Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Les critiques de Julien Brnl
Drôles de Chiens / Show Dogs
Réalisateur(s) : Raja Gosnell
Article mis en ligne le 10 juillet 2018
dernière modification le 26 juillet 2018

par Julien Brnl

➡ Vu au cinéma Acinapolis Jambes - Sortie du film le 04 juillet 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • après « Scooby-Doo » (2002), « Scooby-Doo 2 : les Monstres se Déchaînent » (2004) et « Le Chihuahua de Beverly Hills » (2008), c’est la quatrième fois que le réalisateur Raja Gosnell centre ses films sur des chiens.

Résumé : Frank et son chien Max forment un duo d’enfer au sein de la police. Alors qu’ils se rendent à Las Vegas pour des vacances bien méritées, ils apprennent la disparition d’un bébé panda. Le duo découvre rapidement que le salon canin en cours est lié avec cette disparition, puisque le concours cache en fait un trafic crapuleux d’animaux. Max propose d’infiltrer la compétition canine pour venir en aide à ses compagnons à plumes et à poils. Pour réussir, il devra faire équipe avec les chiens Philippe et Paillette et se faire une beauté complète pour ensuite défiler sur le tapis des concurrents. Une aventure où les animaux de toutes espèces devront faire équipe s’ils veulent réussir.

La critique

C’est une certitude, le réalisateur et monteur Raja Gosnell aime les chiens. Dans « Show Dogs », il confronte Max, un Rottweiler de l’Unité de Police Canine de New York, à Frank Mosley, un agent du FBI. Alors qu’un panda a été volé, les deux nouveaux coéquipiers doivent en effet faire équipe sur cette affaire, en commençant par infiltrer un concours canin...

D’un côté, il y a le chien bourru, et de l’autre, l’agent maladroit et craintif des animaux. Cette comédie familiale policière repose d’emblée sur le principe d’un duo improbable, et sur des animaux qui s’expriment, sans pour autant que les humains ne les comprennent. Bien aidés par d’autres chiens très typés, rencontrés en cours de route, cette équipe apprendra alors à travailler ensemble, et surtout se souder les jambes et les pattes pour une bonne cause.

« Drôles de Chiens » n’a pas grand chose pour lui. À vrai dire, seuls les plus petits y trouveront leur compte. On a déjà vu une multitude de fois ce genre de film, sans parler ici de son scénario, longuet, prévisible, et complètement inintéressant, si ce n’est qu’il traite du trafic d’animaux protégés. Mais c’est tellement gentillet et caricatural dans son traitement que ce n’est pas vraiment leur rendre service.

On se demande comment un cinéaste peut être fier d’un tel travail, cabotin et primaire en termes de réalisation, où il n’y a qu’à observer les effets numériques complètement ratés pour se rendre compte qu’il y a là un sérieux problème de qualité. De plus, les acteurs piétinent face au jeu numérique des gueules canines, lui qui nous offre quelques sourires à divers moments par les mimiques et grimaces affûtés à ces animaux, suite aux péripéties qu’ils vivent. Mais cela reste bien trop maigre pour justifier la dépense.



Au hasard...

Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.20