Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Frederike Migom
Binti
Sortie le 3 avril 2019
Article mis en ligne le 20 mars 2019
dernière modification le 6 août 2019

par Charles De Clercq

Synopsis : Binti une fillette âgée de 12 ans, rêve de devenir une vlogueuse célèbre comme son idole Tatyana. Lorsque la police fait irruption chez elle et son père pour les expulser du pays, ils doivent fuir. Binti rencontre Elias qui devient son ami. Tandis que Binti aide Elias avec son vlog pour son club « Sauvez les okapis », elle orchestre un plan parfait : son papa doit se marier avec la maman d’Élias, afin de pouvoir rester en Belgique.

Acteurs : Bebel Tshiani Baloji, Baloji, Mo Bakker, Joke Devynck, Tatyana Beloy.

Difficile de donner plus d’informations que ce qui se trouve dans le synopsis ci-dessus ! Ce film fera fondre le cœur de beaucoup. Petits et grands. La première cible, ce sont des enfants pour une histoire d’enfants et d’adultes, racontée à hauteur d’enfants. Si les enfants sont les destinataires privilégiés d’un premier long-métrage de Frederike Migom (qui en a écrit également le scénario), il doit aussi être vu par des adultes, et en famille. C’est que si Binti respire la joie de vivre (grâce à l’enthousiasme débordant, communicant de la jeune actrice qui lui donne son nom) il traite de sujets graves et d’actualité. Comment vivre, survivre lorsque l’on est réfugié, sans papiers, sur une terre que l’on voudrait accueillante et qui ne l’est finalement pas. Le film est (presque) est « feel good movie » et l’on se prend à rêver et être pris d’émotion que tout puisse toujours se passer comme dans le film qui évite un happy end qui serait caricatural. Les questions restent ouvertes à la fin, mais sur un avenir ou le pire sera derrière. (ci-contre, la réalisatrice).

L’on appréciera le jeu des des jeunes enfants (Binti et Élias), totalement au service du film et en immersion dans l’intrigue. Les adultes : le père de Binti et la mère d’Elias ne sont pas en reste... et même Floris, l’antagoniste (Frank Dierens), que l’on vous laisse découvrir à l’écran, arrive à se faire détester par le spectateur. Ajoutons, dans le rôle de Farid, le beau-fils, Aboubakr Bensaihi qui jouait le rôle de Marvan dans Black et que nous avions reçu dans nos studios lors de la sortie du film (lien vers son interview) !

Un film dont on pourra parler longtemps en famille, mais aussi, espérons-le en milieu scolaire et on ne saurait trop inviter les instituteurs de 5e et 6e primaire à aller le voir avec leurs classes. Enfin, le film est essentiellement en néerlandais (avec quelques échanges en français). Il sera sous-titré en français bien sûr. Une occasion, plus que jamais de vivre notre belgitude en même temps que de découvrir ce cinéma flamand qui nous enchante si souvent.

C’est avec plaisir que nous recevrons la réalisatrice dans les studios de RCF dans les prochains jours.
NB : Le podcast est en ligne.

Bande annonce VO (sous-titrée en anglais)

NB : Le film sortira en salles à Bruxelles avec des sous-titres français !

https://www.youtube.com/embed/l8mcA_KRtWE
Binti - Official Trailer - YouTube


Au hasard...

Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.7