Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Denis Villeneuve (2013)
Enemy
Sortie le 27 août 2014
Article mis en ligne le 1er septembre 2014

par Charles De Clercq
Imprimer logo imprimer

82/100

Synopsis : Adam, un professeur divorcé, mène une vie tranquille avec sa fiancée Mary. Il découvre son double parfait en la personne d’Anthony, un acteur qui habite avec son ex-femme, près de chez lui. Adam commence à observer son double, avec l’intention de maintenir une certaine distance, mais très vite la vie des deux couples s’entremêle, au point de les précipiter dans une lutte à l’issue tragique, dans laquelle seul l’un des deux couples survivra...

Acteurs : Jake Gyllenhaal, Mélanie Laurent, Sarah Gadon, Isabella Rossellini, Jane Moffat, Joshua Peace, Laurie Murdoch.

Denis Villeneuve, je l’ai découvert grâce à Incendies. Ensuite, l’an dernier, ce fut le choc de Prisoners et, en mai de cette année, son court-métrage étonnant Next Floor (2008).

Voici donc le retour que je puis faire sur ce film (adapté du roman de José Saramago’s - 2002) ! Par ailleurs, j’avais vu à deux reprises le film The Double de Richard Ayoade, adaptation du roman Le Double de Fiodor Dostoïevski. Ce film, avec Jesse Eisenberg dans le rôle principal m’a beaucoup aidé à m’ouvrir à celui de Villeneuve. Disons une ouverture « technique » à savoir accepter ce double (jeu) à l’écran sans chercher (nécessairement) une logique et une cohérence autres que celles que le récit se donne. Je ne suis pas assez compétent dans les univers de Lynch et de Cronenberg pour comparer les œuvres des deux David à celui de Denis.

Tout de go il me faut écrire que le film est loin d’être « facile » et qu’il est probable qu’il ne restera pas longtemps en salle (sans compter que les admiratrices de Jake Gyllenhaal qui iraient en salle pour le voir pourront être rebutées par son look de trappeur canadien solitaire avec sa barbe noire et hirsute !).

Ensuite, il faut accepter d’entrer dans un film où l’aspect symbolique semble très important, d’une part, et accepter de poursuivre la vision en faisant abstraction d’une logique cartésienne. Ces deux points m’ont en tout cas permis d’appréhender le film. Toutefois, tout comme pour The Double, il me faudra une deuxième vision pour mieux comprendre et pour vérifier mes clés de lecture.

Je place dans des rubriques cachées (cliquer pour visualiser) des éléments dont il vaut mieux prendre connaissance après avoir vu le film !!!!

Une proposition de découpage du film

  • prologue : Anthony
  • partie 1 : Adam (et Mary)
  • partie 2 : Adam découvre son double
  • partie 3 : la rencontre des doubles / La rencontre des épouse et amie
  • partie 4 : les doubles échangent leurs vies
  • partie 5 : un double disparait, un unique reste
  • épilogue : une clé pour relire le récit !

Quels sont, pèle-mêle les éléments à épingler dans le film ?

  • L’araignée et ses toiles (électriques pour l’alimentation des tramways, celle de la vitre de voiture accidentée).
  • le talon de la femme (qui écrase ou veut écraser l’araignée), talon qui réapparaît lorsque Adam ouvre la garde-robe d’Helen
  • l’alliance d’Anthony
  • la gestation qui en est à six mois /l’absence d’Anthony durant six mois
  • La clé qui ouvre la porte dans la séquence initiale
  • La clé cachée dans une enveloppe personnelle destinée à Anthony (acteur) et qui l’attend (depuis 6 mois ??? ce n’est pas précisé), clé qui apparait à la fin
  • La question de la femme d’Anthony au sujet de la maitresse supposée : c’est qui ? C’est un homme (donc son double !)
  • La permutation des femmes suite à la proposition d’Anthony de prendre la place d’Adam auprès de son amie durant 24h
  • L’échange d’Adam avec sa (la ?) mère : « ne soit pas un acteur de troisième zone »
  • La femme d’Anthony à Adam, dans le lit : « cela a été à l’université » qui peut être entendu comme ayant été découvert ou bien comme étant une question « normale » sur son job !
  • Adam à l’université : la séquence de cours dédoublée et le cycle évoqué tragédie/farce de l’histoire qui se répète
  • les rêves d’Adam : notamment revoir le film !
  • la photo déchirée
  • L’importance accordée à la ville, mais une cité anonyme, quasiment sans âme, inhumaine
  • Les couleurs ternes, glauques....

