Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Les critiques de Julien Brnl
Demi-Sœurs
Réalisateur(s) : Saphia Azzeddine et François-Régis Jeanne
Article mis en ligne le 12 juin 2018
dernière modification le 29 juillet 2018

par Julien Brnl

➡ Vu au cinéma Acinapolis Jambes - Sortie du film le 30 mai 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • seconde réalisation de la romancière franco-marocaine Saphia Azzeddine, qu’elle partage ici avec François-Régis Jeanne, eux qui s’y sont mis également à deux pour en écrire le scénario ;
  • l’appartement dont héritent les trois demi-sœurs en est un authentique, situé dans le septième arrondissement de Paris, et décoré en conséquence pour les besoins du film.

Résumé : Lauren, ravissante it-girl de 29 ans, tente de percer dans le milieu de la mode en écumant les soirées parisiennes. Olivia, 28 ans et un rien psychorigide, a deux obsessions : sauver la confiserie de ses parents, et se trouver le mari idéal. A 26 ans, Salma, jeune professeur d’histoire fougueuse, vit encore chez sa mère en banlieue. Leurs routes n’ont aucune raison de se croiser… Jusqu’au jour où, à la mort de leur père biologique qu’elles n’ont jamais connu, elles héritent ensemble d’un splendide appartement parisien. Pour ces trois sœurs qui n’ont rien en commun, la cohabitation va s’avérer pour le moins explosive…

La critique

Trois jeunes femmes issues de milieux sociaux différents se retrouvent, malgré elles, héritières de l’appartement de leur père tout juste disparu, tandis qu’elles n’avaient encore jamais entendu parlé l’une de l’autre. Mais le comble, c’est qu’il y en a encore d’autres enfants, qui n’ont quant à eux pas hérité du bien, mais qui vont se battre pour... Partant d’une situation plutôt cocasse laissant sous-entendre une cohabitation forcément houleuse, « Demi-Sœurs » ne sait trop vers où il va.

Cette comédie, s’inscrivant dans la mouvance de celles que l’on peut découvrir au festival international du film de comédie de l’Alpe d’Huez, joue tout d’abord sur le choc des origines et des habitudes quotidiennes au sein de son trio de personnages féminins, pour alors ensuite s’y attacher, en le liant par une quête commune. Ici, on ne court évidemment pas après l’originalité de ce scénario, assez poussif et prévisible dans son genre, et unilatéralement « girly » dans son traitement.

L’écriture des rôles de Sabrina Ouazani, Charlotte Gabris et Alice David leur permet de vivre au-delà de la réunion de famille, bien qu’elle leur coupe souvent l’herbe sous le pied. De plus, cette histoire ne sait pas sur quel pied danser, en passant du coq à l’âne, soit notamment du rire au drame, ou encore du cliché au décomplexé. Dès lors, on ne voit pas sous quel angle prendre cette comédie, au rythme déstructuré et à l’humour peu recherché, abordant plusieurs thèmes, mais sans jamais finir le travail.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

La fête est finie
le 30 mai 2018
Un beau soleil intérieur
le 30 octobre 2017
Brightburn - l’Enfant du Mal
le 5 juillet 2019
Yves
le 9 août 2019
Yesterday
le 2 juillet 2019
Monsieur Link / The Missing Link
le 3 mai 2019
Paddington Movie 2
le 18 décembre 2017
Bonne pomme
le 16 octobre 2017
Drôle de Père
le 28 novembre 2017
Sorry We Missed You
le 18 novembre 2019
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7