Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Anne Giafferi
Ange et Gabrielle
Sortie le 11 novembre 2015
Article mis en ligne le 31 octobre 2015
dernière modification le 16 novembre 2015

par Charles De Clercq
logo imprimer

Père et fils en quête de paternité ! Une agréable comédie romantique : 62/100

Synopsis : Gabrielle élève seule sa fille Claire. À 17 ans, celle-ci est enceinte de Simon qui refuse de se voir imposer ce bébé. Gabrielle prend les choses en main et décide de demander de l’aide au père de Simon. Elle débarque donc dans le bureau d’Ange, mais celui-ci, célibataire endurci et grand séducteur, n’a jamais assumé sa paternité et n’a aucune intention de le faire. C’est une première rencontre explosive, mais Gabrielle ne manque pas de charme, ni de détermination.

Acteurs : Patrick Bruel, Isabelle Carré, Laurent Stocker.

Ange et Gabrielle, un titre qui joue sur la consonance avec l’ange Gabriel, celui qui annonce la (bonne) nouvelle d’une naissance à venir. Ici, la nouvelle n’est pas forcément bonne et confrontera un homme et une femme à leurs enfants et leurs désirs. Le film aurait pu s’intituler un grand-père, un père, une grand-mère, une mère et un couffin ! Nous avons affaire à une agréable comédie romantique qui sort du lot de ce que l’on nous propose habituellement. Il s’agit ici d’une (libre) adaptation d’une pièce de Murielle Magellan (une amie de la réalisatrice), intitulée L’éveil du chameau. Les lignes de force changent cependant. Là où la pièce se focalisait sur la relation entre Ange et Gabrielle, le film se démarquera en développant l’axe de la relation père/fils. Ange avec son fils, celui-ci avec son propre enfant. En somme, ce sera donc grand-père, père, bébé. Mais il y a aussi l’autre versant, celui de Gabrielle qui aura un développement et une logique analogues.

Pour la petite histoire et comme souvent, le tournage avec un bébé n’a pas été simple, ainsi, notamment pour la scène où le bébé dort sur le ventre de son papa. La réalisatrice précise ainsi que la scène la plus délicate est « sans doute celle où le bébé dort sur le ventre de Thomas. D’abord, parce qu’il fallait qu’il dorme vraiment, alors on s’était calé sur son biberon pour qu’il soit repu et écrasé de fatigue au moment de tourner. La mère a endormi l’enfant dans une pièce voisine et quand elle est entrée avec lui sur le plateau, le monde s’est arrêté. »

Alors, il n’y a pas beaucoup de surprises, la romance entre Ange et Gabrielle, pour improbable qu’elle soit au départ, sera bien au rendez-vous. Il y aura même mariages ! Et le pluriel est ici de mise, même si on vous laisse découvrir la surprise de ces mariages pour tous donc, à l’écran. Si Patrick Bruel est égal à lui-même (« séduisant et capable de déplaire, un doux mélange d’égoïsme et de charme, mais un homme dont le grand cœur ne demande qu’à être dévoilé », selon Anne Giaferri), ce sera surtout le jeu d’Isabelle Carré que l’on retiendra : tendre et émouvante, elle pétille à l’écran.

Sans être un grand film d’auteur, Ange et Gabrielle sera l’occasion de réfléchir au sens de la vie, à l’engagement familial, au sens de la paternité, assumée et responsable, à la « reconnaissance » de paternité (en jouant sur les mots !). Il a bien le fait que nous sommes dans un milieu où l’argent ne pose pas de problème et permet d’assumer et d’envisager l’avenir. C’est donc trop beau pour être vrai et ce peut être une sorte de conte de fées. Il n’empêche, au-delà du rire et du comique de situation, la réalisatrice aborde aussi les relations affectives de ceux qui ont atteint la quarantaine, le désir de s’occuper d’un petit enfant à cet âge. Si en plus cela se fait sans se prendre la tête et en faisant rire intelligemment le spectateur, c’est une petite virée en salle et pourquoi pas en famille que l’on recommande !


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB


Mots-clés associés

Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

The Keeper of Lost Causes (Kvinden i buret)
le 1er septembre 2014
Le fils de Jean
le 16 août 2016
Miss Sloane
le 4 février 2017
Terminator : Genisys
le 27 juin 2015
Need for Speed 3D
le 1er septembre 2014
The Hunger Games : Mockingjay - Part 1
le 18 novembre 2014
Life of Crime
le 15 octobre 2014
Brak (Fallow)
le 10 juin 2016
Tout de suite maintenant
le 10 juin 2016
The Visit
le 3 novembre 2015


Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31