Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Cinécure 2012
Article mis en ligne le 3 octobre 2014
dernière modification le 4 octobre 2014

par Charles De Clercq
logo imprimer

 06/01/12

Misery, Rob Reiner, 1990, 105’.
Une des meilleures adaptations de Stephen King, de quoi vous dégoûter à jamais d’écrire des romans...

 03/02/12

La femme infidèle, Claude Chabrol, 1968, 95’.
Suspense hitchcockien par un de ses grands exégètes et admirateurs. Michel Bouquet au sommet de son art.

 02/03/12


Printemps, été, automne hiver et printemps (Bom yeorum gaeul gyeoul geuri- go bom), Kim Ki-duk, 2003, 100’.
La face spirituelle et contemplative du cinéma coréen, probablement le plus inventif du monde ces dernières années.

 06/04/12

Rio Bravo, Howard Hawks, 1959, 140’.
Il paraît que Hawks voulait surpasser ’Le train sifflera trois fois’. Il y est arrivé, c’est peut-être le plus grand des westerns.

 04/05/12

In The Mood For Love (Huayang nianhua), Wong Kar-Wai, 2000, 98’.
Sorte de Brève rencontre chinoise, sublime comme le film de David Lean. Rarement mélodrame aura été aussi pur, subtil et élégant. Musique exceptionnelle.

 01/06/12

Le signe de la Croix (The Sign Of The Cross), Cecil B DeMille, 1932, 105’.
Enfin un film ’religieux’ à la Cinécure, il était temps ! Vivre leur foi n’était pas de tout repos pour les chrétiens du temps de Néron (Charles Laughton), les croyantes étaient appétissantes et les lions du cirque affamés...

 06/07/12

Soirée Pierre Etaix. Au programme, ’Heureux anniversaire’ (1962, 12’) et ’Tant qu’on a la santé’ (1966, 65’).
Les films d’Etaix sont à nouveau visibles après 20 ans de purgatoire. La Cinécure ne pouvait passer à côté : poésie charmante et humour burlesque seront au rendez-vous.

 03/08/12

Razzia sur la chnouf, Henri Decoin, 1954, 105’.
Dans la droite ligne de ’Touchez pas au grisbi’, un polar d’atmosphère épatant sur le thème du trafic de drogue, avec une distribution réjouissante, en tête de laquelle Gabin peaufine le personnage qui fera le succès de sa seconde carrière.

 07/09/12

Le petit fugitif (Little Fugitive), Ray Ashley et Morris Engel, 1953, 80’.
Au départ de l’histoire toute simple du vagabondage d’un enfant dans un parc d’attraction new yorkais, un film charnière dans l’histoire du cinéma, sans lequel la Nouvelle vague n’aurait jamais vu le jour d’après François Truffaut.

 05/10/12

Le Samouraï, Jean-Pierre Melville, 1967, 105’.
Le plus parfait des films de l’auteur de ’L’armée des ombres’, avec un Delon au faîte de sa beauté et son talent.

 02/11/12

Gattaca (Bienvenue à Gattaca), Andrew Nicol, 1997, 105’.
Très grand film de science-fiction autour d’une usurpation d’identité improbable dans une société de contrôle absolu des individus.

 07/12/12

Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Indagine su un cittadino al di sopra di ogni sospetto), Elio Petri, 1970, 95’.
Film ’politique’ italien de la grande époque, avec Gian Maria Volonte et Florinda Bolkan. Fabuleuse et lancinante musique d’Ennio Morricone.





Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.57