Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Ryan Coogler
Creed : L’Héritage de Rocky Balboa
Sortie le 20 janvier 2016
Article mis en ligne le 16 décembre 2015
dernière modification le 26 janvier 2016

par Charles De Clercq
logo imprimer

Un spin-off qui devrait ravir les fans de Rocky (et d’autres) : 67/100

Synopsis : Spin-off de la série Rocky. Adonis Johnson Creed n’a pas connu son père, le célèbre boxeur Apollo Creed, décédé peu de temps avant sa naissance. Le jeune homme se rend à Philadelphie, sur le lieu où son père à jadis affronté Rocky Balboa. Se découvrant également des aptitudes pour la boxe anglaise, Adonis est coaché par Rocky Balboa.

Acteurs : Sylvester Stallone, Michael B. Jordan, Tessa Thompson, Graham McTavish, Wood Harris.

Il me faut faire un aveu : quoique cinéphile, je n’ai vu aucun film de la saga Rocky. Honte sur moi, probablement ? Bien plus, surcroît de boulot en fin d’année, j’ai lu trop rapidement l’invitation presse, confondant même le synopsis de deux films. J’allais donc voir Creed comme un biopic. Dès le début, tout me confortait dans cette méprise, à commencer les images d’enfance d’Adonis, les dates qui apparaissaient à l’écran et ensuite, la fiche descriptive des boxeurs, leur nombre de combats et de victoire... Jusqu’à l’apparition de Stallone, pas encore présenté comme « Rocky ». Ce n’est que plus tard que je fais un lien en pensant dans un premier temps : mais Rocky, c’est une histoire vraie ! Ensuite : comment peut-on alors traiter d’événements de fin 2015 ?

C’est donc préciser ainsi, par ce préambule qui me met la honte, que j’ai abordé Creed innocent comme l’agneau qui vient de naître ! Au final, alors même que je n’y connais rien en boxe, j’ai découvert un film, certes typiquement américain, avec ses quasi-clichés de rédemption, d’opposition entre ceux qui ont les moyens, tel Adonis qui vi(vai)t dans une luxueuse maison et n’est donc pas obligé de faire de la boxe, contrairement aux autres qui viennent de la rue. Mais deux choses sont remarquables. Pour le néophyte que je suis, les combats sont bien filmés et l’on prend conscience que cela nécessité beaucoup de travail pour filmer les plans larges et les plans rapprochés et en faire une véritable chorégraphie. Ensuite, c’est le jeu tout en nuances de Stallone qui frappe le spectateur, à tel point que certains prédisent un Oscar du meilleur second rôle ! C’est un « Rocky » fragile tout en intériorité qu’il nous est donné de voir et de découvrir comme mentor d’Adonis (Michael B. Jordan, déjà vu, notamment dans Fruitvale Station). Rocky, en regardant le jeune Jonshon Creed, se découvre lui-même, voit son passé. Mais en même temps, il ouvre un avenir à son jeune protégé. L’héritage ne sera pas perdu, mais transmis à un autre. Il ne s’agira pas de reproduire l’œuvre de celui qui apparaît comme une figure paternelle, prenant place de celui qu’il n’a quasiment pas connu, mais de transmettre en l’intégrant à sa propre compétence, son potentiel, hérité lui de son père physique. Un futur s’ouvre devant lui, après un combat en douze rounds qui termine le film.

Diaporama

Bande-annonce :


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

La confession
le 5 février 2017
Tamara
le 12 octobre 2016
The Trip to Italy
le 1er septembre 2014
Dior and I
le 5 juin 2015
A Cure for Wellness (A Cure for Life)
le 12 février 2017
Rings (Le cercle)
le 20 janvier 2017
Juliette
le 1er septembre 2014
American Assassin
le 2 octobre 2017
Planetarium
le 30 janvier 2017
An Inconvenient Sequel : Truth to Power (Une suite qui dérange)
le 11 août 2017


Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31