Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Eric Gravel
Crash Test Aglaé
Sortie le 2 août 2017
Article mis en ligne le 8 juillet 2017
dernière modification le 7 août 2017

par Charles De Clercq
logo imprimer

Aglaé est délocalisée en Inde. Roadmovie dépaysant en absurdie.

Synopsis : L’histoire d’une jeune ouvrière psychorigide dont le seul repère dans la vie est son travail. Lorsqu’elle apprend que son usine fait l’objet d’une délocalisation sauvage, elle accepte, au grand étonnement de l’entreprise, de poursuivre son boulot en Inde. Accompagnée de deux collègues, elle va entreprendre un absurde périple en voiture jusqu’au bout du monde qui se transformera en une improbable quête personnelle.

Acteurs : India Hair, Julie Depardieu, Yolande Moreau, Frédérique Bel.

Crash Test Aglaé est une comédie dramatique qui met en vedette India Hair la jeune trentenaire française qui avait excellé dans Rester vertical d’Alain Guiraudie. Elle avait joué dans une quinzaine d’autres films, mais nous l’avions vraiment apprécié dans le rôle de Marie qu’elle interprétait avec justesse. Elle est entourée de plusieurs actrices de talents : Julie Depardieu, Yolande Moreau, Frédérique Bel dans un film où les femmes ont le rôle principal sans être de superhéroïnes comme Wonder Woman. c’est tout le contraire et Aglaé est ici une ouvrière « hors de ses pompes »... ou qui perd pied quand son univers est bousculé. ce qui est le cas ici.

Eric Gravel l’a voulu ainsi dans son premier long-métrage : « J’avais envie de raconter l’histoire d’un antihéros féminin - j’aime voir des femmes au cinéma et j’adore les personnages de losers magnifiques. Une usine de fabrication d’appareils médicaux venait d’être délocalisée non loin du village où je vis, dans l’Yonne, laissant des centaines d’ouvrières sur le carreau. J’ai imaginé qu’Aglaé, l’héroïne, pouvait être l’une des victimes de la mondialisation galopante qui frappe cette région. C’est une réalité qui me touche de près : mon père a toujours vécu de métiers précaires, et enfant, j’avais la hantise de me retrouver dans la même situation que lui plus tard. »

Cette victime-là va donc partir pour un périple insensé. A trois pour commencer, puis à deux et enfin seule en fonction des péripéties qui vont lui faire traverser quelques pays et régions. Cela va entraîner de nombreux dépaysements, pour elle et aussi pour le spectateur.

Mise à jour du 18/7/17 : Un problème de sous-titrage résolu !

Le distributeur nous a informé que le film sera sous-titré lors de sa projection en salle. Il n’y a donc pas lieu de tenir compte de ce que nous avons écrit après la projection et qui se trouve ci-après en grisé.

Ainsi que nous l’écrivions en sortie de salle sur un forum : « Le film est en français, mais aussi en anglais, hindi, allemand et kazakh... mais ces séquences ne sont pas sous-titrées (volonté de dépaysement de la part du réalisateur ou erreur du projectionniste ? l’attachée presse n’a pu nous donner aucune précision !) ». Au vu du dossier presse, il semble (mais c’est à vérifier en salle) que ce soit volontaire. En effet, à la question « Le mélange des langues vous a-t-il posé un problème ? », le réalisateur répond « C’est au contraire un exercice auquel j’adore me prêter. Je l’avais déjà fait dans certains de mes courts métrages. Il comporte une part d’inconnu – les acteurs apportent leur culture, leur ton et un humour qui leur sont propres. J’aime cela. » Nous pouvons comprendre un tel choix. Après tout c’est celui de l’éditeur du DVD/BR Man Hunt (Chasse à l’homme) de ne pas sous-titrer les interventions en langue allemande. Toutefois, dans le cas présent - et plus encore pour le spectateur qui ne maitrise pas l’anglais - l’absence de sous-titres pour les dialogues en anglais, hindi, allemand et kazakh risque d’être rédhibitoire !

De notre côté, ce fut non seulement un manque et une frustration, mais source d’agacement et d’irritation. Ceci joue probablement sur la cote assez basse du film qui aborde aussi le thème du dépaysement. Sur celui-ci, nous lui préférons de loin Voyage en Chine (avec Yolande Moreau !) largement plus convaincant. Dommage donc parce que certaines situations et rencontres (ainsi avec le soldat kazakh ou le médecin transgenre indien) apportaient des éléments supplémentaires de réflexion. Enfin, s’il s’avérait que l’absence de sous-titrage est une erreur technique lors de la projection, il est peu probable que nous allions revoir le film. Nous attendons donc l’avis d’autres critiques pour vous orienter vers ceux-ci le cas échéant.

Diaporama

(c) : NovoProd

Bande-annonce :


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

The Lobster
le 30 septembre 2015
La résistance de l’air
le 2 mai 2015
Mange tes morts - Tu ne diras point
le 16 mars 2015
Inherent Vice
le 19 février 2015
Nebraska
le 1er septembre 2014
Ce qui nous lie
le 11 juin 2017
Evolution
le 9 février 2016
The Kids Are All Right (Tout va bien)
le 1er septembre 2014
My Old Lady
le 29 novembre 2014
Les hommes d’argile
le 30 septembre 2015


Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57