Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles
Bacurau
Sortie le 25 septembre 2019
Article mis en ligne le 21 septembre 2019
dernière modification le 2 octobre 2019

par Charles De Clercq

Synopsis : Dans un futur proche… Le village de Bacurau dans le sertão brésilien fait le deuil de sa matriarche Carmelita qui s’est éteinte à 94 ans. Quelques jours plus tard, les habitants remarquent que Bacurau a disparu de la carte.

Acteurs : Barbara Colen, Sônia Braga, Udo Kier, Thomas Aquino, Wilson Rabelo.

Bacurau a obtenu le Prix du jury (ex aequo avec Les Misérables) au Festival de Cannes en 2019. Et c’est amplement mérité ! Il est difficile de comprendre son interdiction aux moins de douze ans en France. Ce n’est pas le cas en Belgique. Il s’agit probablement de la question de la violence, mais elle n’est ni gore ni omniprésente. En fait, ce qui réserverait plutôt le film à des spectateurs plus âgés tient plutôt à son genre qui dérange. Voyez plutôt comme ce film brésilien réalisé par Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles est présenté par Wikipedia selon les langues : thriller de science-fiction pour les pages francophones, mystère, drame et science-fiction pour la version allemande, drame pour l’hollandaise, fantastique (fable) pour la page polonaise, ou encore, la totale pour la page portugaise : drame, western, terreur, gore, fantastique et science-fiction !

Finalement, Bacurau joue bien de ces différents genres (hormis l’aspect gore qui n’a pas semblé vraiment prégnant) qui amèneront certains spectateurs à se demander ce que les réalisateurs ont voulu. Et si l’on voit bien une « soucoupe volante » passé le premier tiers du film, que l’on classerait alors dans le genre science-fiction, l’on comprendra plus tard que c’est plus profond, voire plus dérangeant. En réalité, le film résiste au spectateur et le critique doit résister à en décoder l’intrigue car il y a un plaisir premier à se laisser bercer par un western qui ne l’est pas vraiment ou pas seulement pas plus que le genre fantastique qui nous montre un village peu à peu coupé du monde des communications et des cartes géographiques.

Il ne faudra pas oublier que Kleber Mendonça Filho est le réalisateur du remarquable Aquarius que nous présentions comme un drame brésilien, une réflexion politique et sociale qui questionne le Brésil d’aujourd’hui, un film « politique » - mais pas que pour le Brésil !

C’est qu’en toile de fond il y a le Brésil et les USA et leurs présidents, mais aussi la corruption (généralisée ?) et, en face, un peuple qui lutte aujourd’hui mais également dans le passé, comme en témoignent un musée et un souterrain qui montrent que la résistance ne date pas d’hier.



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Bodybuilder
le 23 septembre 2014
K.O. - Bleed for This
le 20 avril 2017
Belles familles
le 29 août 2015
The Diary of a Teenage Girl
le 12 juillet 2015
The Dark Tower (La tour sombre)
le 5 août 2017
Tout de suite maintenant
le 10 juin 2016
Dior and I
le 5 juin 2015
Mon garçon
le 17 août 2017
Le jeune Ahmed
le 30 avril 2019
Le challat de Tunis
le 30 août 2015
Espace rédacteurs RSS

2014-2020 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.48