Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma

Cinécure est historiquement lié aux émissions radio consacrées au cinéma par Charles De Clercq sur RCF. Depuis l’automne 2017, Julien apporte sa collaboration au site qui publie ses critiques.

logo article ou rubrique
Michael Bay
13 Hours : The Secret Soldiers of Benghazi
Sortie le 30 mars 2016 en France (et annulée en Belgique)
Article mis en ligne le 26 mars 2016
dernière modification le 8 août 2019

par Charles De Clercq

Synopsis : L’histoire vraie des événements survenus le 11 septembre 2012, lorsque des terroristes ont attaqué un camp des Missions Spéciales de l’Armée Américaine et une agence de la CIA voisine à Benghazi, en Libye. Une attaque repoussée par six opérateurs de sécurité, qui ont lutté pendant 13 heures.

Acteurs : James Badge Dale, Pablo Schreiber, John Krasinsk,i David Denman, Max Martini, Toby Stephens, David Costabile.

13 Hours, est l’adaptation au cinéma du livre 13 Hours : The Inside Account of What Really Happened In Benghazi, de l’écrivain et professeur de journalisme Mitchell Zuckoff en 2014. Il s’agit d’une « histoire vraie », celle de l’attaque de Benghazi en 2012 au cours de laquelle l’ambassadeur américain J. Christopher Stevens a té tué (le premier à l’être dans l’exercice de ses fonctions depuis 1979). C’est cette attaque et rien d’autre que relatent le livre et son adaptation au cinéma par Michael Bay.

Le film a suscité des controverses de l’autre côté de l’Océan, à cause du rôle joué (ou pas) par Hillary Clinton. Cet article canadien soulève les enjeux du film qui serait pro-républicain. Nous n’entrerons pas dans ce débat parce que nous sommes là dans notre sphère d’incompétence. Nous n’envisageons que l’aspect cinématographique de cette troisième « histoire vraie » mise en scène par Michael Bay. La première, c’était Pearl Harbour, la deuxième, plus anecdotique, No Pain No Gain, racontait l’incroyable histoire de trois kidnappeurs amateurs qui, à la recherche d’une vie meilleure, se retrouvent embarqués dans une série d’actes criminels.
Les acteurs au service de 13 Hours, tourné à Malte, sont relativement peu connus du grand public (Mark Wahlbergh n’était pas libre) et, selon le réalisateur, cela a permis d’accentuer l’aspect dramatique.

Malheureusement, nous n’avons pas ressenti cela à la vision du film, d’une interminable durée de 144 minutes. Il y a bien la tension entre militaires et services secrets, qui joue unrôle mais sans vraiment aller au bout des choses. L’accent est mis sur l’action et la tension et rend difficile l’empathie pour les acteurs de cette histoire vraie (Le générique de fin nous montre les photos des principaux protagonistes et ce qui leur est arrivé ainsi que ce que sont devenus les survivants). Les scènes de combats manquent de lisibilité (normal pour certaines qui se déroulent de nuit) et il est difficile de reconnaître les « bons » libyens qui sont censés soutenir les américains. Là aussi, cel doit correspondre à la réalité du terrain. N’empêche, cette reconstitution historique peine à nous séduire, trop semblable à de nombreux films d’action sans rien apporter au cinéma ou à l’Histoire. Un comble !



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

Avengers : Endgame
le 1er mai 2019
45 Years
le 12 septembre 2015
Fuocoammare
le 23 août 2016
Salmer fra kjøkkenet (Kitchen Stories)
le 1er septembre 2014
Suite française
le 7 février 2015
The Dark Horse
le 3 avril 2015
Moonwalkers
le 16 février 2016
Grâce à Dieu
le 24 mars 2019
El Club
le 16 octobre 2015
Laissez bronzer les cadavres
le 16 septembre 2017
Espace rédacteurs RSS

2014-2019 © CINECURE - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.3.2