Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Pierre-François Martin-Laval
Fahim
Sortie du film le 16 octobre 2019
Article mis en ligne le 20 octobre 2019

par Julien Brnl

Signe(s) particulier(s) :

  • adaptation du roman autobiographique « Un Roi clandestin », coécrit par Fahim Mohammad, Sophie Le Callennec et Xavier Parmentier, et publié en 2014 aux éditions Les Arènes ;
  • sixième film dirigé par Pierre-François Martin-Laval (dit « Pef »), ancienne membre de la troupe comique les « Robins des Bois », lequel avait jusque-là en grand partie adapté des bandes-dessinées sur grand-écran, telles que « Les Profs » (2013) ou encore « Gaston Lagaffe » (2018).

Résumé : Forcé de fuir son Bangladesh natal, le jeune Fahim et son père quittent le reste de la famille pour Paris. Dès leur arrivée, ils entament un véritable parcours du combattant pour obtenir l’asile politique, avec la menace d’être expulsés à tout moment. Grâce à son don pour les échecs, Fahim rencontre Sylvain, l’un des meilleurs entraîneurs d’échecs de France. Entre méfiance et attirance, ils vont apprendre à se connaître et se lier d’amitié. Alors que le Championnat de France commence, la menace d’expulsion se fait pressante et Fahim n’a plus qu’une seule chance pour s’en sortir : être Champion de France.

La critique de Julien

Jusqu’à présent, on ne peut pas dire que la filmographie de Pierre-François Martin-Laval avait conquis les critiques et le cœur du public. Après un premier film passé inaperçu en 2004 avec « Essaye-moi », puis l’adaptation de la bande-dessinée « Panique à Londres » de Jean-Marc Rochette et René Pétillon avec « King Guillaume » (2009), c’est seulement avec celle des « Profs » (2013) et de sa suite (2015) que Pef a connu le succès commercial. Cependant, toujours rien du côté de la presse. Et puis, l’année passée, le comédien nous livrait son affreuse version de « Gaston Lagaffe », pour un véritable four sur tous les fronts. Heureusement, tel un ancien « Robin des Bois », l’humoriste avait plus d’une flèche à son arc. En effet, un soir de février 2014, alors qu’il regardait à la télé « On n’est pas couché », Pierre-François Martin-Laval est tombé sous le charme de l’histoire du petit Fahim, que Laurent Ruquier recevait, soit un jeune bangladais de quatorze ans, à l’occasion de la sortie de son livre, « Un roi clandestin », et devenu champion de France d’échecs des moins de 12 ans, mais dans une situation de sans-papiers... Ce soir-là, le sang du cinéaste n’a alors fait qu’un tour, ce qui lui a aussitôt donné l’envie d’en faire un film...

Librement inspiré par son récit autobiographique co-écrit par lui-même, Sophie Le Callennec et Xavier Parmentier (son propre entraîneur d’échecs), ce film retrace l’incroyable destin de ce garçon et de son père, lesquels ont dû fuir Dacca pour des motifs politiques, ainsi qu’à la suite d’une menace d’enlèvement. Réfugié en France, et dans l’attente de papiers, le petit sera alors accueilli par le club d’échecs de Créteil, étant donné les bonnes capacités de jeu de Fahim, tandis que père et fils se verront refuser leur demande d’asile. La suite, le résumé du film et surtout le livre nous en parlent très bien, étant donné que Fahim deviendra champion de France des moins de 12 ans, ce qui leur permettra d’être régularisés. Quant à Fahim, cela lui offrira un passeport, lui donnant la possibilité de participer à des tournois internationaux.

« Fahim » pose d’emblée la question des réfugiés et des conditions d’acceptation de leur demande d’asile, en France. Car la demande de titre de séjour de Fahim et de son père Nura Alam a bien été refusée à l’époque par l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides) et la CNDA (Cour nationale du droit d’asile), puis confirmée en appel par le tribunal administratif. Mais cette situation a intrigué les médias, tandis que, interrogé sur le sujet sur l’antenne de France Inter, le Premier ministre (François Fillon) a promis d’examiner la situation. Dès lors, faut-il être champion aux échecs pour obtenir son titre de séjour en France ? Car des enfants dans la même situation matérielle que Fahim en France (et ailleurs), il y en a des milliers...

Pierre-François Martin-Laval filme ici un film sans grande envergure cinématographique, mais suffisamment touchant pour se suivre du début à la fin, emmené par un Gérard Depardieu (Sylvain, dans le rôle de Xavier Parmentier) à la fois doux et volcanique, une Isabelle Nanty bienveillante (Mathilde, la patronne fictive du club de Créteil), et les débuts d’Assad Ahmed au cinéma. Et puis, ce type de récit est aussi là pour nous rappeler qu’il y a toujours pire que nos petites vies d’occidentaux qui se plaignent sans arrêt, alors que d’autres risquent leur vie à tout moment, sans ronchonner, mais en gardant espoir, et en se battant. Et celui auquel renvoie ce long métrage est particulièrement émouvant, et révoltant à la fois. Ainsi, certaines paroles nous indignent vis-à-vis de la situation vécue par cet homme et son fils, notamment lorsqu’un agent de la Police dit à ce premier, en train de l’arrêter, que c’est lui qui a voulu cette situation, alors que l’on sait bien que non, ou en tout cas que ce n’est pas aussi simple que cela.

Alors que Fahim et son père sont restés en réalité trois ans et demi dans la rue, le film, lui, ne s’étale que sur une période de temps égale à un an et demi. Dès lors, quelques tricheries sur le récit initial ont été faites, et quelques bords ont été arrondis pour les besoins du film. Finalement, « Fahim » suit une trame toute tracée d’avance, avec des idées bien précisés, mais sans pour autant chercher à sortir de grands discours, mais bien à susciter l’émotion, le débat, et donc interroger.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Mon Bébé
le 1er avril 2019
Sale Temps à l’Hôtel El Royale / Bad Times at the El Royale
le 31 octobre 2018
Don’t Worry, He Won’t Get Far On Foot
le 29 avril 2018
L’île aux chiens / Isle of Dogs
le 26 avril 2018
Captain Marvel
le 15 mars 2019
Aquaman
le 25 décembre 2018
Bye Bye Germany
le 26 avril 2018
Red Joan
le 8 juillet 2019
Carnivores
le 1er mai 2018
My Lady / The Children Act
le 12 août 2018
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.20