Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Benny et Josh Safdie
Good Time
Sortie le18 octobre 2017
Article mis en ligne le 17 août 2017
dernière modification le 6 août 2019

par Charles De Clercq

Synopsis : Un braquague qui tourne mal... Connie réussit à s’enfuir mais son frère Nick est arrêté. Alors que Connie tente de réunir la caution pour libérer son frère, une autre option s’offre à lui : le faire évader. Commence alors, dans les bas-fonds de New York, une longue nuit sous adrénaline.

Acteurs : Jennifer Jason Leigh, Robert Pattinson, Barkhad Abdi, Benny Safdie.

Good Time était précédé d’une réputation tellement élogieuse de certains que le risque était d’être déçu. Nous ne le sommes pas sans être pleinement enthousiaste. Ce ou plutôt celui qui nous a bluffé, c’est surtout Robert Pattinson. Les frères réalisateurs Benny et Josh Safdie sont peu connus chez nous, si ce n’est, peut-être par Mad Love in New York (et encore, car il n’est pas sorti en salles) qui suivait la vie plusieurs SDF. Il était tourné avec des acteurs non professionnels. Ce n’est plus le cas ici, car quelques acteurs sont connus, voire une aura internationale et Benny Safdie joue lui-même dans son film.

L’action se déroule sur une durée de 24h00 environ et est une sorte de ’street movie’ complètement déjanté et nous ne voulons pas en dire plus que le synopsis pour ne pas spoiler le film, même si c’est plus la dynamique de l’histoire, son développement, les rencontres entre les protagonistes et leur évolution qui constituent la colonne vertébrale du long métrage. S’y ajoutent une bande-son extraordinaire et des images (en 35 mm) qui offrent un regard étonnant sur la Ville. Nous avons ici typiquement un film « indépendant » mais sans les tics de certains ni, non plus, la grandeur des grands films noirs. Certains de ceux-ci éclairaient (ou assombrissaient) le portrait d’une certaine Amérique. Les frères Safdie ne peuvent prétendre avoir atteint un tel but. Rien de neuf dans la nuit de New York et si Good Time ne démérite pas il n’apporte pas non plus du sang neuf avec cette histoire de plusieurs « bras cassés ». Si chacun des personnages apporte quelque chose pour transcender le film, c’est surtout Robert Pattinson dans un rôle improbable, qui transcende le film, bien loin du jeune vampire (et quasi bellâtre). Edward Cullen est désormais bien loin ! Nous le pressentions déjà en 2013 avec Cosmopolis de David Cronenberg, puis, en 2014, dans le film Rover de David Michôd, et encore l’année suivante, dans Life d’Anton Corbijn et en début de cette année avec The Lost City of Z de James Gray. Le jeune trentenaire est arrivé avec bonheur à quitter la nuit des vampires pour une autre — celle d’un quasi-loser qui fera tout pour sauver son frère, jusqu’à être trompé par les apparences — autrement plus inquiétante pour le spectateur et très encourageante pour l’avenir de la carrière de l’acteur. On ne peut que l’encourager à poursuivre dans cette voie, comme l’a fait Daniel Radcliffe, avec Kill Your Darling (2013), Horns (2014) et surtout Swiss Army Man (2016) ce qui lui fera pardonner Wath If en 2013.

Lien vers la critique de Julien Brnl



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Murder on the Orient Express (Le crime de l’Orient-Express)
le 1er décembre 2017
Elvis and Nixon
le 8 juillet 2017
Le goût des myrtilles
le 12 octobre 2014
Qui c’est les plus forts ?
le 10 mai 2015
Walk With Me
le 15 juillet 2017
Ademloos (Breathless)
le 24 août 2018
D’après une histoire vraie
le 29 octobre 2017
Laissez bronzer les cadavres
le 16 septembre 2017
Nico, 1988
le 1er février 2018
Seven Sisters
le 6 août 2017
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7