Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Les critiques de Julien Brnl
Coexister
Réalisateur : Fabrice Éboué
Article mis en ligne le 22 octobre 2017
dernière modification le 5 août 2018

par Julien Brnl

➡ Vu au cinéma Acinapolis Jambes - Sortie du film le 11 octobre 2017

Signe(s) particulier(s) :

  • Fabrice Éboué a eu l’idée du film en voyant l’un des clips des Prêtres Chanteurs ;
  • il s’agit de sa troisième réalisation après « Case Départ » (2010) et « Le Crocodile du Botswanga » (2012).

Résumé : Sous la pression de sa patronne, un producteur de musique à la dérive décide de monter un groupe constitué d’un rabbin, un curé et un imam afin de leur faire chanter le vivre-ensemble. Mais les religieux qu’il recrute sont loin d’être des saints…

La critique

Fidèle à son humour potache porté sur des sujets « explosifs », Fabrice Éboué s’empare aujourd’hui des différences et tensions religieuses sur fond de critique (timide) de l’industrie musicale. Dans « Coexister », il est question d’un rabbin, d’un curé et d’un imam devenant stars d’un groupe de musique, pour le plus grand (dé)plaisir de leur producteur, cherchant alors à sauver sa peau d’une patronne impartiale, en quête de succès, et donc de grosse rentrée d’argent...

« Coexister », c’est la comédie qui tente de rassembler les peuples, autour d’une question d’actualité épineuse, mais prise ici du côté du prisme de l’auto-dérision.
S’il n’y va pas toujours de main morte, Éboué signe un film où le rire s’invite, mais où l’on tourne rapidement autour du pot.

Le gros souci avec le film, c’est la prévisibilité de son scénario, qui le prive de tout enjeu scénaristique. On passe ainsi son temps à suivre une troupe de bras cassés, ne cessant de se lancer des piques autour de leurs croyances... C’est amusant, mais vite lassant, d’autant plus qu’on a droit aux clichés les plus appuyés autour de chaque culture religieuse présentée.

Heureusement, le film gagne en crédibilité par son trio d’acteurs très inspirés, s’en donnant à cœur joie, et n’ayant pas peur du ridicule. Guillaume de Tonquédec interprète ainsi un prêtre peu catholique (la bague au doigt...), Jonathan Cohen est un rabbin dépressif, tandis que Ramzy Bedia est un l’imam alcoolique et majeur de porc... Étonnamment, ces trois acteurs excellent dans leur rôle, n’en faisant pas des tonnes.

Lien vers la critique de Cinécure



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

C’est Tout Pour Moi
le 11 décembre 2017
Styx
le 23 janvier 2019
Mid90s / 90’s
le 5 mai 2019
Mug / Twarz
le 19 décembre 2018
The Passenger / The Commuter
le 28 janvier 2018
POKÉMON Detective Pikachu
le 22 mai 2019
The Disaster Artist
le 26 avril 2018
Le Grand Jeu / Molly’s Game
le 20 janvier 2018
Un Homme Pressé
le 28 novembre 2018
Proxima
le 3 décembre 2019
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.20