Bandeau
CINECURE
L’actualité du cinéma sur RCF

CINECURE pas un blog mais le complément sur le web des émissions radio du même nom produites par Charles De Clercq pour la radio RCF en Belgique. Celui-ci est sensible aux émotions dont il se nourrit et aime analyser les rapport entre films et romans lorsque ceux-ci sont adaptés au cinéma.

Les critiques de Julien Brnl
🎬 Oh Lucy
Réalisateur(s) : Atsuko Hirayanagi
Article mis en ligne le 26 avril 2018

par Julien Brnl
logo imprimer

➡ Vu au cinéma Caméo des Grignoux - Sortie du film le 07 mars 2018

Signe(s) particulier(s) :

  • basé sur un épisode de l’adolescence de la réalisatrice, qui, à 17 ans, s’est rendue aux États-Unis dans le cadre d’un échange universitaire, mais qui en ne maîtrisant pas correctement l’anglais, parlait donc peu, et perçue dès lors comme une fille en opposition avec sa vraie personnalité.
  • « Oh Lucky ! » a d’abord été un court-métrage, lauréat du 2e prix de la Cinéfondation au Festival de Cannes 2014, transformé aujourd’hui en long-métrage, en additionnant des éléments au court d’origine.

Résumé : Setsuko mène une vie solitaire et sans saveur à Tokyo entre son travail et son appartement, jusqu’à ce que sa nièce Mika la persuade de prendre sa place à des cours d’anglais très singuliers. Cette expérience agit comme un électrochoc sur Setsuko. Affublée d’une perruque blonde, elle s’appelle désormais Lucy et s’éprend de John, son professeur ! Alors, quand Mika et John disparaissent, Setsuko envoie tout balader, et embarque sa sœur, dans une quête qui les mène de Tokyo au sud californien. La folle virée des deux sœurs, qui tourne aux règlements de compte, permettra-t-elle à Setsuko de trouver l’amour ?

La critique

Atsuko Hirayanagi a eu raison de croire en son personnage ! Imaginée à partir de son expérience d’adolescente, ainsi que d’un travail universitaire pour lequel elle a dû réaliser une description d’un membre de son entourage, Setsuko est une Tokyote célibataire très spéciale, bien de notre époque, s’apprêtant, sans le savoir encore, à vivre l’aventure de sa vie...

On aime ces histoires où le quotidien bien rangé, mais amère, d’un individu bascule du jour au lendemain, pour alors lui faire vivre une expérience à laquelle elle n’aurait jamais pensée, au travers de laquelle elle découvrira les véritables saveurs de la vie. Et c’est ce qui arrive ici à Setsuko, la trentaine (bien) passée, s’amourachant de son professeur d’anglais (l’appelant Lucy pour les besoins du cours). Le problème, c’est que ce dernier quitte rapidement le Japon pour la Californie, mais avec la nièce de Lucy (ayant recommandé les cours à sa tante). Accompagnée de sa sœur, Lucy partira à leur recherche, mais en espérant donner suite, et raison, à son coup de foudre...

« Oh Lucy ! » est un feel-good movie comme on en voit peu. Tout d’abord, il se déroule sur deux continents différents, confrontant dès lors deux cultures bien distinctes, et donc deux manières de vivre, et d’être. Le choc des cultures vaut à lui tout seul le détour. On retiendra d’ailleurs l’hypocrisie des relations de travail au Japon, qui glace le sang.
Mais c’est davantage le ton sur lequel est racontée l’histoire qui détonne, lui qui joue autant sur le décalage, le cynisme, que sur l’émotion pure. Et puis, malgré l’humour jaune avec lequel sont racontées les péripéties de Lucy, le film nous rattrape l’instant d’après avec la (dure) réalité...

« Oh Lucy ! » est un ovni dans son genre, qui décide de rester très terre-à-terre, et qui n’est donc pas ici synonyme de carte postale. Et c’est justement ça qu’on aime dans ce road-trip, car la vie est (mal)heureusement comme ça. C’est le parcours quelque peu chaotique et désappointé de son anti-héroïne qui rend ce film si vrai, si attachant. Maintenant, cela peut déstabiliser le spectateur, alors perdu entre les vastes intentions du scénario, tandis que le rythme n’y est pas toujours entraînant.

Quoi qu’il en soit, ce premier film est une expérience qui se vit sur le qui-vive, tant les tribulations de Setsuko reflètent allègrement les conséquences inconfortables de ses prises de risque, mais desquelles elle ressortira quelque part gagnante. Enfin, c’est aussi l’occasion de revoir la bonne petite bouille de Josh Harnett au cinéma (interprétant le professeur), lui qui n’avait plus donné signe de vie depuis un bon bout de temps...

14/20



Au hasard...

0 | 10 | 20 | 30

🎬 Justice League Movie
le 3 décembre 2017
🎬 D’après une histoire vraie
le 15 novembre 2017
🎬 A Beautiful Day / You Were Never Really Here
le 28 novembre 2017
🎬 Game Night Movie
le 26 avril 2018
🎬 Les Tuche 3
le 31 janvier 2018
🎬 Petit paysan
le 25 décembre 2017
🎬 Logan Lucky
le 4 décembre 2017
🎬 Les Heures Sombres / Darkest Hour
le 24 janvier 2018
🎬 L’Atelier
le 23 novembre 2017
🎬 Lady Bird
le 26 avril 2018
RSS

2014-2018 © CINECURE - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL 4.0.65