Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Dexter Fletcher
Eddie the Eagle
Sortie le 30 mars 2016
Article mis en ligne le 20 mars 2016
dernière modification le 17 avril 2017

par Charles De Clercq
logo imprimer

Feel good movie qui raconte l’histoire d’un sportif qui a fait changer les règles !
Pas du grand cinéma, mais du cinéma qui donne chaud au cœur. 79/100

Synopsis : Michael « Eddie » Edwards a toujours eu un seul rêve : participer aux Jeux olympiques. Le problème, c’est qu’il n’a jamais réussi à briller dans aucun sport. Touché par la persévérance d’Eddie, un ancien champion américain va devenir son coach afin de l’aider à prendre part aux JO d’Hiver de Calgary dans la discipline dangereuse du saut à ski. L’histoire vraie de cet anti-héros qui n’a jamais cessé de croire en lui – même quand la Grande Bretagne toute entière n’y croyait pas.

Acteurs : Taron Egerton, Hugh Jackman, Christopher Walken, Tim McInnerny, Jo Hartley, Lasco Atkins.

Nous n’allons pas y aller par quatre chemins ni nous consacrer des centaines de signes pour critiquer ce film. Objectivement, il n’apporte rien à la culture cinématographique ni rien de nouveau en général et cependant ce fut un énorme coup de cœur. C’est que cette histoire vraie d’un sportif que nous ne connaissions pas est un véritable feel good movie. Bon sang, par ces temps noirs où les médias diffusent en boucle des informations alarmistes pour ne rien dire au risque même de compromettre des enquêtes voire de mettre en danger la vie de policiers (nous sommes toujours en alerte de niveau 3 en Belgique) qu’il est bon de voir un film qui nous raconte une histoire si belle qu’elle est à peine croyable et pourtant vraie ! Même si toutes les conventions du genre sont présentes : les bons sentiments, la musique, nous n’avons absolument aucun regret. Une très belle histoire à voir, à raconter, à se raconter dans les bons et surtout dans les mauvais jours, quand on désespère de soi et des autres.

L’histoire, c’est celle du skieur britannique Michael Edwards, un homme qui n’a pas de chance, échoue dans à peu près tout et comme seul sauteur à ski représentera son pays aux Jeux olympiques d’hiver à Calgary en 1988 au grand dam des nobles et belles institutions sportives qui ne pourront ni comprendre ni admettre qu’un « amateur » veuille à ce point concourir pour donner le meilleur de lui-même (toutes valeurs olympiques par excellence) au risque assumé et manifeste d’être témoin d’un colossal échec... mais qui soulèvera l’enthousiasme populaire. Bien plus ce succès dans l’insuccès amènera les autorités olympiques à modifier les règles du jeu pour éviter qu’à l’avenir de telles situations se reproduisent (voir la notice Wikipédia en français ou, celle plus complète en anglais). Lamentable.

Quelques images d’époque durant le film et le générique final permettent de découvrir à la fois l’ambiance d’alors et le « sportif » depuis son enfance. Le film, après avoir brossé rapidement l’enfance et l’adolescence d’Eddie se concentre sur les années 1987-1988, de la préparation aux jeux jusqu’à la participation, certes lamentable, mais extraordinaire de ténacité et de respect des valeurs olympiques, ces valeurs mêmes que les autorités n’appliquent pas et foulent du pied, du regard, de leurs corps et de leurs actions. Et ce seront eux qui échouent à faire grandir l’humain, engoncés dans un carcan destructeur et inhumain.

Si Hugh Jackman apporte son concours au film (en contre emploi dans un rôle de loser alcoolique et entraîneur), ainsi que Christopher Walken (peu présent à l’écran) c’est surtout l’interprétation magistrale de Taron Egerton que nous relevons. Nous l’avions découvert il y a un an dans Kingsman : The Secret Service, un film que nous avions beaucoup apprécié (malgré les avis négatifs d’une bonne partie de la critique). Il y jouait le rôle d’un jeune de banlieue, Eggsy, qui se transforme en super agent secret. Ici, il s’agit d’une tout autre transformation où il troque son complet sur mesure d’agent secret pour une tenue sportive qui ne met pas vraiment son physique en valeur, mais lui permet de se mettre au service d’une cause héroïque même si elle est désespérée.

Diaporama

Bande-annonce :


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Un homme à la mer
le 29 mai 2016
Wolves
le 18 décembre 2014
La isla mínima
le 2 avril 2015
Alien Covenant
le 2 mai 2017
Mad Max : Fury Road
le 13 mai 2015
All Roads Lead To Rome
le 29 mai 2016
Saint Laurent
le 22 septembre 2014
Café Society
le 13 mai 2016
The Good Dinosaur (Le voyage d’Arlo)
le 15 novembre 2015
Fantastic Beasts and Where to Find Them (Les animaux fantastiques)
le 15 novembre 2016


Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57