Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est un site appartenant à Charles Declercq et est consacré à ses critiques cinéma, interviews. Si celui-ci produit des émissions consacrées au cinéma sur la radio RCF Bruxelles, celle-ci n’est aucune responsable du site ou de ses contenus et aucun lin contractuel ne les relie. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

Woody Allen
Coup de Chance
Sortie du film le 27 septembre 2023
Article mis en ligne le 2 octobre 2023

par Julien Brnl

Genre : Comédie dramatique

Durée : 93’

Acteurs : Lou de Laâge, Melvil Poupaud, Niels Schneider, Valérie Lemercier, Grégory Gadebois...

Synopsis :
Fanny et Jean ont tout du couple idéal : épanouis dans leur vie professionnelle, ils habitent un magnifique appartement dans les beaux quartiers de Paris et semblent amoureux comme au premier jour. Mais lorsque Fanny croise, par hasard, Alain, ancien camarade de lycée, elle est aussitôt chavirée. Ils se revoient très vite et se rapprochent de plus en plus...

La critique de Julien

Présenté hors compétition à la Mostra de Venise 2023, où les retours ont été mitigés, « Coup de Chance » est le cinquantième (!) long métrage du seul et unique Woody Allen, et son premier tourné entièrement en français. Deux ans après « Rifkin’s Festival », le cinéaste quitte ici la ville côtière de San Sebastián et son festival du cinéma pour revenir à Paris, plus de dix ans après « Minuit à Paris » (2011). Et c’est en plein automne qu’il a décidé de planter sa caméra pour filmer un thriller amoureux porté par un casting 100% francophone, dont Lou de Laâge, Melvil Poupaud et Niels Schneider, formant un dangereux triangle amoureux...

On y suit alors Fanny (de Laâge) et Jean (Poupaud), lesquels forment un couple marié de bourgeois, elle qui travaille pour un commissaire priseur, tandis que lui « aide les gens riches à s’enrichir ». Alors qu’ils sont tous deux bien installés dans leur vie snob et superficielle de privilégiés, Fanny, dorlotée par son époux comme une femme « trophée », croisera alors Alain (Schneider), un ancien camarade de lycée devenu écrivain, et justement de passage à Paris pour écrire son nouveau livre, lequel lui avouera avoir toujours été amoureux d’elle. Très vite, celle-ci sera séduite par sa simplicité et son romantisme, quitte à se revoir, se rapprocher, s’amouracher, pendant que Jean, lui, profite toujours aussi bien de l’étrange disparition - jadis - d’un associé, tout en s’amusant avec ses trains miniatures. Sauf qu’il commencera forcément à se douter de quelque chose, et fera appel à un détective privé (Grégory Gadebois)...

Passion, marivaudages, mensonges, adultère, enquête (de belle-mère, jouée par Valérie Lemercier à contre-emploi), jalousie, gangsters yougoslaves et meurtre(s) sont au menu de la nouvelle (et dernière ?) cuvée de Woody Allen, lequel signe ici un thriller romanesque comme il en avait déjà fait, mais où l’ironie du sort à son mot à dire. Baigné par la photographie trop appuyée de l’arrière-saison, « Coup de Chance », tel que son titre l’indique, a pour morale de nous montrer que le hasard fait souvent bien les choses, et que la chance ne se provoque dès lors pas. Mais son écriture artificielle et cousue de fil blanc de son scénario, ainsi que la mise en scène téléphonée et le jeu surjoué de ses acteurs principaux peinent à nous faire ressentir une quelconque tension. Cette balade douce-amère dans les rues Parisiennes et détours par les bois de campagne (terrain de chasse du personnage égocentrique, possessif, manipulateur, rancunier et louche de Melvil Poupaud) se suit alors sans grandes surprises, ni grande prétention. Le metteur en scène ne passe d’ailleurs pas ici à côté de ses tics habituels, comme celui d’injecter du jazz en arrière-plan de toutes ses scènes, même celles censées susciter un brin de dramaturgie, de danger. On ne sait dès lors sur quel pied regarder « Coup de Chance », lui qui n’en est par forcément un pour le spectateur...



Espace privé RSS

2014-2024 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 5.0.11