Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE est le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour les radios RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Les critiques de Julien Brnl
Cro Man
Réalisateur : Nick Park
Article mis en ligne le 25 avril 2018
dernière modification le 29 juillet 2018

par Julien Brnl
logo imprimer

Ce n’est pas tant pour son histoire anachronique et beaucoup trop prévisible que ce « Cro Man » vaut le détour, mais davantage pour la richesse humoristique de son animation. C’est bien simple : à chaque péripétie, ses bonnes idées. S’il manque d’ambition en termes scénaristiques, ce film d’animation possède suffisamment d’inventivité délurés pour le placer au-dessus de la mêlée. Voilà qui plaira aux enfants et à leurs parents, et qui leur permettront de passer un bon moment de cinéma. N’est-ce donc pas là le but ? Moi je dis goal ! - 13/20

➡ Vu au cinéma Caméo des Grignoux - Sortie du film le 07 février 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • nouvelle production des studios Aardman, à qui l’on doit notamment les aventures de « Wallace et Gromit », « Chicken Run » ou « Shaun le Mouton » ;
  • troisième long métrage du réalisateur Nick Park, oscarisé à quatre reprises, dont trois fois pour des courts métrages.

Résumé : Préhistoire, quand les dinosaures et les mammouths parcouraient encore la terre. L’histoire d’un homme des cavernes courageux, Doug, et de son meilleur ami Crochon, qui s’unissent pour sauver leur tribu d’un puissant ennemi.

La critique

On vous passe d’emblée les explications sur la stop-motion, cette technique d’animation dans laquelle s’illustre les studios Aardman (au même titre que les studios Laïka), et qui donne l’illusion de voir des objets animés prendre vie, dont particulièrement des personnages réalisés entièrement en pâte à modeler. « Cro Man », c’est donc le nouveau petit bébé de l’écurie britannique dont Nick Park est l’un des principaux représentants, lui à qui l’on doit notamment l’oscarisé « Wallace et Gromit : le Mystère du Lapin-garou » (2005). Et c’est lui qui réalise aujourd’hui, pour notre plus grand plaisir, cette aventure située à la frontière entre l’Age de Pierre et l’Age de Bronze.

Nous voilà emmenés sur les futures terres actuelles de Manchester, à proximité d’un cratère formé par une météorite tombée à l’époque de la préhistoire, dans lequel une vallée y a alors élu domicile, et où vivent Dug et ses amis Hommes de Cro-Magnon. D’ailleurs, c’est à leurs ancêtres que l’on doit l’invention du football, suite à la forme des débris de l’astéroïde tombé jadis sur leurs terres. Malheureusement, pour Dug et sa tribu, l’héritage sportif ne leur a pas été transmis, eux qui se contentent de croire que les dessins laissés par leurs ancêtres (sur des pierres) représentent des scènes de chasses, à travers desquelles la certaine forme ronde serait l’appât... Pourtant, Lord Nooth, un conquérant venu tout droit du Bronze, ne leur laissera pas le choix que d’affronter son équipe de foot pour un match (pré)historique, au péril pour Dug et co. de perdre leur vallée s’ils venaient à s’incliner, et ainsi devoir travailler au fond des mines, pour en extraire, à vie, du bronze. Mais c’est sans compter sur l’entraide et le travail d’équipe que Dug, Crochon et leurs amis tenteront l’impossible, eux qui ne savent même pas courir après un lapin (pas crétin)...

Comme à son habitude, Nick Park réalise un film enjolivé d’une énorme créativité en termes de détails humoristiques et de clins d’œil qui font mouche. Ainsi, le film nous permet notamment de découvrir, au rythme de son récit, l’ancêtre du rasoir électrique actuel, ou encore celui du message vocal. C’est d’autant plus riche qu’il le fait de manière anodine, nous régalant ainsi de cet aspect technologique bienvenu. Dans cette optique d’allusions à notre ère, le scénario se voit aussi doté d’un thème sportif inspiré à merveille par un duo de scénaristes (très) motivés. Face au « Real Bronzio » ou au « Cro-Manchester United », en passant par des expressions de la langue française qui prennent ici tout leurs sens, on s’assoit volontiers. Aussi, l’humour de situation est toujours au rendez-vous, assurément british, et pas bête pour un sou. Ce dernier appuie là où il faut, et n’a pas peur de détourner les choses dans l’absurde pour en rigoler, mais toujours avec classe.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Insidious 4 : la Dernière Clé
le 16 janvier 2018
L’École Buissonnière
le 13 novembre 2017
Les Nouvelles Aventures de Cendrillon
le 26 octobre 2017
Pitch Perfect 3
le 31 décembre 2017
La Finale
le 26 avril 2018
Pour le Réconfort
le 26 avril 2018
Everybody Knows (Todos lo saben)
le 29 mai 2018
Tully
le 18 juillet 2018
Guy
le 12 septembre 2018
Tomb Raider - 2018
le 26 avril 2018
RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.15