deuils et de fantômes (un domaine où je reconnais être mal à l’aise parce que probablement trop cartésien ou pas assez ouvert à ces tropismes nippons) et où même les arbres sont si morts qu’ils ne donnent qu’une envie : s’y accrocher pour en finir.

Si le film est très beau, s’il fait écho à celui de Resnais, il a curieusement parlé plus à la tête qu’au cœur, à tel point que - tous comptes faits - feu Gilles Laurent (tué dans l’attentat du métro à Maelbeek le 22 mars 2016) m’a paru plus attachant et émouvant dans son documentaire La terre abandonnée.

Diaporama

Copyright des photos du diaporama : Hanno Lentz

Bande-annonce :


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Rocco
le 12 février 2017
Problemski Hotel
le 12 décembre 2015
Cherchez la femme !
le 8 juillet 2017
Now You See Me : The Second Act (Insaisissable 2)
le 18 juillet 2016
L’un dans l’autre
le 31 août 2017
Mon amie Victoria
le 14 mars 2015
Tiens-toi droite
le 23 novembre 2014
Ted 2
le 5 août 2015
St. Vincent
le 19 décembre 2014
Le grand jour
le 19 septembre 2015


Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57