Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est un site appartenant à Charles Declercq et est consacré à ses critiques cinéma, interviews. Si celui-ci produit des émissions consacrées au cinéma sur la radio RCF Bruxelles, celle-ci n’est aucune responsable du site ou de ses contenus et aucun lin contractuel ne les relie. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

Quentin Dupieux
Fumer Fait Tousser
Sortie du film le 30 novembre 2022
Article mis en ligne le 4 décembre 2022

par Julien Brnl

Genre : Comédie

Durée : 80’

Acteurs : Gilles Lellouche, Vincent Lacoste, Anaïs Demoustier, Jean-Pascal Zadi, Oulaya Amamra, David Marsais, Adèle Exarchopoulos, Grégoire Ludig, Alain Chabat, Doria Tillier, Blanche Gardin, Anthony Sonigo, Benoît Poelvoorde, Julia Faure, Jérôme Niel...

Synopsis :
Après un combat acharné contre une tortue démoniaque, cinq justiciers qu’on appelle les « TABAC FORCE », reçoivent l’ordre de partir en retraite pour renforcer la cohésion de leur groupe qui est en train de se dégrader. Le séjour se déroule à merveille jusqu’à ce que Lézardin, empereur du Mal, décide d’anéantir la planète Terre...

La critique de Julien

Si pour Quentin Dupieux, fumer fait tousser, nous, on se demande bien ce qu’il a fumé pour mettre en scène son nouveau film... Présenté en avant-première en « séance de minuit » au Festival de Cannes 2022, alors que son précédent métrage « Incroyable mais Vrai » est sorti en juin dernier, le très prolifique cinéaste de l’absurde revient avec un scénario complètement barré, autour d’un nouveau concept de base pourtant très alléchant... Il y est question d’une bande de super-héros vêtus d’une combinaison bleue de lycra, et composée de Benzène (Gilles Lellouche), Methanol (Vincent Lacoste), Nicotine (Anaïs Demoustier), Mercure (Jean-Pascal Zadi) et d’Ammoniaque (Oulaya Amamra), lesquels utilisent des pouvoirs résultant d’effets néfastes du tabac pour faire suffoquer leurs adversaires. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’ils s’appellent la « Tabac Force » ! Mais alors qu’une menace pèse sur l’humanité, ceux-ci seront forcés par le chef Didier (Alain Chabat, doublant une marionnette de rat baveux, lui qui attire - étonnamment - les femmes) de partir en retraite pour renforcer leur cohésion de groupe, afin d’être prêts pour le combat qui les attend... Arrivés à l’endroit de leur thérapie, soit autour d’un lac, ces derniers se mettront alors à se raconter des histoires glauques...

Difficile de ne pas être déstabilisé par la nouvelle réalisation de Quentin Dupieux, elle qui ne raconte pas une histoire en tant que telle, mais bien plusieurs petites, autour d’un feu, qu’elles soient racontées par l’un des membres de cette troupe d’incapables, ou par une fillette sortie des buissons, ou même par un barracuda en train de rôtir... Volontairement gore et généreux en litres de sang, « Fumer Fait Tousser » ne parvient jamais à faire rire dans son délire sans queue ni tête, qui ne mène nulle part, en attente de « changement d’époque en cours ». On sourit ici - au plus - timidement, bien que son impressionnant casting joue le jeu (Lacoste et Demoustier en tête, avec leur magnifique coupe au bol). Alors certes, on parvient à voir ici quelques allusions perchées à notre époque, via notamment la question de l’écologique et la pollution de nos eaux, mais aussi la technologie à laquelle on est dépendante, ou encore la santé par la consommation de la cigarette, mais cette suite de sketchs inconséquents, et racontés à la façon de « Creepshow », passe la majorité de son temps à côté de la plaque, loin d’un quelconque fil conducteur, elle qui ne cache évidemment pas ses références aux « Power Rangers » ou à la série télévisée japonaise « San Ku Kaï ». Pourtant, on aurait adoré que Quentin Dupieux porte en dérision totale cette idée de justiciers pour les nuls, défendant, tant bien que (surtout) mal, notre chère planète Terre, contre de gros animaux et insectes géants, au cours de scènes de combat aussi cheap que nostalgiques... On se contentera donc de ces quelques séquences-là, dans l’ennui et l’attente, au regard de ses personnages, qui n’ont rien d’autre à faire qu’à essayer de se faire peur, et, évidemment, de nous divertir. Sauf que la tranche de rigolade promise par son metteur en scène ne vient jamais, le spectateur n’y voyant donc pas que du feu. Et de cigarette, en l’occurrence...



Espace privé RSS

2014-2023 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.5.75