Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Marion Hansel
En amont du fleuve
Sortie le 30 novembre 2016 (et FIFF) et le 3 mai 2017 en France
Article mis en ligne le 1er octobre 2016
dernière modification le 7 août 2019

par Charles De Clercq

Synopsis : A bord d’un petit rafiot, Homer et Joé, la cinquantaine, remontent un fleuve vers des chutes d’eau en Croatie. Jusqu’au décès, récent, de leur père, ils ignoraient l’existence l’un de l’autre. Pourtant, ils sont demi-frères. Sean, un baroudeur irlandais énigmatique et menteur, se joindra à eux

Acteurs : Sergi Lopez, Olivier Gourmet, John Lynch.

Le dernier film de Marion Hansel nous propose l’itinéraire de deux hommes, demi-frères qui ne se connaissent pas, dans un cadre à la fois sauvage, dangereux et de toute beauté, en particulier les images de remontée du fleuve. Sur la base d’un scénario d’Hubert Mingarelli, le film nous fait vibrer à la rencontre de ces deux hommes qui doivent apprendre à se découvrir, à accéder à la parole pour remonter vers le fleuve, la source, l’origine, et plus en amont, vers le père décédé, peut-être assassiné. Très curieusement, si le film tient la route ou plutôt le fleuve, dans ce face à face ou ce côte à côte de deux hommes en quête d’identité, le film faiblit dans sa partie plus « thriller ». La quête psychologique perd alors en intensité pour une autre, plus policière : que faisait vraiment le père, que lui est-il arrivé, qui est cet homme qui prétend le connaître. Ce troisième personnage, Sam (John Lynch) vient comme en surcroît, alourdir le film d’une intrigue secondaire qui risque de nuire à la quête sublime de deux hommes sur les eaux d’un fleuve. Celle-ci leur permet de découvrir leur humanité, le sens de leur vie, de leur travail. Est-ce que l’écriture est importante pour l’un ? Est-ce que le fait d’être patron, responsable de près d’une quinzaine de camions, était le but véritable de sa vie ? Assez paradoxalement, ce film d’hommes, sans femmes, réalisé par une femme aurait gagné à condenser cette quête sur les deux frères. En effet, l’histoire de Sam et même celle du chien (malgré un échange à son sujet entre les deux protagonistes) viennent parasiter cette rencontre fraternelle !

Enfin, il est un très gros regret. Lors de la vision presse (nous ne savons pas ce qu’il en a été lors de la projection au FIFF le 1er octobre) ce film en français était sous-titré en néerlandais. Normal. Ce qui ne l’est pas, c’est que les dialogues en anglais soient sous-titrés en néerlandais, mais pas en français. On peut accepter l’absence de traduction (comme pour le croate, par exemple) posant l’hypothèse que le spectateur n’est pas censé comprendre. En revanche, proposer les sous-titres néerlandais et ne pas traduire dans la langue principale du film est un choix éditorial des plus contestables ! Ce qui fait perdre quelques points au film (et indépendamment donc de sa réalisatrice). A bon entendeur !

Pour aller plus loin :

bande-annonce :

Présentation du film par Cinevox

https://www.youtube.com/embed/0zQOyfBw8fM
CINEVOX JUIN 2016 - En amont du Fleuve - YouTube


Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Mission Pays Basque
le 22 juin 2017
Wonderstruck (Le Musée des merveilles)
le 9 décembre 2017
De la neige pour Noël (Solan og Ludvig. Jul i Flåklypa)
le 15 décembre 2014
Kursk
le 13 octobre 2018
Roulez jeunesse
le 30 juin 2018
The Longest Ride
le 2 mai 2015
L’heure de la sortie
le 1er octobre 2018
Capharnaüm
le 20 octobre 2018
Efterskalv (The Here After/ Le lendemain)
le 23 juillet 2016
Souvenir
le 11 décembre 2016
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.2