Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Shannon Murphy
Babytheet
Sortie le 29 avril 2020
Article mis en ligne le 26 janvier 2020
dernière modification le 27 janvier 2020

par Charles De Clercq

Synopsis : Le père d’Hanna, Alex, pense que sa fille est un véritable ange. A l’inverse, sa mère, Suzette, sait que la fillette de sept ans cache bien son jeu. Après des années d’épreuves et de crises, la santé mentale et physique de Suzette devient de plus en plus précaire... ce qui convient tout à fait à Hanna.

Acteurs : Eliza Scanlen, Ben Mendelsohn, Essie Davis, Toby Wallace

Portraits de la jeune fille cancéreuse pourrait être un autre titre de ce film merveilleux malgré sa fin dramatique. Shannon Murphy, qui fut actrice dans la série Sea Princesses en 2018, réalise ici son premier long métrage de fiction, après avoir débuté par des courts métrages et poursuivi dans les séries télévisées. Le résultat est plus que réjouissant.

Il faut prendre le temps d’entrer dans le film. littéralement « dent de bébé », soit donc « dent de lait », celle qui ouvre le film et que l’on ne comprendra que dans les dernières scènes. C’est que Babytheet est une succession de courts tableaux, drôles ou tragiques parfois, qui sont autant d’instantanés de la vie d’Hanna depuis sa première rencontre, fortuite avec un jeune garçon, Moses. Passé la surprise, elle en tombera follement amoureuse au grand dam de ses parents qui en sont désarçonnés, en particulier lorsqu’elle amène Moses pour la première fois à la maison.

Moses (Toby Wallace, excellent dans ce rôle) s’avère être un dealer. C’est cette face que voient les parents et pas Anna. L’on découvre peu à peu qu’elle une grave maladie, de celle que l’on ne réchappe pas. Et cette rencontre avec Moses lui apporte un nouvel art de vivre, une soif de se dépasser, de faire abstraction de la maladie pour embrasser la vie à pleines dent. Sa fascination pour la vie, alors qu’elle sait, (comme chacun·e de nous) qu’elle se terminera par la mort va mettre en relation des gens qui s’illumineront les uns les autres et son cercle familial. Ses parents, Moses, un professeur de musique sentimental, un enfant violoniste en herbe et une voisine enceinte, d’une honnêteté et d’une fraîcheur désarmantes seront bouleversés par le regard nouveau qu’Anna portera sur sa vie et la leur.

Grâce à Moses, « Carpe diem » sera le leitmotiv de l’existence d’Anna depuis sa rencontre imposée de prime abord à ses parents qui finiront par découvrir le bonheur qu’il lui et leurs apporte, malgré ses défauts.

D’un tableau à l’autre, d’une exposition d’une facette d’Anna à une autre (chaque fois annoncée par des intertitres en superposition dans l’image), le spectateur en apprendra un peu plus sur la fascinante et déroutante jeune fille. Certes, il lui faudra lâcher prise après avoir découvert l’amour à sa mesure. Il faudra que les parents lâchent prise également. De même que le spectateur qui arrivera désemparé à l’avant-dernier tableau... jusqu’à ce qu’une dernière scène offre un espoir pour un autre avenir.

https://www.youtube.com/embed/PLNXHJB5Mto
Babyteeth (2020) Official Trailer (Universal Pictures) - YouTube


Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Ben is Back
le 7 janvier 2019
Neuilly sa mère, sa mère !
le 27 juillet 2018
Warcraft : The Beginning (Warcraft : Le commencement)
le 31 mai 2016
Masaan
le 30 août 2015
Cinquante nuances de Grey (Fifty Shades of Grey)
le 11 février 2015
M
le 4 novembre 2017
Iris
le 19 octobre 2016
Paterson
le 12 novembre 2016
A Bad Moms Christmas (Bad Moms 2)
le 1er novembre 2017
La Tierra roja
le 9 avril 2015
Espace rédacteurs RSS

2014-2020 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.48