Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE est le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour les radios RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Les critiques de Julien Brnl
Au Poste !
Réalisateur(s) : Quentin Dupieux
Article mis en ligne le 16 juillet 2018
dernière modification le 26 juillet 2018

par Julien Brnl
logo imprimer

N’en déplaise aux critiques, globalement sous le charme, « Au Poste ! » ne plaira pas forcément au grand public, étant donné sa fantaisie insensée, mais assumée. Qu’on aime ou non le cinéma de ce cinéaste singulier, et il en sera de même pour son dernier objet. - 13/20

➡ Vu au cinéma Caméo des Grignoux - Sortie du film le 11 juillet 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • Benoît Peolvoorde et Grégoire Ludig ne connaissaient le metteur en scène atypique Quentin Dupieux avant qu’il leur propose un rôle dans son dernier long métrage ;
  • Quentin Dupieux, en plus d’être réalisateur et scénariste, est avant tout un artiste de musique électronique, connu sous le pseudonyme de Mr. Oizo.

Résumé : Un poste de police. Un tête-à-tête, en garde à vue, entre un commissaire et son suspect.

La critique

Touche-à-tout, Quentin Dupieux revient au cinéma, lui à qui l’on doit notamment les ovnis « Steak » (2007) et « Réalité » (2015). Et résumer la carrière cinématographique de ce monsieur est pour le moins compliqué, bien qu’elle pourrait tout de même se résumer en un goût de n’importe quoi scénaristique. Mais rassurez-vous, « Au Poste ! » est à ce jour son film le plus accessible, et sans doute le moins perturbé.

Alors que le film s’ouvre et se termine par une scène comme seul le réalisateur en a le secret, cette comédie nous emmène dans un poste de police (comme son titre l’indique), lors de l’interrogatoire entre le commissaire Buron (Poelvoorde) et un suspect, Fugain (Ludig), autour de la découverte (par ce dernier) d’un cadavre gisant sur le sol au pied d’un immeuble. Absurde et sans queue ni tête, cet interrogatoire se révélera rapidement non-conventionnel, tandis que les flash-backs de Fugain seront interférés par les apparitions des personnages qu’il aura rencontrés depuis le début de l’interrogatoire, tels que Buron lui-même et son épouse (Anaïs Demoustier)... Et c’est sans compter sur un incident, aussi grotesque que la manière de pratiquer du commissaire, s’invitant dans le face-à-face, saupoudrant le tout d’une tension doucement palpable, et surtout décalée.

« Au Poste ! » est davantage un film de théâtre que de cinéma, et repose essentiellement sur ses dialogues et acteurs. Ces derniers sont particulièrement bons (Benoît Poelvoorde en tête), tandis que l’écriture est sans doute le point d’orgue de ce film moins bête qu’il y paraît. Tantôt absurde, tantôt cynique, tantôt référencé, l’humour n’est jamais comme on l’aurait imaginé, mais fonctionne. Cependant, vous serez loin, voire très loin d’avoir un fou rire... Et qui dit huit clos, dit décors forcément peu nombreux, eux qui nous invitent à replonger dans un bureau de commissariat des années septante, avec les costumes, luminaires, couleurs et accessoires qui vont avec. Bref, on s’y croirait ! À moins que...



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Ma Reum
le 26 juillet 2018
Everybody Knows (Todos lo saben)
le 29 mai 2018
(3 Faces) 3 Visages
le 14 août 2018
Au Revoir Là-Haut
le 14 novembre 2017
Rampage
le 26 avril 2018
Pentagon Papers
le 29 janvier 2018
L’Atelier
le 23 novembre 2017
The place
le 8 juillet 2018
Les Dents, Pipi et au Lit
le 24 juin 2018
Knock
le 26 octobre 2017
RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.0