Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Cédric Kahn
Fête de Famille
Sortie du film le 04 septembre 2019
Article mis en ligne le 14 septembre 2019

par Julien Brnl

Signe(s) particulier(s) :

  • onzième réalisation de Cédric Kahn, succédant à « La Prière » (2018), mais première dans laquelle film il interprète un rôle.

Résumé :
« Aujourd’hui c’est mon anniversaire et j’aimerais qu’on ne parle que de choses joyeuses. »
Andréa ne sait pas encore que l’arrivée « surprise » de sa fille aînée, Claire, disparue depuis 3 ans et bien décidée à reprendre ce qui lui est dû, va bouleverser le

La critique de Julien

Il y a un an sortait sur nos écrans le film « Photo de Famille » de Cécilia Rouaud, dans lequel la réalisatrice de « Je me Suis Fait Tout Petit » (2012) dressait le portrait d’une famille disloquée (parents divorcés et frères et sœurs perdus de vue), à l’heure où le grand-père venait de décéder, et qu’il fallait donc se mettre d’accord sur l’avenir de grand-mère, qui souhaitait, quant à elle, vivre ses dernières heures à Saint-Julien, là où la famille se rendait jadis, lorsqu’elle était encore unie… Cédric Kahn, lui, ne filme pas un instantané de la vie d’une famille, mais bien les préparatifs et la fête d’anniversaire d’Andréa (Catherine Deneuve), bientôt septante ans, alors qu’elle a convié ses enfants Romain (Vincent Macaigne) et Vincent (Cédric Kahn) et leur famille à venir partager ce moment à la maison. Mais à la surprise générale, Claire (Emmanuelle Bercot), la fille aînée d’Andréa, issue d’une précédente union, pointera par surprise le bout de son nez, elle qui revient tout droit des États-Unis, tandis que sa propre fille Emma (Luàna Bajrami) vit depuis toujours en France, chez Andréa, sa grand-mère… Mais Claire n’est (évidemment) pas là pour les bonnes raisons…

Ça parle beaucoup dans « Fête de Famille ». Et cette famille en question se dit même très souvent des choses horribles. Mais s’est quelque part de cette manière que ses membres montrent qu’ils s’aiment... Heureusement, ça joue beaucoup, aussi. Fort théâtral dans sa mise en scène, construite pour l’occasion en plusieurs actes (les retrouvailles, les préparatifs et « la fête »), et utilisant aussi au sein de son intrigue la carte du tournage d’un film (Romain tourne un documentaire sur sa famille) et de la pièce de théâtre (Emma organise avec ses deux petits cousins un spectacle pour mamy) à la fois comme exutoires et catalyseurs de tout ce qui ne fonctionne pas dans cette famille, le film de Cédric Kahn est avant tout un film à prestation, où certains acteurs tirent follement leur épingle du jeu. En haut de la pyramide, il y a bien évidemment Emmanuelle Bercot, en mère indigne qui tente de récupérer sa fille, mais surtout ce qui lui est dû... Totalement instable, radine, son personnage préfère entièrement se voiler la face plutôt que de faire entendre ses appels à l’aide. Et autant dire que l’actrice nous offre ici une incroyable crise d’hystérie, laquelle s’en donne, faut-il croire, à cœur joie. Or, réussir à rentrer autant dans un (tel) personnage comme elle le fait, et d’autant plus face à de nombreux partenaires de jeu, est une fois de plus la preuve de son énorme talent d’actrice. On le sait, mais on le redit encore, Emmanuelle Bercot est juste phénoménale, elle qui avait remporté le Prix d’interprétation féminine à la 68e édition du Festival de Cannes pour « Mon Roi » de Maïwenn en 2015, tandis qu’elle fut également nommée à cinq reprises aux César. Il est évident qu’elle est l’argument principal de ce film. Aussi, Vincent Macaigne est très bon dans le rôle de ce fils à maman imbu de lui-même, immature, irresponsable, pas très net, lequel n’a jamais un rond pour vivre, sauf pour fumer des pétards et acheter de l’alcool, lui qui sort d’ailleurs avec une jeune demoiselle qu’il appâte avec ses substances... Persuadé d’être un cinéaste à en devenir, il deviendrait même exigeant avec ses proches, surtout lorsqu’il a une idée derrière la tête, c’est-à-dire de tourner un mini film ! Quant à Cédric Kahn, il s’offre le rôle du fils plus terre-à-terre, qui est là pour faire avancer les choses, et prendre les décisions que sa famille de ne prend pas. Mais derrière ces fortes personnalités, il ne reste malheureusement pas beaucoup de place pour Catherine Deneuve, qui ne peut pas faire grand-chose, et se limite à leur donner la réplique, tandis qu’Alain Artur, dans le rôle de son époux, n’affronte jamais rien, quitte à n’être que complaisant avec autrui, afin d’éviter tout point de vue ou confrontation. Ainsi, si certains personnages sont bien développés, d’autres le sont largement moins...

« Fête de Famille » ne dit peut-être pas grand chose de la famille ordinaire au sens du terme, étant donné la situation particulière dans laquelle se trouve celle-ci, ainsi que son penchant bourgeois souligné, mais il montre une autre manière de la représenter, avec ses tares en tous genres, et règlement de comptes. Tensions familiales et chamailleries sont donc au programme de cette fête d’anniversaire pas comme les autres. Mais bien que l’on sent dès le départ qu’il y a anguille sous roche, on se laisse emporter par la colère (enfuie ou non) qui habite ces personnages, et qui naît des échanges de plus en plus venimeux entre pairs, jusqu’au final, à la fois révélateur, particulièrement virevoltant, et très morose.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

BlacKkKlansman - J’ai Infiltré le Ku Klux Klan
le 23 septembre 2018
Le Grinch
le 6 décembre 2018
Pour vivre heureux
le 10 décembre 2018
Continuer
le 6 février 2019
Normandie nue
le 23 avril 2018
Coexister
le 22 octobre 2017
Carnivores
le 1er mai 2018
Justice League Movie
le 3 décembre 2017
Pierre Lapin
le 26 avril 2018
Bitter Flowers
le 26 avril 2018
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.20