logo article ou rubrique
Will Wernick
Follow Me
Sortie du film le 22 juillet 2020
Article mis en ligne le 24 juillet 2020
dernière modification le 25 juillet 2020

par Julien Brnl

Signe(s) particulier(s) :

  • réalisé, produit et scénarisé par Will Wernick, à qui l’on doit le thriller « Escape Room » (2017), inédit chez nous ;
  • pendant la scène du vol en avion, le groupe d’amis en question regarde justement le film « Escape Room » de Will Wernick.

Résumé : Une personnalité des médias sociaux voyage avec ses amis à Moscou pour capturer de nouveaux contenus pour son VLOG à succès. Repoussant toujours les limites et s’adressant à un public croissant, ils entrent dans un monde froid de mystère, d’excès et de danger. Lorsque les frontières entre la vie réelle et les médias sociaux sont floues, le groupe doit se battre pour s’échapper et survivre.

La critique de Julien

L’année dernière sortait sur nos écrans le thriller « Escape Room » (rebaptisé chez nous « Escape Game ») d’Adam Robitel, avec un joli succès commercial à la clef. Or, en 2017, le réalisateur Will Wernick dévoilait bien avant lui son « Escape Room », lequel était quant à lui sorti directement chez nous en DVD. Sur base d’un scénario identique, six étrangers se retrouvaient alors dans un escape game incontrôlable, où seule leur intelligence leur permettait de survivre... Si une suite du film d’Adam Robitel devrait voir le jour dès le mois de janvier prochain, avec la même équipe dont quelques acteurs qui reprendront leur rôle (Taylor Russell et Logan Miller), Will Wernick n’a pas fait preuve de beaucoup plus d’originalité, et poursuit dans la même veine, tout en injectant un peu d’imprévus dans la partie. En effet, pour aider l’influenceur Cole à marquer le coup pour les dix ans de son vlog ultra-tendance et à sensations fortes « #Escape Real Life », ses amis vont l’emmener dans une escape room extrême, à Moscou, conçu spécialement pour lui, et sur invitation, par une richissime connaissance de l’un d’eux. Sauf que le jeu en question se transformera rapidement en un cauchemar éveillé...

Et si on tenait là le « The Game » pour les nuls ? En effet, impossible de ne pas penser au film de David Fincher, sorti en 1997, à l’issue de ce thriller bas de gamme. Alors qu’il met en place un jeu d’évasion très référencé (« Saw », « Hostel » et compagnie) qui va tout d’abord désarçonner comme il faut son principal intéressé étant donné l’aspect un peu trop réel des épreuves sanglantes auxquelles lui et ses amis vont être confrontés, puis par la tournure totalement inattendue des événements, « Follow Me » tente de nous faire gober l’impossible. Dès lors, on peine à croire en cette histoire hypothétique et hasardeuse dans ses faits. Sans révéler quoi que ce soit, et même si le film laisse dévoiler quelques indices, on vous invite à rester dans votre siège de cinéma pendant le générique de fin, révélant ainsi les effroyables dessous de cette partie, et ses abominables incohérences. Enfin, le film tente vainement sa critique des réseaux sociaux, et cela au travers de la personnalité de son personnage principal (horripilant) - lequel n’arrive plus à faire la part des choses entre la réalité et celle des médias sociaux (lui qui vit beaucoup pour ses abonnés) - ainsi ici que par leur utilisation perverse, et pour de l’argent, par de vilains russes, aux accents pas croyables...

On ne saurait que vous déconseiller de suivre ce film (malgré son titre), lui qui prend ses spectateurs pour des imbéciles. Fiez-vous plutôt à notre conseil. Vous épargnerez ainsi votre temps, et votre argent.

https://www.youtube.com/embed/ANXHgMQpSnY
FOLLOW ME | Trailer - YouTube