Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

Les critiques de Julien Brnl
Chien
Réalisateur(s) : Samuel Benchetrit
Article mis en ligne le 2 juin 2018
dernière modification le 29 juillet 2018

par Julien Brnl
logo imprimer

Parabole de la relation soumission-domination qui règne plus que jamais dans notre société, et en marge de sa réponse humaine, il ressort davantage de ce film un sentiment plombant, déprimant, déstabilisant que pertinent, même si l’on souligne ici toute l’actu-intellectualité de son second-degré. - 12/20

➡ Vu au cinéma Churchill des Grignoux - Sortie du film le 02 mai 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • adaptation cinématographique du propre roman éponyme de Samuel Benchetrit publié en 2015 ;
  • initialement, c’est Jean-Claude Van Damme qui devait jouer le dresseur de chiens campé par Bouli Lanners dans le film ;
  • Bayard d’Or du meilleur film, du meilleur scénario (pour Samuel Benchetrit et son complice habituel Gàbor Rassov), et du Meilleur Comédien (pour Vincent Macaigne) au 32ème Festival International du Film Francophone de Namur, bien que le film ne soit pas sorti dans les salles namuroises lors de sa sortie, ce qui est un comble...

Résumé : Jacques Blanchot perd tout : sa femme, son travail, son logement. Il devient peu à peu étranger au monde qui l’entoure, jusqu’à ce que le patron d’une animalerie le recueille.

La critique

« Chien » fait partie de ces ovnis cinématographiques qui déroutent totalement le spectateur. En effet, si vous restez en surface de cette expérience, vous ne verrez là qu’un film dérangeant, limite pervers, sadomasochiste, où un homme devient littéralement le chien d’un autre... Après une période de dépression et de remise en question, Samuel Benchetrit adapte ainsi son roman à l’écran, dans un film où la forme et l’écriture en disent beaucoup sur notre société capitaliste, qui appelle sans cesse au dépassement de soi.

Vincent Macaigne interprète magistralement un rôle que peu d’acteurs auraient pu jouer, tant il demande une conviction totale, ainsi qu’un jeu forcément barré. Ici, au travers de Jacques, son personnage, il illustre toute la soumission identitaire de l’homme face au monde qui l’entoure, et qui s’écroule sur lui, et cela dans l’optique de ne plus en souffrir, et d’attendre ainsi cette période passe... Bien plus politique qu’il n’y paraît, « Chien » n’est donc pas un film à prendre au pied de la lettre, bien qu’il ne donne pas forcément envie de s’intéresser à ces questions.

Alors qu’on le pense au départ loufoque et farfelu, « Chien » assume ses positions de film peu accessible et cynique, au travers notamment d’une mise en scène pointilleuse, où le cadre spatial n’est jamais clairement défini, où la lumière n’est pas accueillante, mais où, par exemple, le béton est maître. Dès lors, rien n’est proposé au spectateur pour s’acclimater à cet environnement hostile et rédhibitoire. De plus, le développement du personnage de Jacques, et de sa relation avec son maître (incarné par Bouli Lanners) flirte sur un goût assez amer, subversif, voire narcissique dans sa représentation. Pour toutes ces raisons, « Chien » n’est donc pas un film à montrer à tout le monde.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Le petit Spirou
le 9 octobre 2017
The Greatest Showman
le 9 janvier 2018
Sauver ou périr
le 6 décembre 2018
Gaston Lagaffe Le Film
le 26 avril 2018
Horse Soldiers / 12 Strong - Belgium
le 26 avril 2018
Tomb Raider - 2018
le 26 avril 2018
Tout le monde debout
le 26 avril 2018
Peppermint
le 19 septembre 2018
La Monnaie de leur Pièce
le 16 janvier 2018
Lukas
le 31 août 2018
RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.28