logo article ou rubrique
Les interviews de RCF
De son vivant, un mélodrame assumé
Rencontre avec la réalisatrice Emmanuelle Bercot
Article mis en ligne le 24 novembre 2021
dernière modification le 4 décembre 2021

par Charles De Clercq

Synopsis : Un homme condamné trop jeune par la maladie. La souffrance d’une mère face à l’inacceptable. Le dévouement d’un médecin et d’une infirmière pour les accompagner sur l’impossible chemin. Une année, quatre saisons, pour « danser » avec la maladie, l’apprivoiser, et comprendre ce que ça signifie : mourir de son vivant.

Acteurs : Catherine Deneuve, Benoît Magimel, Cécile de France, Gabriel Sara

Avec « De son vivant » la réalisatrice Emmanuelle Bercot retrouve Catherine Deneuve et Benoit Magimel qui avaient joué pour elle dans l’excellent La tête haute (2015) mais également, d’une certaine façon le milieu médical abordé en 2016 dans La fille de Brest qui traitait du scandale du Mediator (avec également Benoît Magimel). Le film traitait avec sobriété et émotion d’un scandale qui a marqué la France et le milieu médical. Il s’agissait d’une histoire vraie.

Pour son dernier film, Emmanuelle Bercot ne traite pas d’une histoire vraie en tant que telle mais bien de la vérité du cancer et de l’accompagnement des personnes cancéreuses et cela en intégrant dans le casting un véritable médecin (qui n’est donc pas acteur) le docteur Gabriel Sara qui joue ici le rôle qui est le sien dans la « vraie vie ».

A l’occasion de la sortie de son film, la réalisatrice a accordé une interview à RCF. Voici le podcast de cet entretien :