Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE est le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour RCF.

Les critiques de Julien Brnl
C’est Tout Pour Moi
Réalisateurs : Nawell Madani et Ludovic Colbeau-Justin
Article mis en ligne le 11 décembre 2017
dernière modification le 5 août 2018

par Julien Brnl
logo imprimer

Grâce à son montage dynamique, ses dialogues calibrés et son sens du show, « C’est Tout Pour Moi » est un sympathique moment pour se détendre. Un film d’émancipation relativement classique, mis en scène avec panache, et bénéficiant de toute la sincérité qui lui est permise en regard de ses (bons et mauvais) partis-pris scénaristiques. - 13/20

➡ Vu au cinéma Acinapolis Jambes - Sortie du film le 29 novembre 2017

Signe(s) particulier(s) :

  • Nawell Madani a été révélée au grand public grâce au Jamel Comedy Club en 2012,
  • les deux réalisateurs du film se sont rencontrés par le biais du producteur Cyril Colbeau-Justin, le frère de Ludovic, alors que Nawell cherchait quelqu’un pour l’accompagner dans la réalisation de son premier film.
  • si le personnage de la mère de Nawell n’apparaît pas dans le film, c’est parce que l’actrice et amie (Akela Sari) qu’elle avait choisi pour l’interpréter est tombée gravement malade lors de l’élaboration du scénario du film. Or, Nawell ne voyait personne d’autre pour l’interpréter, tandis que cette dernière est malheureusement décédée lors de la fin du tournage ;
  • le titre du film vient tout d’abord du fait que Nawell ait tout donné dans ce film, ainsi que du slogan qui termine chacun de ses spectacles de stand-up ;
  • Mimoun Benabderrahmane, qui interprète son père dans le film, est, à la base, un chauffeur de taxi...

Résumé : Depuis toute petite, Lila veut devenir danseuse, n’en déplaise à son père.
Elle débarque à Paris pour réaliser son rêve… Mais de galères en désillusions, elle découvre la réalité d’un monde qui n’est pas prêt à lui ouvrir ses portes.
À force d’y croire, Lila se lance dans une carrière d’humoriste. Elle n’a plus qu’une idée en tête : voir son nom en haut de l’affiche, et surtout retrouver la fierté de son père.

La critique

Après sa participation au « Jamel Comedy Club » ou encore au « Grand Journal sur Canal + », la plus belge des humoristes en vogue, Nawell Madani, se lance aujourd’hui dans le cinéma avec sa première (co-)réalisation « C’est Tout Pour Moi », dans laquelle est nous raconte son parcours du combattant, de sa tendre enfance jusqu’à sa reconnaissance sur scène, pour en d’arriver là où elle en est aujourd’hui, alors qu’elle cartonne sur scène depuis trois ans avec son premier one-woman show « C’est moi la plus belge ! ».

Bien aidée d’anecdotes assez croustillantes vécues lors de son parcours, Nawell Madani met en scène une comédie semi-autobiographique qui nous parle principalement de son arrivée très difficile à Paris, de sa découverte de la danse et du monde du stand-up, alors que son père lui avait prédit un tout autre futur, loin de la célébrité qu’elle visait...

Dans son mécanisme d’écriture, « C’est Tout Pour Moi » est assez scolaire, puisqu’il suit l’évolution d’un personnage dans la réalisation de ses rêves, malgré les hauts et les bas qu’il rencontrera, aidé (ou non) par ses rencontres, jusqu’à sa réussite certaine.

Ce n’est donc pas dans l’ambition de son scénario que le film tire son épingle du jeu, d’autant plus qu’il se permet quelques libertés quant au vrai parcours de Nawell Madani (l’épisode de la prison est notamment fictif), ce qui est assez décevant par rapport aux intentions de départ. Cela étant dit, une certaine authenticité se dégage dans « C’est Tout Pour Moi », résultant de l’énergie que dégage l’actrice dans son personnage, auquel elle croit plus que tout. Dès lors, on parvient à passer à côté de ces quelques écarts scénaristiques, pour découvrir, dans la bonne humeur communicative cette histoire, d’autant plus qu’elle nous offre les coulisses (pas très fair-play) du monde du stand-up. Et ce n’est pas tout, puisque Nawell rend ici hommage (à sa manière) à ses personnes-sources d’inspiration, tout en mettant en images une tendre relation père-fille, en clin d’œil à l’amour qu’elle éprouve pour le sien.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

On Chesil Beach / Sur la plage de Chesil
le 19 août 2018
Le jeu
le 29 octobre 2018
Ant-Man et la Guêpe
le 24 juillet 2018
Une Saison en France
le 13 mai 2018
Kingsman : Le Cercle d’Or
le 28 octobre 2017
Girl
le 3 novembre 2018
Hurricane / The Hurricane Heist
le 26 avril 2018
The Gringo
le 22 mai 2018
Le jeune Karl Marx
le 30 octobre 2017
Le Grand Jeu / Molly’s Game
le 20 janvier 2018
RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.25