logo article ou rubrique
Samuel Benchetrit
Cette Musique ne Joue Pour Personne
Sortie du film le 29 septembre 2021
Article mis en ligne le 3 octobre 2021

par Julien Brnl

Genre : Comédie dramatique

Durée : 107’

Acteurs : Bouli Lanners, Vanessa Paradis, François Damiens, Gustave Kervern, Bruno Podalydès, Joey Starr, Ramzy Bedia, Vincent Macaigne, Valeria Bruni Tedeschi, Jules Benchetrit, Constance Rousseau...

Synopsis :
Dans une ville portuaire, des êtres isolés, habitués à la violence, vont soudain voir leurs vies bouleversées par le théâtre, la poésie et l’art. Et leurs quotidiens, transformés par l’amour...

La critique de Julien

Sélectionné au Festival de Cannes 2021 dans la sélection « Cannes Première », « Cette Musique ne Joue Pour Personne » est le nouveau film de Samuel Benchetrit après « Chien » (2018), dans lequel il dirigeait déjà l’acteur Vincent Macaigne, ainsi que son épouse, Vanessa Paradis, qu’il retrouve donc ici, tandis qu’il met également en scène son fils Jules, né de son union avec Marie Trintignant, marquant ainsi leur troisième collaboration. Mais ce ne sont pas les seuls à retrouver la caméra du réalisateur français. Car dans cette comédie absurde et poétique, c’est une affaire de famille, et d’entourage !

Avec son titre, à la façon d’une antiphrase, né dans les toilettes d’un restaurant il y a quelques années, et à laquelle l’un des personnages fait ici référence dans l’une des dernières répliques du film, « Cette Musique ne Joue Pour Personne » raconte l’histoire de durs à cuire qui vont devenir des tendres, transportés alors dans leur quotidien par une tendresse qui va les dépasser. Car bien qu’ils aient des excès de violence, ces hommes-là ne sont pas de vrais truands, tandis que la plupart de leur business est légal. Eux qui travaillent sur les docks dans un port (le film a été filmé à Dunkerque) et se connaissent depuis longtemps, vont alors croiser la route de l’amour et de l’art, synonymes de remèdes à la solitude qui guette ces hommes, leur(s) enfant(s), et femme.

Amoureux de films avec des récits qui se croisent, Samuel Benchetrit et son fidèle dramaturge complice d’écriture Gabor Rassov se sont alors racontés des histoires, des souvenirs pour faire naître ces oubliés, ouvriers pour la plupart, et qui, pour certains, vont tomber amoureux, sans se le dire, parce qu’on ne se dit pas ces choses-là entre copains. Autour d’une bande-originale faisant alterner le piano poétique de Gonzales et des tubes de la chanson française à la Bashung et Arno, les deux acolytes nous livrent une parenthèse de tendresse, qui s’invite là où on ne l’aurait pas imaginé.

Porté par un sacré casting, allant de JoeyStarr (Jésus) à Bouli Lanners (Poussin), en passant par François Damiens (Jeff) et Ramzy Bedia (Neptune), sans oublier Gustave Kervern (Jacky), Katia (Valeria Bruni Tedeschi) ou encore Vanessa Paradis (Suzanne), « Cette Musique ne Joue Pour Personne » n’est pas un film pour le grand public, dans le sens où il sera difficile au commun des spectateurs de l’apprécier pour ce qu’il a à lui offrir. En effet, si le ton est décalé et les messages optimistes, le film est loin d’être emmené avec entrain, tandis que ces histoires entrelacées ne soulèvent guère de vrais enjeux scénaristiques, tenant ainsi en haleine. On s’ennuie dès lors ici, faute de... personnalité, face à ces tableaux successifs d’individus paumés, qui se révèlent alors lentement au fur et à mesure qu’on en devine les couches.