Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Les critiques de Julien Brnl
Dans la brume
Réalisateur(s) : Daniel Roby
Article mis en ligne le 19 mai 2018
dernière modification le 29 juillet 2018

par Julien Brnl

➡ Vu au cinéma Acinapolis Jambes - Sortie du film le 09 mai 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • co-production franco-québécoise, réalisée par une Québécois, tandis que l’intrigue du film se situe en plein Paris ;
  • les appartements des différents personnages ont tous été construits en studio, tous comme les toits et leurs configurations, typiquement parisiennes ;
  • la brume est le résultat d’une fumée artificielle (omniprésente sur le plateau), excepté pour les scènes en hauteur, où celle-ci a été réalisée en images de synthèse.

Résumé : Le jour où une étrange brume mortelle submerge Paris, des survivants trouvent refuge dans les derniers étages des immeubles et sur les toits de la capitale. Sans informations, sans électricité, sans eau ni nourriture, une petite famille tente de survivre à cette catastrophe... Mais les heures passent et un constat s’impose : les secours ne viendront pas et il faudra, pour espérer s’en sortir, tenter sa chance dans la brume...

La critique

Alors que le réalisateur Dominique Rocher était initialement attaché au projet, « Dans la Brume » rappelle justement le cadre spatial parisien (et principalement ses appartements) de son dernier film intitulé « La nuit a Dévoré le Monde », tristement inédit chez nous. Réalisé par le québécois Daniel Roby, « Dans la Brume » nous confronte à l’isolement et la survie d’un couple alors qu’une brume épaisse et mortelle envahi les rues de Paris. Tandis que leur fille est confinée dans une bulle suite à sa maladie appelée « la maladie du poisson rouge », Mathieu (Romain Duris) et Anna (Olga Kurylenko) n’ont d’autre choix que de trouver une solution rapide pour s’en sortir tous les trois vivants, étant donné que la brume monte à niveau à vitesse de croisière élevé...

Le cinéma de genre, c’est une question qui fait débat dans le paysage cinématographique francophone. Certes, « Dans la Brume » avait besoin du public français pour rentabiliser son grand budget de production. Et même plus que cela, ce nouveau test devait être là pour rassurer les producteurs. Mais malgré son (énorme) échec commercial, on espère tout de même que cela ne les entravera pas à investir, in fine, dans ce cinéma de qualité.

Film de science-fiction, « Dans la Brume » possède de jolies cartes en mains, telles que des effets numériques particulièrement réussis et dosés, et une tension tout au long de son récit, et grandissante au regard du mystère liée à ce brouillard mortel. Le trio d’acteurs principal est également à point, avec une mention spéciale pour la jeune actrice belge Fantine Harduin, qui gagne ainsi en intensité, malgré le manque d’espace occupé par son rôle.

Là où les réserves s’établissent, c’est dans l’aspect purement scientifique relatif à cette brume... Si ce n’est une allusion à une catastrophe naturelle s’étant déroulée en Scandinavie, ou encore un monologue du personnage de Romain Duris quant au cours des choses et de l’équilibre de la vie, et un message radio assez flou, le scénario (écrit à trois mains) ne donne aucune réponse de cause probable à cette catastrophe. Dès lors, c’est bien dommage, et assez facile... Mais d’un autre côté, le spectateur se retrouve dans la même situation que les personnages et leurs interrogations, ce qui augmente son immersion quant à leurs péripéties, et le côté réaliste de l’histoire.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Finding Your Feet
le 26 avril 2018
Alex, le Destin d’un Roi
le 20 avril 2019
Kursk
le 13 novembre 2018
Belle et Sébastien 3 : le Dernier Chapitre
le 26 avril 2018
Sherlock Gnomes
le 22 avril 2018
Garde Alternée
le 4 janvier 2018
Qu’est ce qu’on a encore fait au bon dieu ?
le 12 février 2019
Les Crevettes Pailletées
le 24 mai 2019
Le Dindon
le 29 septembre 2019
Bye Bye Germany
le 26 avril 2018
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7