Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Roger Spottiswoode
A Street Cat Named Bob
Sortie le 18 janvier 2017
Article mis en ligne le 4 décembre 2016
dernière modification le 23 janvier 2017

par Charles De Clercq
logo imprimer

Une histoire incroyable de rédemption, grâce à un chat qui vous donne une 2e chance.
Un feel good movie. Quand un ’Bob’ peut vous sauver d’une addiction ! 84/100

Synopsis : James Bowen, un ancien drogué qui cherche à refaire sa vie, a vu son quotidien changer lorsqu’il a fait la rencontre d’un chat errant dont il est devenu inséparable.

Acteurs : Luke Treadaway, Joanne Froggatt, Anthony Head, Caroline Goodall, Ruth Sheen.

A Street Cat Named Bob, c’est un peu un conte de Noël, une de ces histoires beaucoup trop belle pour être vraie et l’on se dit que cela ne marche pas comme cela dans la vraie vie, qu’il y a de doux rêveurs pour proposer de tels films propres à faire sortir du réel pendant cent minutes, pour rêver à d’impossibles rédemptions. Pensez donc, raconter l’histoire d’un jeune drogué... qui s’en sort et qui plus est, grâce à un chat des rues ! Balivernes que tout cela. Redescendez sur terre et on vous entendra sur de telles fadaises une autre fois. Et pourtant, c’est une histoire vraie...

 De la rue au livre !

C’est tiré d’un livre, non pas un roman, mais un témoignage. Les deux héros du film, Bob et James existent. Et avant le livre-témoignage, il y a Internet et YouTube. YouTube et ses histoires de chats. Et c’était avant les attentats !
Souvenez-vous de cette vidéo ou d’une autre semblable que vous avez peut-être liké sur Facebook :

Et l’on a proposé à James (c’était difficile de demander à Bob !) d’écrire un livre. Cela a donné un témoignage qui est devenu un best-seller, traduit dans plusieurs langues, dont le français (Un chat des rues nommé Bob).

https://www.youtube.com/embed/UlytJkufQDw
James Bowen and a Street Cat Named Bob - YouTube

Si vous avez (déjà) lu ce « roman », vous découvrirez que Roger Spottiswoode « adapte » le témoignage. Ainsi dans la vie réelle, James découvre le chat qu’il appellera Bob sur le palier de son logement au cinquième étage, tandis que cela est « dramatisé » dans le film, ce que l’on découvre dans la bande-annonce au bas de l’article... Le livre débute par la rencontre du chat au printemps 2007 et ensuite revient en arrière, en 1997, sur un itinéraire qui va mener James en Australie, le faire revenir en Angleterre, les relations difficiles avec son père, ses amitiés avec d’autres drogués...

 Un feel good movie !

C’est donc un feel good movie. Cela commence dans le tragique pour se terminer dans la joie, ternie par des événements négatifs et traumatisants. C’est l’itinéraire d’un drogué et de ses ami(e)s, de ses amitiés, de la descente aux enfers et d’une étonnante rédemption. Grâce à un chat ! Nommé Bob par James ! Et l’on peut dire que LA vedette, c’est ce chat. Si le générique vous apprendra qu’il en a fallu sept pour tenir le rôle, sachez cependant que la quasi-totalité des plans est réalisée avec le même chat (les autres sont des doublures pour certaines scènes). Et quel acteur joue le rôle de Bob ? C’est Bob lui-même, qui neuf ans plus tard joue sont propre rôle, mais sans son maître qui lui est doublé, joué par Luke Treadaway qui excelle à donner vie à James et il suscite une véritable empathie, autant probablement que Bob ! Luke joue de la guitare et chante lui-même à l’écran. Enfin, j’ai apprécié l’intégration du regard « subjectif » de Bob via des images prises à son niveau et aussi de son point de vue [1], ce qui correspond bien à l’accent mis dans le livre sur Bob ! Et justement, lors de la séance de présentation du livre, James Bowen lui-même fait une apparition en demandant à James Bowen (Luke Treadaway) de lui dédicacer le livre. « Vous avez aimé ? ». « C’est comme si j’en avais vécu chacun des instants ! ». Enfin, j’ai craqué pour la bande musicale (ci-contre : Bob the cat, James Bowen... et Luke Treadaway).

 Diaporama

 Vidéos

Bande-annonce :

Un court documentaire (en anglais) sur James Bowen

https://www.youtube.com/embed/MePaWG7g5FA
A Street Cat Named Bob - short documentary - YouTube
Notes :

[1(mais tous les critiques ne sont pas de cet avis)


flèche Sur le web : Lien vers la fiche IMDB



Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31