Ma lecture

Au début du film, Anthony est dans un lieu surprenant où des hommes se retrouvent pour y découvrir des femmes et un étrange rituel avec une araignée.
Anthony se prend la tête dans les mains (on voit bien l’alliance - à retenir pour distinguer les rôles Adam/Anthony). Une femme va écraser (semble-t-il l’araignée). Gros plan sur le talon.

Mon hypothèse : dès ce moment (et peut-être depuis le début) nous entrons dans la tête d’Adam, dans son trip.

Ensuite, découverte d’Adam (dans le roman, il s’agissait de Tertullien), de son amie, de son boulot.
Une conversation avec un copain le fait entrer dans l’univers du cinéma (du faux semblant ?).
Adam visionne un film où il découvre un acteur qui lui ressemble.
Quête de cet acteur : Plus vu depuis six mois
Prise de contact : Adam parle à Helen.
Conflit entre Helen et Anthony au sujet d’Adam (conflit lié à la possibilité d’une relation adultérine).
Adam cherche Anthony - Helen cherche Adam qui apprend qu’elle est enceinte de six mois.
Adam et Anthony se rencontrent (la peur, le conflit...)
Désir d’Anthony pour l’amie d’Adam (Mary).
Répétition (théâtrale ? cinématographique ? Comme un acteur) du jeu qu’il devra mener vis-à-vis d’Adam pour vivre sa vie et avec Mary pendant 24h00.
Remise par Adam de l’enveloppe confidentielle à Anthony.

Anthony prend la vie d’Adam, son appartement, ses vêtements et son amie Mary (Adam est au courant !)
Adam prend la vie d’Anthony, son appartement, ses vêtements et sa femme Helen (Anthony n’est pas au courant !).
Avant d’entrer dans l’appartement, dialogue avec un homme qui était présent dans la scène de début.
Référence au temps qui est passé, à une clé qui a changé au désir de recommencer l’expérience.

Anthony déroute Mary par sa conduite... sa voiture déroute (!). Accident. Disparition ! Toile d’araignée dans une vitre de la voiture.
Adam étonne Helen par son attitude. Expression de sentiments. Helen reconnaît Adam (mention des cours), mais s’agit-il de reconnaître un double ou le réel ?

Enfin, dans les vêtements d’Anthony, Adam trouve l’enveloppe fermée qu’il lui a remise.
Ouverture de l’enveloppe. Dedans, une clé.

Retour d’Adam vers Helen : elle est une énorme araignée.
FIN !

J’y vois la clé de lecture du film, la clé qui permettra de rouvrir la porte du début, de réitérer l’expérience, pour que la tragédie fasse place à la farce ?

Pour nous dire que, de fait tout était dans la tête d’Adam/Anthony, confronté à l’épreuve de la future paternité, de son identité de Père ?

Confronté à la tentation de l’adultère ?


Alors, s’agit-il de la bonne lecture ?
Est-ce qu’il y en a une ?
Denis Villeneuve ne nous donne pas d’autre clé !!!
Alors je déconne probablement...
Mais il y a comme une araignée qui me trotte en tête depuis la vision de ce film et qui m’invite à aller le revoir au plus vite !

http://www.youtube.com/embed/P9m2hHvVIDs
Enemy - Bande annonce VOST - YouTube

flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB

Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Irréprochable
le 6 août 2016
Magallanes
le 1er juin 2017
Very Bad Dads (Daddy’s Home)
le 8 janvier 2016
Maestro
le 2 septembre 2014
Foxcatcher
le 9 janvier 2015
Problemski Hotel
le 12 décembre 2015
Seuls
le 28 janvier 2017
La terre abandonnée
le 17 septembre 2016
Wolves
le 18 décembre 2014
Iris
le 19 octobre 2016


pucePlan du site puceEspace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.2