Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Les critiques de Julien Brnl
🎬 7 jours pas plus
Réalisateur : Héctor Cabello Reyes
Article mis en ligne le 15 octobre 2017
dernière modification le 22 octobre 2017

par Julien Brnl
logo imprimer

➡ Vu au cinéma Acinapolis Jambes - Sortie du film le 30 août 2017

Signe(s) particulier(s) :

  • remake du film argentin « El Chino » (2011) de Sébastiàn Borenzstein, qui racontait l’insolite histoire d’un Argentin et d’un Chinois, unis par... une vache... tombée du ciel ;
  • Pitobash Tripathy, l’acteur interprétant l’Indien, ne parlait pas un mot de français durant le tournage, et a dû retenir par cœur la fin des répliques de ses camarades de jeu pour pouvoir commencer les siennes.

Résumé : Quel est le point commun entre une vache qui tombe du ciel, un quincaillier célibataire et maniaque, un jeune Indien perdu, et une jolie normande qui aime les quincailliers maniaques ? Une simple question : tout ce qui nous arrive relève-t-il vraiment du hasard ?

Critique

C’est l’histoire d’un quincaillier maniaque et célibataire né, alors courtisé par une dame, et qui se retrouve, malgré lui, à héberger un Indien perdu, sans toit, à la recherche de son oncle... Il a beau être méticuleux, compter ses clous (et ses sous), attendre que son réveil indique vingt-trois heures pour pouvoir couper sa lumière, ou encore collectionner les faits divers absurdes lus dans le journal, Pierre devra faire preuve de sang froid, et prendre sur lui...

Comme s’il fallait encore bien ça à notre Poelvoorde (inter)national ! Dans « 7 Jours Pas Plus », le voilà qu’il interprète un nouveau rôle pour le moins imposant. Et s’il lui va comme un gant, ce n’est pas seulement pour ses allures d’abruti grincheux, mais surtout pour l’évolution émouvante de son personnage, au cœur tendre, qui apprendra à accepter, à partager avec quelqu’un d’autre, malgré les différences, les gestes inattentifs, les habitudes culturelles, etc.

Alexandra Lamy, elle, fait le job, malgré un rôle assez transparent, mais dont la finalité va de paire avec l’ouverture constante dont fait preuve le personnage incarné par Benoit Poelvoorde. Enfin, Pitobash Tripathy est investi dans son rôle, lui qui ne semble ne pas (trop) souffrir du gouffre langagier le séparant des autres acteurs (il ne parle pas le français).

Si l’on passe un moment de douceur et de sympathie en compagnie de ces trois acteurs, et donc personnages, on devine malheureusement très vite vers où va cette gentille tragi-comédie, bien trop inoffensive pour marquer, dévoilant alors un côté mélodramatique original de son improbable rencontre. Bref, c’est mignon, dispensable, et avec un Poelvoorde très généreux.

12/20

Diaporama

Bande-annonce :

Lien vers la critique de Cinécure



Au hasard...



Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.53