Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Communiqué de presse
1re édition du Festival Ciné-Palestine
du 29 mai au 7 juin 2015, à Paris et en Seine-Saint-Denis
Article mis en ligne le 25 mai 2015

par Charles De Clercq
logo imprimer

Entièrement dédié au cinéma palestinien, le Festival Ciné-Palestine est une première en France. Alors que des événements de ce type se tiennent chaque année dans des villes comme Londres, Toronto ou Boston, la ville de Paris, pourtant très cinéphile, manquait à la liste. Le Festival Ciné-Palestine (FCP) se tiendra donc du 29 mai au 7 juin 2015, avec un premier week-end au cinéma Les 3 Luxembourg à Paris, puis un second au cinéma Le Studio à Aubervilliers (93). Entre ces deux séquences, des événements seront également proposés à l’Université Paris 8 Saint-Denis, entre le 2 et le 5 juin.

Fort de son caractère inédit, le FCP a fédéré autour de lui une large adhésion du côté des cinéastes palestiniens, à l’image d’Elia Suleiman et Hany Abu-Assad. Il a également attiré le soutien de grandes personnalités du cinéma comme Ken Loach, Julie Christie, Aki Kaurismaki ou Robert Guédiguian, membres du comité de parrainage de l’initiative. Les objectifs mis en avant par ce festival ont également suscité un grand intérêt. Le FCP n’est pas une rétrospective ou une tentative de démonstration exhaustive du large panel artistique que représente le cinéma palestinien, tributaire de dynamiques historiques à travers lesquelles il a évolué. Il fait plutôt le pari de mettre un coup de projecteur sur une nouvelle génération de cinéastes palestinien-ne-s, qui fait preuve d’une créativité foisonnante. Le FCP espère également contribuer à réduire le déficit de distribution de ce jeune cinéma, qui mériterait d’être perçu autant pour la richesse de ses contenus que pour sa supposée grille de lecture des réalités du Proche-Orient.

Animé par ces objectifs, le comité de programmation du festival s’est concentré sur des productions récentes, en essayant de varier les registres cinématographiques. Ainsi, la programmation se partage entre fictions et documentaires, entre long-métrages et films courts, entre films de genre et films expérimentaux. Le festival propose en outre de nombreux films inédits, comme « Les 18 fugitives » (Amer Shomali), le programme de courts-métrages « Suspended Time », et les avant-premières de « When I Saw You » (Annemarie Jacir) de « La Belle Promise » (Suha Arraf) pour les soirées d’ouverture et de clôture.

La programmation du FCP est donc un aperçu de ce cinéma d’un genre nouveau, qui compose avec des thèmes comme l’exil, l’espoir, la liberté, l’identité, les rencontres impossibles ou encore la réduction de l’espace de vie. Ces notions, porteuses d’images fortes, les cinéastes palestinien-ne-s les mélangent et nous les renvoient avec générosité et sincérité, utilisant volontiers la dérision, la légèreté et le décalage pour décrire et raconter des situations souvent difficiles. Loin d’être figées dans des clichés, ces thèmes sont travaillés et enrichis par la diversité des réalités vécues et perçues par les artistes palestiniens, en Palestine, en Israël, dans les camps de réfugiés des pays voisins, mais aussi dans le monde entier, à travers la diaspora palestinienne.

Le FCP offre également l’opportunité de rencontrer réellement des réalisateurs, producteurs, acteurs palestiniens, tels que Saleh Bakri, Annemarie Jacir, May Odeh, Sami Said, Mahdi Fleifel, Hind Shoufani, Khaled Jarrar, Ramzi Maqdisi, Amer Shomali, Asma Ghanem. Tout au long du festival, ces protagonistes du cinéma palestinien seront présents et participeront aux débats, aux rencontres et à la vie de cette initiative.

Le comité d’organisation du FCP

Résumé de l’initiative :
A l’origine de ce projet, pas d’organisation ou association particulière, plutôt un groupe de , personnes passionné-e-s par le cinéma palestinien. L’organisation de ce festival dédié aux films palestiniens a pour objectif principal de mettre au-devant de la scène les cinéastes palestiniens contemporains et de valoriser une production importante, dont les contenus artistiques, pourtant de grande qualité, ne sont que très peu diffusés dans les espaces culturels français. Il s’agit d’une première du genre, par l’ampleur du projet, dédié avant tout à l’aspect artistique et à la diversité des formes d’expression cinématographique palestinienne. Le festival se tiendra du 29 mai au 7 juin 2015, avec un premier week-end de séances au cinéma Les 3 Luxembourg, à Paris, puis un second week-end au cinéma Le Studio, à Aubervilliers (93). Entre ces deux moments forts, des projections sont prévues à l’université Paris 8 Saint-Denis. Un maximum d’artistes sera invité pour des rencontres avec le public lors des séances.

Le programme au format pdf.

La page Facebook.

Le teaser :


flèche Sur le web : Page d’accueil du site du Festival


Mots-clés associés



Plan du site Espace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31