Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Michael Tiddes
Fifty Shade of Black
Sortie le 16 mars 2016
Article mis en ligne le 29 février 2016
dernière modification le 23 mars 2016

par Charles De Clercq

Synopsis : La parodie de 50 nuances de Grey. Hannah, une étudiante sans expérience sexuelle, fait la rencontre de Christian Black, un businessman aux penchants très coquins.

Acteurs : Marlon Wayans, Mike Epps, Kali Hawk, Fred Willard, Jane Seymour.

Vous vous souvenez de l’imbuvable Cinquante nuances de Grey (Fifty Shades of Grey) ? C’était moche, et présenté comme une perle ! Ici, avec Fifty Shade of Black, c’est moche, c’est présenté et revendiqué comme tel ! Enfin, moche ne convient pas ! Il s’agit d’une parodie déjantée, grivoise et bas de la ceinture (et du cerveau) qui devra faire mo(u)che auprès de ceux qui ont détesté l’original. Alors on peut détester ce genre d’humour et, dans ce cas, un bon conseil, ne franchissez pas les portes de la salle.

En revanche,
si vous voulez vous payer nonante minutes de vulgarité qui tirent tous azimuts sur Fifty Shades of Grey tout en égratignant le cinéma, sur la profession et en se permettant des contre-références à d’autres films (ainsi une scène est en miroir d’une autre de Whiplash est totalement jubilatoire pour qui a vu ce dernier !) et emploie des mots « interdits » pour parler des « noirs », avec de très nombreux clichés revendiqués sur ceux-ci, en nous montrant de vraies fausses scènes sado-maso...
alors vous pouvez entrer dans la salle en abandonnant toute dignité !

Vous rirez de bon au mauvais cœur, bon gré ou mal gré, c’est selon ! Vous rirez des situations, mais aussi de vous parce que vous aurez ri. Vous regretterez bien sûr d’avoir ri en vous disant que décidément vous êtes tombé bien bas, mais que bon, c’est un peu comme au carnaval ou au premier avril... de temps en temps on se laisse aller, ne serait-ce que pour découvrir que l’on est capable de mieux et pas seulement de pire !

En résumé, nous avons beaucoup ri. Nous assumons même si on se dit que c’est vraiment bête et peut-être méchant, comme Hara-Kiri, le journal bête et méchant. Alors, c’est du temps perdu ? Oui, probablement... mais il nous est arrivé de le perdre dans bien plus inutile. Aucun regret, mais nous n’irons pas le revoir et n’achèterons pas le DVD ! Dernière chose : Il est (malheureusement) impératif d’avoir vu le film original pour saisir les références de cette réécriture !



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Débarquement immédiat !
le 13 juillet 2016
L’embarras du choix
le 6 mars 2017
The Shallows (Instinct de survie)
le 21 juillet 2016
Les petits flocons
le 17 janvier 2019
Una
le 17 juin 2017
Everest
le 3 septembre 2015
The Florida Project
le 23 décembre 2017
Waste Land
le 27 octobre 2014
Victoria
le 29 août 2016
You Were Never Really Here (A Beautiful Day)
le 11 novembre 2017
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.99