Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Cinécure : un an déjà...
100.000 visiteurs : merci !
sauf à ceux qui attaquent le site depuis la Chine !
Article mis en ligne le 19 septembre 2015

par Charles De Clercq
Imprimer logo imprimer

Lancé en septembre 2014, le site cinecure.be n’est pas un « blog » mais se veut un complément de mes émissions en radio sur RCF à Bruxelles (Cinécure) et sur RCF Liège (Quel Cinéma !). Complément parce que nombre d’auditeurs me disaient surtout que je parlais vite, trop vite ou que la réception n’était pas excellente partout, que dans un tunnel on n’avait pas tout saisi et qu’il serait bon d’avoir une trace. Bien plus, je pourrais alors me concentrer sur un ou plusieurs films en particulier. En effet, j’avais à cœur de rendre compte de tous les films que j’avais vus en vision presse, mais certaines semaines, il était difficile de tout défendre en moins d’une demie-heure. Ce site permet donc de faire une passerelle avec les émissions radio. L’essentiel y sera dit et celui/celle qui le désire pourra poursuivre ici, par la lecture ! Je puis donc développer certains articles qui seront, pour certains, une analyse plus ou moins importante du film. il ne s’agit donc pas d’être « concurrentiel » sur le marché des critiques mais de tenter de proposer un autre regard et des clés de lecture qui ne sont pas indemnes de ma propre histoire et de ma sensibilité : c’est tout donc, sauf neutre !

Alors même que le site souffre depuis quelques jours de ralentissements dus à des requêtes brutales venant principalement de Chine [1], la visite, ce samedi 19 septembre en matinée, du cent millième visiteur (en un an) mérite un écho, ne serait-ce que pour remercier mes lecteurs (et auditeurs).

S’agissant de statistiques, une précision, celles-ci n’apparaissent pas sur le site [2] car cela ne veut rien « dire » (sauf à me confirmer ou pas que je puis consacrer du temps à rédiger mes articles qui veulent aller au-delà d’un avis ou d’une critique ! [3]). C’est que si l’on se base sur les chiffres, tout peut être faussé. Ainsi, dans une bibliothèque publique, si on emprunte cinq fois La critique de la raison pure, cinquante fois un policier d’Agatha Christie et cinq cents fois Cinquante nuance de Grey, cela ne dit rien de la valeur littéraire, pédagogique, utile de l’un de ces livres !

 Visiteurs uniques sur base mensuelle

MoisNombre
Septembre 2014 611
Octobre 2014 3 237
Novembre 2014 8 475
Décembre 2014 10 786
Janvier 2015 8 506
Février 2015 8 437
Mars 2015 11 291
Avril 2015 7 509
Mai 2015 5 920
Juin 2015 7 299
Juillet 2015 10 877
Août 2015 9 389
Septembre 2015 11 661

Tableau mis à jour 1/10/15 [4].

Nombre de visiteurs « uniques » (IP) : 23714 [5]
Depuis la création du site en septembre 2014.

 Le trio de tête

Ce trio invite à la modestie. Les articles les plus lus ne sont pas ceux qui concernent des films que j’ai défendus, des films d’auteur ! Voici donc le podium (pour éviter de gonfler encore ces chiffres, je ne place pas de liens vers les critiques) :

  • Pixels 3D : 1438
  • Fast and Furious 7 : 1314
  • Fifty Shades of Grey (Cinquante nuances de Grey) : 1275

A côté de cela, Knight of Cups (et là, je mets en lien !) fera à peine plus de 150 consultations !

 Les limites des chiffres

La comptabilisation des visites et visiteurs d’un site peut parfois faire dire n’importe quoi. C’est que les robots d’indexation qui repassent régulièrement peuvent faire exploser le nombre de pages « vues » mais qui n’en sont pas pour autant des pages « lues ». Par ailleurs, si l’adresse IP (dans le jargon technique) permet d’avoir un chiffre assez correct, il ne signifie pas un « visiteur unique ». Jadis, il voulait parfois dire « plus », par exemple tous mes collègues qui consultent le site depuis nos bureaux auront la même adresse IP (donc une adresse IP cache plusieurs « visiteurs ») mais si quelqu’un surfait depuis son domicile et que son fournisseur d’accès lui attribuait trois adresses « IP dynamiques » dans la journée, il était comptabilisé comme trois « visiteurs ». Et à l’heure actuelle, avec la multiplication des terminaux mobiles, on peut se voir attribuer plusieurs adresses IP durant nos déplacements dans la même journée.

Cookie : Pour pallier ces difficultés, la comptabilisation ci-dessus se base sur un cookie placé sur l’ordinateur ou le terminal hôte (il reste une limite : ceux qui refusent les cookies et ceux qui les effacent en fin de session, de journée ou régulièrement).

Durée de visite minimale : Pour ne pas comptabiliser le simple « survol » d’un ou plusieurs articles, seules les visites de plus de trente secondes sont prises en compte (ainsi on ne comptabilise pas celles de plusieurs amis qui me disent « ton article était trop long, j’ai abandonné au deuxième paragraphe »).

Page d’accueil - sommaire. La page d’accueil n’est pas prise en compte. Le visiteur y vient, s’arrête, ne découvre rien de nouveau, ou celui qui se dit : « mais sur quoi suis-je tombé ? » et abandonne. Ces « visites » sont exclues. Cette page n’a pour fonction que de servir de passerelle vers les nouveaux articles et de fournir quelques liens utiles.

Nombre de pages vues. Comme signalé ci-dessus, le nombre de pages « vues » n’est pas signifiant et donne une impression de fréquentation hors de la réalité alors qu’il y a simplement plusieurs robots qui explorent l’arborescence des liens. je ne reprends donc pas cette donnée sans aucune valeur (sinon l’inlassable passage de plusieurs robots concurrents qui indexent les pages sans autre objet que de faciliter les recherches via google, Bing, Yahoo, etc.).

Il y a donc une marge d’erreur dans les statistiques ci-dessus qui est de l’ordre de quelques pour cent ; malgré cela, ces chiffres donnent une idée de la fréquentation de ce site dont on constatera que c’est très loin en deçà de celles de certains youtubeurs dont une seule vidéo atteint une ou plusieurs centaines de milliers de « like » [6].

Notes :

[1Bloquées par le serveur avant d’être prises en compte par le site... mais qui surchargent le processeur qui doit travailler à plein régime !

[2(même si je l’ai fait durant quelques jours au début)

[3Il y a pour cela des blogs amis dont les liens se trouvent parmi les sites favoris en Une.

[4Pour le mois de mai 2015, La comptabilisation ne s’est pas faite pendant une semaine ; le plugin chargé de gérer le lien avec Google analytics ayant été déconnecté par erreur de mon site.

[5Mais comme il s’agit d’IP uniques, cela correspond à moins de « personnes physiques ». Voir ci-après « Les limites des chiffres ».

[6(et même si certains me disent que l’important est de cliquer sur j’aime plus que de lire ou visionner je vise très clairement un autre lectorat !)



pucePlan du site puceEspace rédacteurs puce

RSS

2014-2017 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.2